Zurich

11 juillet 2019 17:58; Act: 12.07.2019 08:42 Print

Pas de sexisme et de corruption à l'EPFZ

Un rapport blanchit la haute école zurichoise jeudi, accusée en mars de sexime et de corruption.

storybild

En mars, une professeure avait évoqué dans le magazine en ligne «Republik» des problèmes de corruption et de sexisme. (Photo: Keystone/Photo d'archives)

Sur ce sujet
Une faute?

La gestion des fonds et des départements de l'EPF Zurich est équitable. Un rapport externe mandaté par le Conseil des écoles polytechniques fédérales blanchit la haute école zurichoise de reproches de corruption et de sexisme formulés en mars par une professeure.

Accusé au début du printemps, le département de physique de l'EPFZ respecte des règles et le droit en matière de répartition des moyens financiers. Les fonds sont attribués de manière objective et transparente, écrit jeudi le Conseil des EPF dans un communiqué.

Le Contrôle fédéral des finances a mené une enquête conjointe pour vérifier si des professeurs étaient discriminés à l'EPFZ ou à l'EPFL en cas de divergence d'opinions. Rien de tel n'a été constaté. Le Contrôle fédéral des finances recommande aux EPF de prendre des mesures garantissant davantage de transparence.

Corruption et sexisme dénoncé

En mars, une professeure avait évoqué dans le magazine en ligne «Republik» des problèmes de corruption et de sexisme. Le second reproche était lié notamment au licenciement d'une professeure.

Le rapport externe blanchit également l'EPFZ sur ce point. Il n'existe pas de discrimination dans la gestion du personnel dirigeant, indique le Conseil des EPF.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Blerim Bachkum le 12.07.2019 06:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sexisme

    Le sexisme, ça existe dans les 2 sens. Et largement. Les femmes ne sont pas en reste.

  • Tatoo le 12.07.2019 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fantôme du sexisme

    Le problème du féminisme est là : à force de considérer les femmes comme le victimes perpétuelles des hommes, elles finissent par interpréter tout acte coercitif à leur encontre comme du sexisme. Le sexisme est une plaie. Ses fantômes également.

  • Homer le 11.07.2019 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la négligence?

    Si vous voulez trouver qqch de scandaleux chercher la négligence au niveau de l'enseignement

Les derniers commentaires

  • Tatoo le 12.07.2019 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fantôme du sexisme

    Le problème du féminisme est là : à force de considérer les femmes comme le victimes perpétuelles des hommes, elles finissent par interpréter tout acte coercitif à leur encontre comme du sexisme. Le sexisme est une plaie. Ses fantômes également.

  • Alcid Kostic le 12.07.2019 06:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mystère et boule de gomme

    Peut-être que le dit rapport a été écrit par des hommes corrompu....le suspens est à son comble.

  • Blerim Bachkum le 12.07.2019 06:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sexisme

    Le sexisme, ça existe dans les 2 sens. Et largement. Les femmes ne sont pas en reste.

  • miki le 12.07.2019 02:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je te paie pour dire du bien

    rapport externe payer par l'interne hahahaha ... aller voir du côté des assurances , si les médecins mandatée par les assurances arrive à faire des rapport en faveur du patient hahahah . quel blague

    • Marco le 12.07.2019 08:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @miki

      Toi, tu n'as pas eu la rente AI complète que tu avais sollicitée...

    • D'accord avec vous le 12.07.2019 10:00 Report dénoncer ce commentaire

      @miki

      Effectivement. Ca me fait penser à ces études sur la non-nocivité du tabac (où des vaporettes maintenant) qui disaient qu'on ne risquait rien et commandées et payées par des groupes qui vendaient ces produits !

  • Corps On Peu. le 11.07.2019 23:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certainement pas.

    comment ? Des femmes à l'epfz , mais alors on a la preuve que corruption il y a bien eu, à un moment, pour en arriver là.