Berne

16 janvier 2013 09:04; Act: 16.01.2013 13:18 Print

Obligation de servir pour tous!

par Olivia Fuchs/ats - Avenir Suisse veut rendre le service militaire obligatoire pour tout le monde, femmes et étrangers y compris. Ils pourraient s'engager dans l'armée, la protection de la population ou le service civil.

Une faute?

«Depuis quelques temps, les femmes ont toujours plus d'influence dans le monde de l'économie, de la science, de la culture et de la politique. Limiter l'obligation de servir aux hommes devient de plus en plus incohérent», affirme Avenir Suisse dans sa nouvelle publication «Idées pour la Suisse - 44 chances d'avenir», présenté mercredi à Zurich.

Améliorer l'intégration

Avenir Suisse imagine à long terme l'introduction d'une obligation générale de servir la communauté à la place du service militaire obligatoire. La fondation veut ainsi mettre les femmes et les hommes sur pied d'égalité. L'obligation de servir pour tous ne devrait pas uniquement se limiter à l'armée, relate «Blick». Les personnes pourraient choisir de s'engager dans la protection de la population ou dans le service civil (soins, protection de la nature ou encore encadrement). Selon leurs qualifications, les personnes concernées pourraient aussi être engagées dans le domaine de l’éducation.

En plus des femmes, Avenir Suisse voudrait également inclure les étrangers domiciliés en Suisse. Mais ces derniers devraient être engagés uniquement dans les tâches civile. La fondation pense ainsi améliorer le processus d'intégration.

Principe de milice

Mais Avenir Suisse vise principalement à renforcer le système de milice. Un principe qui est actuellement en danger, selon le fondation. «Nous sommes inquiets de voir que le principe de milice et le bénévolat perdent en importance dans notre pays», regrette le vice-président d'Avenir Suisse, Andreas Müller.

Avec «Idées pour la Suisse - 44 chances d'avenir», le laboratoire d'idées des grandes entreprises helvétiques entend «lancer le débat». Son but: «assurer la position privilégiée de la Suisse en tant qu'espace vital et place économique forte», indique Avenir Suisse mercredi. Pour ce faire, les Suisses ne doivent pas s'endormir sur leurs lauriers et se contenter des «travaux de maintenance les plus nécessaires». Ils doivent débattre d'idées innovantes transformant leurs institutions. Avenir Suisse a réparti les siennes selon douze domaines politiques.

Fusions de cantons

Parmi elles, le laboratoire propose que le nombre de signatures nécessaires à l'aboutissement d'une initiative ou d'un référendum soit relevé à moyen terme. Il souhaite aussi que le peuple arbitre en votation fédérale les désaccords entre le Conseil national et le Conseil des Etats. La Constitution fédérale doit par ailleurs faciliter les fusions entre cantons.


Dans le domaine fiscal, il envisage à moyen terme une TVA à taux unique et, à long terme, le remplacement de l'impôt fédéral direct par un impôt progressif sur la consommation. Concernant la formation, Avenir Suisse suggère à moyen terme de miser davantage sur l'enseignement de culture générale et de réduire celui dévolu à la spécialisation.

Santé: patients à la caisse

Dans les assurances sociales, l'instauration d'un frein à l'endettement et la suppression d'un âge légal de la retraite sont évoquées à moyen terme. Dans les mêmes délais, il faudrait supprimer l'obligation pour les caisses maladie de contracter. A plus long terme, il s'agirait d'augmenter la participation privée aux coûts de l'assurance maladie de base.

Également à longue échéance, Avenir Suisse propose de privatiser les infrastructures des transports. Le laboratoire voit un avenir semblable pour le réseau électrique.


L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Coucou le 16.01.2013 11:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Femme et fière de s'engager.

    c'est une très bonne idée. bon nombre de femmes font l'armée volontairement et remplissent ainsi leurs obligations comme les hommes et croyez moi ce ne serait pas un mal si toutes le faisaient. De plus il faut arrêter, cela n'empêche en rien les études ! Quant à la question du prix, demandez vous quelle partie de vos impôts va à l'armée et quelle partie va à l'aide sociale. ;) on a de la chance de vivre dans ce pays, soyez un peu plus reconnaissants.

  • Anne Onyme le 16.01.2013 12:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vivement la guerre

    Pour les femmes ça passe encore mais les étrangers le jour ou la suisse part en guerre contre le pays d'origine d'un de ces étranger, il fait quoi cet étranger? il tue ses frères ?

  • Gris Peine le 16.01.2013 14:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne année

    Commencer l'année avec des idées aussi stupides... ça fait peur!

Les derniers commentaires

  • abdelkarim lemkhantar le 16.01.2013 21:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un pour tous, tous pour un.

    je suis marocain et ma femme est suissese et j'aimerai bien ça car je veux donner quelque chose à ce pays qui m'a acceuillé.

  • Ingrid le 16.01.2013 16:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On peut être utile aussi !

    Je vous rappelle quand Israël le service est obligatoire pour tous... Et ça marche très bien ! Évidemment eux sont en alerte permanente ... Mais pk pas les troupes sanitaires ou télégraphique etc... Ou comme indiquer dans le projet du service civile mais le SC est moins intéressant car il ne crée que rarement un groupe alors dommage pour la cohésion nationale ! Moi je voterais oui !!!

  • haaaarg le 16.01.2013 16:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    donner de votre temps

    liser l'article jusqu au bout... de plus on ne parle pas que de l armee. le but n est pas d embeter les personnes mais de donner un peux sont temps (pas grand chose dans une vie) pour aider les autres, surtout dans notres monde individualiste ( ceci ferai grand bien a beaucoup de monde ) .De plus il vaut mieux avoir une mixiter (non suisse, femme ,homme) car cela permeterai d ouvrir de nouveaux horizon et de casser les barrieres sociales.

  • Véronique le 16.01.2013 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    L'idée d'obliger chacun à faire pendant

    4 mois du boulot pour la communauté me semble être plutôt bonne, afin de réapprendre à chacun que nous avons besoin de la communauté pour vivre... Armée OU service civil. En ce qui concerne l'égalité, ce n'est pas le débat : on le fait en principe à 18 ans, avant d'avoir une famille. Juste une réflexion pour les réflexions débiles sur les femmes au foyer : oui, je discute et bois des cafés avec des copines. Mais je suis sur le pont de 6 h à 22 heures... sans les heures de nuit en cas d'enfants qui dorment mal. Et Papa bosse la journée pour payer, mais nous ne regrettons rien. Ni l'un ni l'aut

  • Ah bon! le 16.01.2013 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Pied d'égalité parlons-en!

    La fondation veut ainsi mettre les femmes et les hommes sur pied d'égalité. A quand le salaire égal entre hommes et femmes?