Canton des Grisons

31 août 2017 18:39; Act: 01.09.2017 16:58 Print

Nouvelles coulées à Bondo, habitants évacués

Deux nouveaux glissements de terrain sont survenus dans la région de Bondo, endommageant des maisons et des routes.

Voir le diaporama en grand »
«Bregaglia pense aux huit victimes et à leurs familles», a déclaré la maire de la localité à l'occasion d'une cérémonie commémorative près d'un an après l'éboulement. (Lundi 13 août 2018) Les autorités de Bregaglia ont constaté des mouvements de roches au Piz Cengalo, un an après les éboulements dans le vallon de Bondo. (Mardi 7 août 2018) La maire de la commune de Val Bregaglia (GR), Anna Giacometti, a indiqué que le vallon de Bondo restera probablement bouclé jusqu'à la fin de l'année au moins, un an après les éboulements meurtriers qui se sont abattus dans cette région grisonne. (Vendredi 25 mai 2018) L'éboulement de Bondo (GR) a fait pour près de 41 millions de francs de dégâts. (Jeudi 14 décembre 2017) Le mouvement de solidarité avec Bondo (GR) ne faiblit pas. Au total, 11,2 millions de francs ont déjà été récoltés en faveur de la commune sinistrée après les éboulements du mois d'août. (Jeudi 23 novembre 2017) Quelques habitants de Bondo avaient fait leur retour chez eux mi-octobre. (Vendredi 3 novembre 2017) Evacués depuis le 31 août après une série d'éboulements au Piz Cengalo, les habitants de Spino et Sottoponte vont pouvoir rentrer chez eux. (Vendredi 20 octobre 2017) Une nouvelle étape a été franchie dans le rétablissement de la protection de Bondo (GR). Le bassin de rétention qui protège le village victime d'un éboulement l'été dernier a été presque entièrement déblayé. (Mardi 17 octobre 2017) La vie reprenait peu à peu, samedi matin, à Bondo (GR). Près de deux mois après l'important éboulement qui a dévalé le Piz Cengalo (GR), les premiers des quelque 160 habitants du Val Bregaglia ont pu retourner chez eux. (Samedi 14 octobre 2017) La nouvelle route d'accès au village a été ouverte et 65 habitants concernés ont pu regagner leurs domiciles situés dans la zone «verte», sécurisée. (Samedi 14 octobre 2017) D'importants travaux restent encore à faire pour permettre le retour des habitants de Bondo dans la zone rouge, qui reste menacée d'éboulements. (Samedi 14 octobre 2017) Alors que l'armée déblaie encore Bondo, les habitants du village grison pourront retourner chez eux dès le 14 octobre, a annoncé la commune de Bregaglia. (Mercredi 4 octobre 2017) La population suisse fait preuve de générosité pour le village de Bondo (GR) touché par des éboulements et des coulées de boue au mois d'août. La Chaîne du bonheur a reçu pour cinq millions de francs de dons. (Mardi 3 septembre 2017) Les horaires des travaux de déblaiement du bassin de rétention à Bondo (GR) seront prolongés. Le chantier fonctionnera donc 20 heures sur 24 pour désencombrer les maisons qui se trouvent toujours sous les gravats. (Samedi 30 septembre 2017) Un mois après les éboulements et les coulées de boue, les mouvements de roches sont passés de plusieurs centimètres à quelques millimètres par jour, montrant un fort ralentissement. (Mardi 26 septembre 2017) Vendredi soir, de nouvelles masses rocheuses - détachées du Piz Cengalo - ont dévalé sur la commune de Bregaglia sans faire de blessés. (16 septembre 2017) Les mouvements de roche se sont accélérés vendredi au Piz Cengalo. Entre 200'000 et 500'000 mètres cubes risquent de dévaler samedi. (Vendredi 15 septembre 2017) Le conseiller fédéral Guy Parmelin est venu sur place à Bondo pour se rendre compte des dégâts. Il a garanti la poursuite du soutien de la Confédération. (Mercredi 13 septembre 2017) Cinq millions de francs ont déjà été récoltés pour venir en aide aux sinistrés de Bondo (GR). (Mardi 12 septembre 2017) Le Val Bregaglia peut de nouveau être traversé en voiture, mais seulement pendant la journée, pour des raisons de sécurité. (Jeudi 7 septembre 2017) Un nouveau glissement de terrain a eu lieu vers 21h30 dans la région de Bondo (GR). Des matériaux ont coulé jusque dans le bassin de rétention. (Jeudi 31 août 2017) La Chaîne du Bonheur ouvre un compte en faveur de Bondo. Les particuliers et les PME qui ont subi des dégâts recevront une aide immédiate de 260'000 francs au total, a annoncé l'organisation jeudi. (31 août 2017) Afin de commencer au plus vite les travaux, le village de Bondo a reçu 500'000 francs de la part de l'organisation Parrainage suisse des communes de montagne. (Mercredi 30 août 2017) Le village grison de Bondo ne reviendra pas de sitôt à une situation normale. Les travaux de déblaiement à la suite de l'éboulement du 23 août dureront plusieurs années, ont fait savoir mardi les autorités. (Mardi 29 août 2017) L'armée ne peut pas intervenir pour l'instant car les risques d'un nouvel éboulement sont trop élevés. (Lundi 28 août 2017) Un nouvel effondrement s'est produit vendredi vers 16h30 au Piz Cengalo, dans le Val Bregaglia (GR). Comme lors du premier effondrement de roches mercredi, des éboulis ont été poussés jusqu'au village de Bondo. (Vendredi 25 août 2017) La présidente de la Confédération, présente à Bondo (GR), a elle-même annoncé que le groupe de six randonneurs dont on était sans nouvelles depuis l'éboulement ont été retrouvés sains et saufs en Italie. (Jeudi 24 août 2017) Huit autres personnes sont encore recherchées. La police pense qu'elles se trouvaient dans le Val Bondasca au moment où la masse rocheuse s'est détachée et abattue dans une vallée derrière le village de Bondo. (Jeudi 24 août 2017) La conseillère fédérale s'est montrée pessimiste sur les chances de retrouver sains et saufs ces huit personnes. (Jeudi 24 août 2017) (Jeudi 24 août 2017) (Jeudi 24 août 2017) (Jeudi 24 août 2017) L'éboulement survenu mercredi près de Bondo (GR) a peut-être fait des victimes (Jeudi 24 août 2017). Six personnes sont portées disparues par leurs proches. Au total, huit personnes n'ont pas pu être évacuées par les secours (Jeudi 24 août 2017). Les recherches ont été intensifiées en raison des signalements des proches de ces personnes (Jeudi 24 août 2017). Un hélicoptère de l'armée suisse est mobilisé (Jeudi 24 août 2017). La route principale de la vallée sud des Grisons, reliant Stampa à Castasegna, a été fermée au trafic (Jeudi 24 août 2017). Le grave éboulement survenu mercredi matin a provoqué une coulée de boue qui s'est étendue jusqu'aux portes du village. (Jeudi 24 août 2017) Des centaines de milliers de mètres cubes de roche ont envahi une partie du village grison de Bondo (Jeudi 24 août 2017) Les 200 habitants du village italophone situé dans le Val Bregaglia n'ont plus accès à leur domicile (Jeudi 24 août 2017). Les experts n'excluent pas que de nouveaux éboulements plus petits puissent encore se produire (Jeudi 24 août 2017). Un pan de la montagne s'est détaché sur les hauts de Bondo, dans les Grisons. (Mercredi 23 août 2017) (Mercredi 23 août 2017)

Sur ce sujet
Une faute?

La commune de Bregaglia (GR) est désormais coupée du monde, ses routes étant bouchées par deux nouveaux éboulements. Le premier, jeudi soir, a été suivi d'une coulée de boue qui a détruit des maisons à Bondo et Promontogno. Le second est survenu vendredi matin.

Le deuxième éboulement en quelques heures s'est abattu à l'aube sur la route cantonale menant au col de la Maloja, entre Vicosoprano et Casaccia. La boue et les gravats recouvrent la chaussée sur plusieurs centaines de mètres. La route restera impraticable durant une période prolongée, précise à l'ats une porte-parole de la commune de Bregaglia. On ne signale aucun blessé.

Le Piz Cengalo, encore

La nouvelle et l'ancienne routes cantonales étaient déjà coupées depuis jeudi soir plus au sud, entre Castasegna et Promontogno, à l'autre extrémité du territoire communal.

Vers 21h30, une coulée de boue s'est en effet déclenchée après un éboulement au Piz Cengalo, le plus important depuis le premier survenu il y a une semaine. Plusieurs pans de roches instables se sont détachés alors qu'un violent orage sévissait avec fracas.

La coulée de boue a traversé le Val Bondasca jusque dans le bassin de rétention de Bondo. Remplissant le bassin partiellement vidé depuis la dernière coulée, il y a une semaine, elle a ensuite recouvert la nouvelle route cantonale ainsi que le lit du ruisseau Maira. Selon la commune, l'ancienne route cantonale est également sous la boue, coupant ainsi l'accès au vallon.

Courant électrique d'urgence

D'autres villages situés à une dizaine de minutes à pied de Bondo ont aussi été touchés. La localité de Promontogno est privée de courant électrique. Un système d'alimentation d'urgence fournit entretemps en électricité une partie des zones touchées.

Les habitants du village de Spino ont quitté les lieux d'eux-mêmes et des clients d'un hôtel ont été acheminés en lieu sûr. Deux personnes âgées, coincées dans un bâtiment, ont pu être secourues par la Rega. Aucun des deux n'est blessé.

Plusieurs maisons ont été endommagées à Spino. A Promontogno, Sotoponte et à Bondo, des habitations ont été entièrement détruites. Certaines des rues de ce dernier village alors épargnées par le premier glissement de terrain étaient couvertes de boue jeudi.

Dramatique

Selon Roman Rüegg de la police cantonale des Grisons, l'ampleur de la coulée ne peut pas encore être précisément évaluée. Mais elle est importante, complète Christian Gartmann, porte-parole de l'état-major de la commune de Bregaglia.

Aucun blessé n'a été recensé, indique-t-il à l'ats. Mais le bruit de l'effondrement de la roche et la coulée qui a suivi ont ébranlé les habitants de la région. Cela a été dramatique pour eux, a-t-il relevé, interrogé par la SRF.

Entre jeudi soir et vendredi matin, une cinquantaine de personnes étaient engagées sur le terrain. Parmi elles, des spécialistes de l'armée et des collaborateurs des services électriques de la ville de Zurich.

Aide de la Chaîne du Bonheur

Eboulements et coulées de boues se succèdent depuis plus une semaine dans le Val Bregaglia et son vallon latéral de Bondasca. En raison des fortes pluies annoncées, l'état-major de Bregaglia avait prévenu les habitants jeudi qu'un nouveau glissement de terrain était probable dans la région. Entre 500'000 et un million de mètres cubes de roches instables risquent encore de se détacher du Piz Cengalo.

Mercredi 23 août, trois millions de mètres cubes s'étaient déjà détachés de la montagne. L'éboulement a emporté huit promeneurs - toujours portés disparus et qui n'ont probablement pas survécu, selon les autorités - endommagé des mayens et détruit des étables.

La région reçoit par ailleurs de plus en plus de gestes de solidarité. La Chaîne du Bonheur a annoncé jeudi une aide immédiate de 260'000 francs, destinée aux particuliers et aux PME. Et Parrainage suisse des communes de montagne avait déjà annoncé mercredi une aide de 500'000 francs. Les deux organisations ont par ailleurs ouvert un compte ou un fonds spécial pour Bondo.

(nxp/ats)