Suisse

11 septembre 2018 13:06; Act: 11.09.2018 16:27 Print

Pas de nouvelle loi sur le cannabis

Le Conseil national a rejeté ce mardi une initiative parlementaire proposant une nouvelle loi fédérale sur le chanvre.

storybild

Une initiative parlementaire sur le chanvre a été refusée. Il est actuellement interdit de cultiver du cannabis à l'exception des plantes dont le THC est inférieur à 1%. (Photo: Keystone/ANTHONY ANEX)

Sur ce sujet
Une faute?

Pas besoin d'une nouvelle loi fédérale pour régler en détail la culture, le commerce, la consommation et l'imposition du chanvre. Le Conseil national a rejeté mardi, par 104 voix contre 86 et 4 abstentions, une initiative parlementaire des Verts en ce sens.

La Suisse devrait créer une loi fédérale sur le chanvre qui remplacerait les interdictions prévues dans la loi sur les stupéfiants, a expliqué Maya Graf (Verts/BL). Il est temps de lancer un processus de régulation ciblée, selon elle.

Lutter contre le marché noir

Ce serait le meilleur moyen de lutter contre le marché noir et d'améliorer la prévention et la protection des mineurs. La Confédération pourrait de son côté engranger des recettes fiscales importantes qui lui échappent actuellement. Une nouvelle loi rapporterait entre 300 et 600 millions de francs à l'Etat, selon les Verts. Ces montants pourraient servir à renforcer la prévention.

Le chanvre serait soumis aux mêmes restrictions que l'alcool et le tabac. Plusieurs Etats américains ont mis en place de tels modèles qui ont permis d'assécher le marché noir. La Suisse devrait s'en inspirer, selon Mme Graf. Aujourd'hui, il est interdit de cultiver du cannabis à l'exception des plantes dont le THC est inférieur à 1%.

Prévention avant tout

La majorité est d'avis que le chanvre n'est pas une drogue anodine, a répondu Benjamin Roduit (PDC/VS) au nom de la commission. Mais une loi sur cette substance ruinerait les efforts de prévention. Il est en outre illusoire de penser qu'une loi pourra maîtriser le marché noir.

Le système actuel n'est pas idéal, a reconnu le démocrate-chrétien. Pour contrer les abus, il faudrait mieux cibler le travail de prévention pour éviter que le cannabis n'atteigne les jeunes.

Il faut aussi attendre les résultats des études qui seront réalisées dans le cadre de projets pilote de remise contrôlée de cannabis. Les développements scientifiques doivent également être pris en compte.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Smokeone le 11.09.2018 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    @Benjamin Roduit (PDC/VS)

    Faudrait voir pour ouvrir votre esprit la moindre et vivre avec son temps. Dépénaliser le cannabis est la meilleur des choses au vu des résultats positifs dans les pays qui ont sauté le pas. Et avec une vente de qualité et contrôlée plus de marché noir obsolète.

  • Jd le 11.09.2018 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Skunk

    Laissez voter le peuple, vous verrez si ça ne passe pas cette fois

  • Octobre 25 le 11.09.2018 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la Californie

    pourquoi ne suivre l'exemple de la Californie ou  les Cannabis Clubs sont réglementés et licenciés par les autorités fédérales ?

Les derniers commentaires

  • Dann le 13.09.2018 22:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hélas.

    Dieu merci. En côtoyant quasiment tous les jours ces fumeurs de joints, il y a longtemps que j'ai compris pourquoi les établissements psychiatriques sont sur-occupés. En 24 h ils passent de la fumette aux envies de suicide. Ils s'enferment inexorablement dans état qui leur donne l'impression d'être persécutés par la terre entière. Mais pour eux, c'est nous les malades. Donc avant de libérer le cannabis, faut prévoir l'ouverture de dizaines de centres psychiatriques. C'est la triste vérité.

  • Didier le 13.09.2018 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Priorités pour les verts à revoir

    Les verts feraient mieux de soccuper des vrais problèmes liés à lécologie. En cette période critique où le destin de notre planète est en jeu, il y a certainement dautres priorités dont il faudrait soccuper concrètement....

  • y en a marre le 12.09.2018 05:33 Report dénoncer ce commentaire

    bla bla bla

    ça doit leur rapporter bonbon pour pas lâcher le morceau.

  • Gabi le 11.09.2018 23:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réfléchir

    Lol dépénaliser une drogue. Il n'y a que ceux qui en fument qui ont le cerveau assez bousillé pour en arriver à militer pour de telles conneries.

    • Jeannot De Table le 12.09.2018 11:44 Report dénoncer ce commentaire

      @Gabi

      Et voilà le commentaire du gros malin qui n'y connaît rien mais veut étaler sa science... Si on peu appeler ça de la science...

    • Dann le 14.09.2018 20:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Gabi

      Ah ben enfin quelqu'un qui voit la réalité. Dans notre milieu, on les surnomment les CC (Crânes Creux) et on s'en passerait. Toxicos, alcoolos égale dangers pour la société honnête et pour nos porte-monnaie. C'est quand-même pas ces demeurés, fumeurs de joints, qui financent les établissements psychiatriques où ils vont finir... Ben voyons....

    • Dann le 14.09.2018 20:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jeannot De Table

      Elle a raison, la science pour les ravagés du cerveau c'est voler, agresser des vieilles dames et augmenter les accidents de la route. Et croyez-moi, je sais de quoi je parle, hélas.

  • niki le 11.09.2018 21:32 Report dénoncer ce commentaire

    légalisation sans espoir

    Peux être que le jour de ma mort le cannabis sera légal en suisse, donc dans 40 ou 50 ans. Donc j'irais comme d'habitude acheter mon pêché mignon au mec perdu qui s'emmerde dans la rue. L'avantage, l'UDC et ses copains n'aura pas a chercher un autre discours et cela lui garantit un minimum de voix. De plus les pros et les anti légalisation auront beaucoup d'opportunité pour exprimé leur point de vue. Légal ou pas légal je fume avec PLAISIR, et c'est tout. Ce n'est pas une bande d'hypocrite qui vont ce que j'ai le droit de faire ou pas.

    • CatJuice4Fish le 11.09.2018 22:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @niki

      Ils préfèrent la gnole, c est dans la culture. Mais sachant que l'alcool abruti, qu'aux passage sa fais masse de dégât au cerveau et au foie..... Sa ne m'étonne pas qu il ne veulent pas sa et en meme temps ont peux laisser passer, vue ce qu il nous coute en alcool, ils ne resteront pas longtemps en place. ;p