Asile dans le canton de Berne

24 juin 2011 12:43; Act: 24.06.2011 13:44 Print

Ouverture de deux centres pour requérants

Le canton de Berne a créée deux nouveaux centres pour les requérants d'asile. 230 personnes pourront y être hébergées.

Une faute?

La Confédération pourra placer jusqu'à 230 requérants d'asile ces prochains mois dans des endroits retirés du canton de Berne. Des logements pour militaires sur le col du Jaun et dans la région du col du Brünig seront mis à disposition pour faire face à la pression migratoire en Afrique du Nord.

Le canton de Berne a accepté ces ouvertures à la condition qu'elles se limitent à un maximum de six mois, a déclaré le directeur de la police Hans-Jürg Käser (PLR) dans une interview vendredi à la «Berner Zeitung». Il exige également que d'autres cantons mettent des logements à disposition.

La Confédération n'a reçu jusque là que peu de promesses à ce niveau. D'autres centres devraient bientôt ouvrir dans les cantons d'Uri et des Grisons, a indiqué à l'ats le porte-parole de l'Office fédéral des migrations, Joachim Gross. Les lieux exacts ne sont pas encore connus.

Au total, 450 personnes devraient trouver une place dans ces quatre centres. Un nombre insuffisant, selon Joachim Gross qui précise que d'autres places sont cherchées. De 1000 à 2000 places sont disponibles dans les logements de l'armée. La Confédération n'ouvre toutefois de nouveaux centres que lorsque les cantons ont donné leur approbation.

La Conférence des directeurs et directrices des départements cantonaux de justice et police s'est concentrée sur le thème de l'asile depuis le début de la semaine. Certains participants ont fortement critiqué la conseillère fédérale en charge du dossier, Simonetta Sommaruga. La conférence donnera de plus amples informations vendredi après-midi.

(ats)