Zurich

07 juin 2011 09:48; Act: 07.06.2011 10:01 Print

Pas d’Allemands à la Kronenhalle

Andreas Wyss, le directeur de la prestigieuse Kronenhalle, aurait déclaré que les Allemands n’étaient pas les bienvenus dans son établissement. Il est accusé de racisme.

storybild

Andreas Wyss, patron de la Kronenhalle, veut mettre un frein au déferlement de hordes de touristes dans son établissement. (Photo: Andreas Wyss)

Une faute?

La Kronenhalle est un restaurant légendaire de la city zurichoise où le beau monde de la finance et des arts a l’habitude de se côtoyer. Max Frisch, Friedrich Dürrenmatt et James Joyce, pour ne citer que ces stars de la littérature mondiale, avaient l’habitude, jadis, d’y boire moult godets. Le cosmopolitisme y a toujours été choyé. Cela ne semble plus être le cas, comme le relève le «Tages-Anzeiger».

Tout a commencé par l’interview d’Andreas Wyss, le directeur de l’établissement, par les auteurs du guide allemand «Un weekend parfait…à Zurich». Dans celui-ci, Wyss aurait déclaré que son établissement «n’était pas favorable aux touristes allemands». Ces propos ont choqué les auteurs du guide qui parlent d’une forme «insoupçonnée de racisme». Vanessa Matthiebe, la présidente du club allemand de Zurich trouve, elle aussi, ces propose «incompréhensibles et regrettables».

Il n'est pas question de racisme

Quant à Andreas Wyss, il ne dément nullement ses propos mais il ajoute qu’il ne «s’agit pas de racisme». Selon lui, il faut tout simplement mettre un frein à la grande agitation qui entoure son restaurant. Pas question pour lui d’interdire l’accès des citoyens d’outre-Rhin dans son établissement: «Notre restaurant n’est pas un After où l’on vient rallumer le sapin après une longue nuit». Ce qui le gêne, ce sont les groupes de touristes agités qui prennent littéralement d’assaut la Kronenhalle et qui dérangent les autres clients. «Pour des raisons de sécurité, nous n’accueillons pas des hordes de touristes chez nous», déclare-t-il avec fermeté.

(rga)