Sièges auto pour enfants

17 février 2011 10:11; Act: 17.02.2011 11:02 Print

Pas d'exception pour les bambins conduits au sport

En Suisse, les jeunes emmenés en voiture pour faire du sport n'échapperont pas aux sièges pour enfants, tant qu'ils n'ont pas atteint un mètre cinquante.

Une faute?

Pas question pour le Conseil fédéral de prévoir des exceptions à l'obligation d'utiliser dans les voitures des sièges spéciaux pour enfants. Margret Kiener Nellen (PS/BE) souhaiterait s'en passer si l'on amène des bambins faire du sport.

L'obligation d'utiliser des sièges spéciaux pour les enfants de moins de douze ans qui mesurent moins de 150 cm est en vigueur depuis avril 2010. Pour la conseillère nationale, cette règle est disproportionnée pour les transports vers les écoles et les installations sportives.

Les enfants doivent venir eux-mêmes avec leur siège et le porter toute la journée, se plaint la socialiste. Et si ce n'est pas le cas, les conducteurs doivent s'organiser pour avoir tous les sièges nécessaires à disposition.

Dans sa réponse publiée jeudi à la motion de la Bernoise, le Conseil fédéral reconnaît le problème. Mais «après un examen approfondi et une pesée des intérêts», il n'entend rien changer.

Et si un accident se produit?

Rien n'empêche les clubs sportifs d'acheter des rehausseurs moins chers que des sièges pour enfants, répondant aux exigences légales et pouvant être stockés de manière centralisée, fait-il valoir. On peut aussi demander aux enfants de voyager avec leur propre rehausseur, comme ils le font avec leur équipement sportif.

Et le gouvernement de rappeler que les trajets effectués pour exercer des activités extérieures se font souvent sur autoroute sur des distances moyennes. Si un accident grave devait se produire, personne ne comprendrait que des dérogations aient été accordées.

(ats)