Politique

01 février 2019 17:45; Act: 02.02.2019 09:29 Print

Pas de places garanties aux femmes au sein du CF

Le National a rejeté un texte réclamant une représentation équitable des sexes au Conseil fédéral, arguant qu'il s'agit d'une revendication sociétale.

storybild

Le combat pour la représentation égalitaire des sexes au sein du Conseil fédéral s'est heurtée à la commission des institutions politiques du National. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La constitution n'a pas besoin de garantir une place aux femmes au sein du Conseil fédéral. Contrairement au Conseil des Etats, la commission des institutions politiques du National rejette par 13 voix contre 10 une initiative parlementaire de Raphaël Comte (PLR/NE).

La commission avait déjà repoussé il y a un an une initiative parlementaire de la conseillère nationale Maya Graf (Verts/BL) visant le même objectif, rappellent vendredi les services du Parlement. Ses arguments n'ont pas changé.

Pour la majorité, la représentation équitable des sexes est une revendication sociétale, qui n'a pas sa place dans la Constitution. Elle doit être mise en oeuvre en particulier par les partis politiques et ces derniers peuvent parfaitement y parvenir, comme en témoigne l'élection en décembre des conseillères fédérales Viola Amherd et Karin Keller-Sutter.

Garantir à long terme

La minorité de la commission n'est pas de cet avis. Pour être garantie à long terme, la représentation équitable des sexes devrait être inscrite dans la Constitution, estime-t-elle.

Le texte de Raphaël Comte veut inscrire dans la Constitution une représentation équitable des genres lors de l'élection du Conseil fédéral et des autres autorités par les Chambres. Il n'y aurait pas de quotas, l'initiative ne comporte ni restriction de la liberté du Parlement, ni contrainte de vote, souligne l'initiant.

Au Conseil des Etats, le texte a récolté des soutiens parmi tous les partis, sauf à l'UDC. La question de la représentation des genres au Conseil fédéral se repose à chaque élection. Depuis décembre, le gouvernement en compte à nouveau trois pour quatre hommes.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • theo le 02.02.2019 14:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de quel droit ?

    Ce genre de revendication n'a pas de sens. l'égalité ça n'est pas 50/50, l'égalité c'est que toute personne compétente, sans distinction de genre, aie une chance d'obtenir le poste qu'elle convoite.

  • Elias le 02.02.2019 09:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non non et non mesdames... d'abord la compétence !

    Enfin une bonne nouvelle car à force, on a l'impression que les femmes veulent juste être pour être là et non pour leurs compétences. Et à ce niveau là, y a encore du chemin à faire car je pense pas que la tache soit facile... y a trop de responsabilités.

  • Gamma+ le 02.02.2019 11:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui a été évité c est...

    ...Messieurs ôtez-vous de là, il nous faut vos places, car nous sommes des femmes et peu importe nos compétences !

Les derniers commentaires

  • Al Laclairefontaine le 03.02.2019 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et puis quoi encore ?

    Leur place est à la cuisine

  • Totor le 03.02.2019 15:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Langue d'or et non de bois.

    pourquoi pas mettre , des analphabètes , ils ont droits comme tout le monde , suffit d'une bonne éducation , savoir endormir la personne devant soi et la secrétaire fait le reste.

  • margareth eigenmann le 03.02.2019 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    que des clichés

    Mais pourquoi toujours revenir avec un choix selon le sexe d'une personne. Se sont les compétences qui doivent rentrer en ligne de compte et non le reste. Avec ce genre de comportement vous ne faites pas avancer la cause de la femme bien au contraire. Cela fait plus de 40ans que j'entends les mêmes clichés et cela n'a jamais apporté du positif pour la condition féminine. Une personne compétente ds un job a de toute façon sa place, homme ou femme.

  • tony le 03.02.2019 14:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cqfd

    faire des quotats c est deja faire de la discrimination. Donc injuste! Cree des distortions genere plus de problemes que de solutions! La preuve avec les subventions!

  • Gurout Demin le 03.02.2019 13:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'Homme. Intérêt du plus dans nombres

    On n'est plus au stade de questionnements de ce types, ce n'est pas femme pour homme, cela doit est dû ressort des compétences ! Rien d'autre.!