Suisse

17 août 2014 08:30; Act: 17.08.2014 09:17 Print

Ogi outré par les propositions de Blocher

L'ancien conseiller fédéral UDC se dit choqué dans la presse dominicale par les projets d'initiatives, récemment dévoilés par Christoph Blocher. Il exige que son parti s'en distancie.

storybild

Adolf Ogi veut lancer un pustch anti-Blocher au sein de son parti. (Photo: Adrian Moser)

Sur ce sujet
Une faute?

La politique menée par l'UDC est «actuellement une catastrophe. On avance à l'aveuglette», déclare M. Ogi dans une interview diffusée dimanche par la «SonntagsZeitung». Pour lui, «les démocrates du centre raisonnables» doivent «se lever maintenant et arrêter» le tribun zurichois. Adolf Ogi pointe notamment l'initiative «contre l'immigration de masse», les projets de l'UDC visant à une restriction du droit d'asile et visant la validité du droit international, ainsi que «l'attaque» contre les accords bilatéraux avec l'Union européenne (UE).

M. Blocher «mène le pays dans un isolement total», dit le Bernois de 72 ans, qui estime que la radicalisation nuit à la Confédération. Comme «entrepreneur», l'ancien conseiller national zurichois «devrait s'apercevoir que sa politique d'enfermement et sa haine irrationnelle de l'Europe conduisent la Suisse dans la situation la plus grave depuis 1848».

«Mettre fin à ses errements»

M. Ogi appelle son parti «à résister». «Cela ne peut pas continuer»; «il faut un réveil dans l'intérêt national». Il enjoint ses collègues de l'UDC à «mettre fin aux errements» de M. Blocher.

Interrogé sur la résistance interne jusqu'ici à peine audible, le citoyen de Kandersteg réfute cette analyse: «Il y a de plus en plus de personnes dans le parti qui se font du souci, mais ils n'osent pas le dire publiquement». «Si nous laissons M. Blocher continuer à agir de la sorte, le parti va perdre des voix». Et, dans ces circonstances, on ne peut guère espérer un deuxième siège au Conseil fédéral, s'inquiète-t-il.

M. Ogi voit plusieurs membres «raisonnables» dans le parti: «Il y a Hannes Germann, Peter Spuhler, Albert Rösti, Roland Eberle et d'autres». Il les encourage à une «politique de compromis» afin de pouvoir reconquérir un deuxième siège au gouvernement.

Blocher menace

Même s'il n'est plus actif en politique, M. Ogi estime qu'en tant qu'ancien président de l'UDC, il a le droit d'exprimer «son avis et ses préoccupations». Il n'envisage cependant pas de démissionner de son parti.

Quant à l'ancien conseiller fédéral Christoph Blocher, il menace dans «Schweiz am Sonntag» de lancer une nouvelle initiative pour résilier la libre circulation des personnes avec l'UE, si l'initiative anti-immigration, acceptée le 9 février par les Suisses, n'est pas appliquée.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Crocodeel le 17.08.2014 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Suisse et l'Europe

    M. Ogi, vous avez tout mon respect mais comprenez que le peuple est fatigué de tout ces problèmes avec l'Europe. Le peuple à clairement fait savoir qu'il ne veut pas d'une Europe technocratique. Seuls les parlementaires en veulent, leur retraite est assurée avec un salaire confortable. À force de nous mettre la pression c'est une réaction compréhensible, "le rejet absolu". on sait le peuple ne comprend pas...il faut plus que l'on vote ! Mais cela s'appelle la fin de la démocratie et le début de la dictature.

  • Scarlett le 17.08.2014 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Brave Ogi.

    Comme à chaque fois, notre presse prend en exemple Ogi, excellent politicien dans les années 90 mais qui a oublié que depuis 20 ans, le monde et la Suisse ont changé. Evidemment, tout ce qui émane de l'udc et de la droite en général il faut s'en distancer et toute initiative provenant de la gauche est à accepter si on suit comme un brave mouton les médias. La majorité du peuple n'est pas dupe et sait ce qui est néfaste ou pas pour lui. Même si évidemment certains donneurs de leçon affirmeront le contraire.

  • romaro le 17.08.2014 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    Ogi ?!? Ce n'est pas cet ancien......

    ...... conseiller fédéral, qui nous a pousse à accepter le NLFA, ce gigantesque gouffre à milliards, qui n'est toujours pas fini ? Et qui de plus ne sert à pas grand chose, puisque les italiens n'ont jamais fait le moindre effort et investissement de leur cote, afin que gouffre à milliards, nommé NLFA puisse être rentabilisé.

Les derniers commentaires

  • Un ancien PAI le 17.08.2014 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Raisonnables ?

    Enfin un UDC raisonnable. Il y avait dans le Canton de Vaud les PAI Parmelin et Bugnon qui étaient raisonnables, malheureusement ils se sont "couchés" devant Blocher

  • Un Suisse Patriotique le 17.08.2014 15:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un Suisse patriotique

    L'UE c'est une catastrophe, diriger par des incompétents, il nous fonds de cadeaux, il nous jalouses de économie, notre richesse et notre savoir faire, avec une politique qui démocrate qui marche depuis des années, c'est les 28 guignols de Bruxelles, on se moque de nous les Suisses, par contre ils souhaitent tous venir prendre notre travail en Suisse, l'UDC à le courage de leur opinions.

  • svizzer le 17.08.2014 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Europôle shopping center

    la Suisse s'en tire bien en étant en dehors de l'EEE, en étant dedans ce serait la rupture de stock dans tous les domaines, maraichers, fromagers, vignerons etc ou autres petits exportateurs, dommage que dans le domaine IT on ne puissent pas avoir d'opérateurs Scandinaves ou Français moins cher ... ce qui manque en Suisse comme à Luzern c'est des bus qui viennent de l'UE et qui s'arrêtent devant les petits magasins de couteaux, montres, produits de la région etc c'est très tendance dans l'UE dans les zones frontières ou ailleurs ce genre de shopping et aménent de l'argent aux commerçants

  • Archive morale le 17.08.2014 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ogi a rien compris

    je vois pas ce qu'un ancien président de fédération de ski vient la ramener, étant donné que c'était le premier qui couvrait les magouilles du cio qui ne payait pas d'impôt au siège, etc. Il n'a jamais rien monté de ses propres mains, il a joué le gentil ambassadeur jusqu'à aller aspirer la misère sur la planète entière et maintenant il vient nous faire des leçons de morale !? Ogi a jamais été un vrai UDC.

  • jmd62 le 17.08.2014 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres visions égocentriques

    Regardez les choses en face ... notre équipe suisse de football n'était pas très "blanche" cette année. Les records battus au Letzigrund cette semaine (record datant de longue date) l'ont été par des gens de couleur. Une grande partie des managers de nos grandes sociétés sont recrutés à l'étranger ... alors, que nous resterait-il sans ces immigrés ? Dans l'industrie, une très grande majorité de contre-maître sont étrangers. Le Suisse veut le salaire, mais pas les responsabilités.