Suisse

25 mars 2020 16:03; Act: 25.03.2020 18:07 Print

Nouvelles mesures pour le marché du travail

Le Conseil fédéral a annoncé ce mercredi une simplification des procédures liées au chômage et au recrutement des travailleurs pendant la crise du coronavirus.

storybild

Le Conseil fédéral ce mercredi en conférence de presse. (Photo: YouTube)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Conseil fédéral étoffe son paquet de mesures en faveur des chômeurs et des salariés pour limiter les effets de la crise du coronavirus sur l'économie. Il en coûtera 600 millions de francs de plus chaque mois à l'assurance-chômage.

Les nouvelles mesures concernent l'obligation de communiquer les postes vacants, l'assurance-chômage, l'indemnité en cas de réduction de l'horaire de travail et la prévoyance professionnelle. Elles simplifient les procédures et permettent aux autorités de traiter les demandes plus rapidement.

«Nous sommes conscients que nous n'avons pas réglé toutes les questions. Mais l'aide est là et nous travaillons pour qu'elle arrive le plus rapidement possible», a déclaré le ministre de l'économie Guy Parmelin mercredi devant la presse.

120 jours de plus

Plusieurs mesures concernent les personnes en quête d'un emploi. Les chômeurs ne devront plus produire la preuve de leurs recherches tant que l'ordonnance sur le Covid-19 sera en vigueur. Ils devront poursuivre leurs efforts, mais ne devront remettre ces preuves qu'au plus tard un mois après l'expiration des mesures de lutte.

Le premier entretien avec l'Office régional de placement se fera par téléphone. Pour éviter que certains n'arrivent en fin de droit durant la crise, tous les ayants droit bénéficient au maximum de 120 indemnités journalières supplémentaires. Le délai-cadre d'indemnisation est prolongé de deux ans, pour autant que l'indemnisation complète ne soit pas possible dans ce temps.

Le passage au chômage partiel sera facilité. Le délai de préavis pour requérir l'indemnité en cas de réduction de l'horaire de travail est supprimé. Quant à la durée durant laquelle le chômage partiel peut être accordé, elle passe passe de trois à six mois.

Le Conseil fédéral veut réduire le nombre de demandes et accélérer la procédure d'autorisation. Il faut éviter le surplus de travail, a estimé Guy Parmelin. Les organes ont déjà beaucoup à faire avec les demandes de chômage partiel. Le Secrétariat d'Etat à l'économie en a enregistré 484'000, ce qui représente 9,5% des employés.

Solution pour le 2e pilier

Les associés d'une entreprise, qui occupent une position comparable à celle d'un employeur, recevront le montant de 3320 francs pour un emploi à plein temps en cas de chômage partiel. Il s'agit d'une somme forfaitaire qui ne sera pas réduite, a précisé le conseiller fédéral.

Les employeurs pourront utiliser, pour le paiement des cotisations LPP de leurs salariés, les réserves de cotisations qu'ils ont constituées. Cette mesure doit les aider à surmonter des manques de liquidités sans léser les salariés.

L'employeur continuera de prélever normalement la part de cotisations des employés sur leur salaire. La caisse de pension créditera en faveur de ces derniers l'ensemble des cotisations.

Obligation d'annonce supprimée

Le Conseil fédéral a également prévu des mesures pour recruter plus facilement des travailleurs dans les domaines de la santé, de la pharma, de l'agriculture ou de la logistique. L'obligation de communiquer les postes vacants est provisoirement supprimée.

Les heures supplémentaires du personnel soignant, induites par la situation actuelle, seront payées. Les partenaires sociaux régleront la question après la crise.

Les employeurs sont tenus de prévoir des temps de repos suffisants et des mesures pour protéger leur personnel, a ajouté Guy Parmelin. La protection des jeunes travailleurs et des femmes enceintes demeure.

Le chef du Département fédéral de l'économie a encore justifié le maintien de l'activité des industries. Les entreprises qui peuvent travailler doivent le faire, a-t-il dit. «Il est indispensable d'éviter une rupture de certaines chaînes de production essentielles pour le pays et d'assurer les bases pour retrouver une activité normale quand le risque aura disparu.»

Reste que les cantons peuvent fermer les entreprises qui ne respectent pas les prescriptions du Conseil fédéral en matière d'hygiène et de sécurité. D'autres mesures devraient encore être prises par le gouvernement pour d'autres catégories de personnes, a affirmé Guy Parmelin. Elles concerneront notamment les cas les plus difficiles.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Duvent le 25.03.2020 16:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme c'est bizarre !

    C'est fou comme en temps de crise on arrive faire bouger les choses rapidement. Alors quand période normale, il faut un an voir plus pour changer un simple directive .....

  • jules d le 25.03.2020 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    les joueurs de pipo

    bon ben faudra vraiment m'expliquer comment on peut simplifier un procedure de recrutement??? Sérieux? ils seront plus obligés de t'envoyer un email pour te dire que ton profil ne correspond pas au du poste?

  • Bachi-bouzouk le 25.03.2020 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    commencer deja par

    engager en Suisse et une fois que tout le monde aura un boulot ont verra pour les frontaliers.

Les derniers commentaires

  • Jean-Loup mélencoq le 28.03.2020 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    J aime le travail

    Voter pour moi ,pour avoir du travail pour tous.... sinon le goulag

  • Steve Heeb le 26.03.2020 19:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un pour tous

    Nous remercions le peuple qui galère..

  • les 7 clowns le 26.03.2020 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    honteux

    vous attendez quoi à Berne pour financer et acheter RAPIDEMENT en masse des tests Covid pour toute la population ? et pour acheter des masques et du gel désinfectant en suffisance pour vos électeurs ????.... Il ne suffit pas de venir parler avec vos airs de coqs dans les Conférences de Presse à 15h.....vous êtes nuls, incapables l'ensemble du Conseil Fédéral in corpore.....honte à vous.....vous devriez avoir honte de vous en marchant dans la rue et croiser le regard de vos électeurs.

    • Berne Escrocs le 26.03.2020 14:46 Report dénoncer ce commentaire

      les 7 clowns

      ..suite...ils ne veulent pas acheter plus de tests covid ou tout simplement pas trop tester la population, car cela ferait exploser les chiffres pour la Suisse et pas bon pour l'économie....on le dit souvent il y a deux manière de mentir....1) en mentant et (2) avec les statistiques.

  • vous le paierez aux urnes le 26.03.2020 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    honte à tout le gouvernement et élus CH

    c'est bien de trouver subitement les milliards nécessaires pour sauver l'économie suisse. mais ou étaient ces milliards pendant toutes ces années, pour bâtir un système de santé publique solide avec assez de tests, masques covid, de personnel formé, de protections masques et désinfectant pour la population et les gendarmeries cantonales etc. etc ? Vous étiez sans doute trop occupés à Berne pour votre propagande prévoyance 2020, visant à faire travailler les suisses jusqu'à quasi 70 ans.....honte à vous tous élus ...........vous ne méritez pas vos salaires démesurés et vos privilèges ...

    • Mendrisiotto le 26.03.2020 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @vous le paierez aux urnes

      Ce n'est pas les élus de la confédération, C'est l'EU qui bloque, tu veux le comprendre ou pas,

    • vous le paierez aux urnes le 26.03.2020 14:50 Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrosoto

      @Mendrisiotte - Pourquoi tu fais toujours le lèche bottes envers nos abrutis de politiciens ? tu cherches à obtenir un poste en politique ou au PLr-Udc probablement.

    • Jenifer Huit le 26.03.2020 14:52 Report dénoncer ce commentaire

      @vous le paierez aux urnes

      Bravo, bien dit. Nos sept ***@x& à Berne, ne méritent pas leurs salaires. C'est certain.

    • Salomon le 26.03.2020 19:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Bloquez vous votre respiration

  • Yanno le 26.03.2020 10:04 Report dénoncer ce commentaire

    @bouchibazouk..alors aide ton voisin

    @Bachi-bouzebouke alors va au champs il y a des asperges a ramasser..on verra bien combien de Resident suisse vont aider les paysans au champs et qui prendront les risques d aller faire des hrs de nettoyage dans un hôpital ou allé tester les gens a domicile....laisse moi rire et surtout reste chez toi à écrire des bétises que seul un Suisse peut entendre

    • Bouchetrou le 26.03.2020 12:05 Report dénoncer ce commentaire

      Mon profil ne correspond pas

      Cher Machin, tu penses bien qu'au détriment des frontaliers pas indispensables (à l'exception du corps médical) nous, les chômeurs résidents suisses ont été mis de côté. Tu penses donc bien que ce n'est pas maintenant que l'on ira boucher les trous alors que tout ce temps on se ramassait "votre profil ne correspond pas etc ..." Alors désolé, mon profil ne correspond pas aux postes cités ci-dessus.