Berne

14 mars 2019 21:20; Act: 14.03.2019 21:20 Print

La palme du goût pour le fromage bercé au hip-hop

Des meules d'emmental ont été exposées à des musiques variées. Le verdict des dégustateurs a été révélé jeudi.

storybild

L'expérience «artistico-culinaire» a suscité beaucoup de curiosité à travers le monde. (Photo: AFP/Fabrice Coffrini)

Une faute?

Le lancement de l’expérience avait fait le tour du monde. Des chercheurs et des étudiants bernois s’étaient associés à un fromager pour savoir si l’exposition de meules d’emmental à de la musique pouvait influencer l’affinage.

Pour l’expérience, huit meules avaient été exposées à des sons allant de Led Zeppelin aux rythmes technos en passant par «La flûte enchantée» de Mozart. Une dernière meule était restée au calme.

Après six mois de maturation en cave, huit experts ont dégusté les fromages, sans savoir quel type de sons les avait bercés. Un premier constat montre que, bien que tous les fromages proviennent du même producteur et de la même chauffe, les arômes sont différents. Finalement, la meule qui a recueilli le plus de louanges est celle qui a été exposée à de la musique hip-hop. «L’odeur et le goût étaient remarquablement fruités et se différenciaient des autres fromages», commente un des membres du jury.

Un client pour «l'emmental au Mozart»

Le producteur, Beat Wamp­f­ler, a reçu des demandes même des États-Unis: «Une personne voulait absolument l’emmental qui a entendu du Mozart!» raconte-t-il. Mais pour l’heure, pas question de passer à une production de masse.

Les données recueillies lors de l’expérience vont faire l’objet d’études approfondies. La Haute École spécialisée de Zurich va, notamment, voir si des différences biochimiques peuvent être détectées en plus de l’arôme et du goût.

(rc/jbm)