Berne

12 novembre 2019 07:03; Act: 12.11.2019 07:14 Print

Guy Parmelin accusé de censure

Le conseiller fédéral aurait tenté d’empêcher la parution d’une étude sur la pollution des eaux par l’agriculture.

storybild

Le Vaudois se défend de toute ingérence. (Photo: Keystone/Keystone)

Une faute?

Selon «Blick», le conseiller fédéral chargé de l’agriculture, Guy Parmelin, est intervenu auprès du Conseil des écoles polytechniques fédérales (EPF) à propos d’un de ses instituts. Il aurait demandé que l’Eawag, spécialisé dans les sciences et technologies de l’eau, fasse preuve de davantage de retenue dans ses publications au sujet de la pollution due aux activités agricoles. En cause: une fiche d’information rédigée par des chercheurs de l’Eawag qui dressait un état des lieux plutôt alarmant sur la contamination par les nitrates et les pesticides. Son titre: «Il faut agir!»

Guy Parmelin aurait demandé que ce document demeure confidentiel. Pour «Blick», la nervosité du conseiller fédéral UDC s’explique par la perspective des votations sur deux objets visant à réduire drastiquement l’usage des pesticides. Pourtant, le travail des chercheurs de l’Eawag ne donnait aucune recommandation de vote sur les initiatives.

Il nie les faits

Le Département de Guy Parmelin conteste toute ingérence dans le monde scientifique. Guy Parmelin lui-même s’est exprimé hier sur Twitter, relate lematin.ch: «Je n’ai jamais bâillonné cet institut comme le prétend le journal.» Il explique avoir rencontré la direction de l’Eawag et la présidente du conseil des EPF le 10octobre «à leur demande pour un échange de vues. Notre but commun est clair. Nous voulons d’un côté garantir l’indépendance de la recherche scientifique, et de l’autre assurer sa neutralité politique.»

(efe/20 minutes)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marco le 12.11.2019 07:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le grand danger se sont les politiciens

    La franchise et la politique ne font pas bon ménage

  • Helvète le 12.11.2019 07:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    politique de confiture aigrie

    Et une bouffonade de plus digne de nos dirigeants....ah notre chère politique...engloutie dans des actes de malveillance constante, tout un poème.

  • penny le 12.11.2019 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    parmelin

    Pas très joli tout ça

Les derniers commentaires

  • zigouille le 13.11.2019 12:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    honte

    La majorité des grands scientifiques femmes et hommes prouvent et admettent que nombres de pesticides, glisphophate, etc. devraient être bannis depuis belle lurette ! Mais voilà notre ministre Mr. Parmelin lui qui probablement se base sur les rapports des entreprises qui fabriquent ces saloperies et des lobbys pense le contraire !

  • Pascal Navioz le 13.11.2019 08:24 Report dénoncer ce commentaire

    Qui est ce qui pollue

    Les paysans produisent à manger pour la population. S'ils (polluent) c'est pour quelque chose. Les vacanciers qui prennent l'avion pour aller de l'autre côté de la planète, eux polluent pour rien et personne n'en parle.

    • alf le 13.11.2019 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pascal Navioz

      OK! mais ce n'est pas une raison de foutre xx xx pesticides dans vos champs ou autres !

  • Liberté le 12.11.2019 15:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de parole bafouée

    C'est bien un vigneron UDC qui doit, outre son vinaigre, vendre son surplus de sulfate qui encombre sa cave...

  • Responsable le 12.11.2019 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    Helvète

    N'oubliez pas que blocher a une usine repertoriee Chimiques. Albert Roesti est patron de l'union pétrolière, etc..... Martin ebner, ancien golden boy, sans etat d ame, a fait la fortune de blocher, est propriétaire de la compagnie aérienne Helvetic..... Bref dans la pollution ils sont partout... Et je ne parle pas des garagistes importateurs des voitures polluantes, les Frey ça vous dit rien ? Alors les dalton du conseil fédéral ne sont que leurs marionnettes... Dehors et place aux jeunes,

  • juste à côté le 12.11.2019 13:55 Report dénoncer ce commentaire

    confidentiel et

    J' ai déversé 387 litres d' huile de vidange dans le Lac de la Gruyère ainsi que 200 m2 d' amiante (600mm x 24440mm) juste à côté de l' huile. "On fait condidentiel comme d' habitude"! J' ai quand même mis l' huile dans des tonneaux mais pas l' amiante.