Fédérales 2011

26 février 2011 16:46; Act: 26.02.2011 16:50 Print

Pascale Bruderer candidate au Conseil des Etats

La conseillère nationale Pascale Bruderer doit conquérir pour la première fois depuis 60 ans un siège au Conseil des Etats pour le PS argovien.

storybild

La section argovienne du PS a investit Pascale Bruderer samedi. (Photo: Béatrice Devènes)

Une faute?

La section argovienne du PS l'a nommée à l'unanimité samedi. Quant au PS bernois, il a désigné ses candidats au Conseil national.

«L'Argovie me tient à coeur», a déclaré la candidate de Baden lors de l'assemblée des délégués du PS argovien à Rheinfelden (AG). Pascale Bruderer, âgée de 33 ans, siège au Conseil national depuis 2002. L'an dernier, elle a présidé la Chambre du peuple.

Il y a quatre ans, elle avait déjà brigué un mandat au Conseil des Etats. Manquant la majorité absolue, elle s'était tout de même placée troisième. Les socialistes argoviens ont décroché un siège à la Chambre des cantons pour la première et dernière fois en 1943.

Jusqu'ici, cinq personnes se sont portées candidates pour les deux sièges argoviens aux Etats aux élections fédérales d'octobre. Alors que Christine Egerszegi-Obrist (PLR) se représente, son collègue Maximilian Reimann (UDC) se retire à la fin de la législature.

Le conseiller national Ulrich Giezendanner (UDC) entend défendre ce siège. A la différence d'élections précédentes, le PLR et l'UDC ne vont plus se soutenir mutuellement.

Le PDC envoie son candidat Kurt Schmid dans la course, président de l'union argovienne des arts et métiers. Les Verts misent sur le conseiller national Geri Müller.

Candidats bernois

Le PS bernois était lui réuni en assemblée à Berthoud (BE). Une semaine avant l'élection complémentaire au Conseil des Etats du canton de Berne, le parti s'est voulu combatif et fermement décidé à défendre son siège à la Chambre des cantons grâce à Ursula Wyss.

La section bernoise a ensuite nommé ses candidats pour les élections fédérales. Celles du président de la Fédération des médecins suisses (FMH) Jacques de Haller et de Matthias Aebischer, présentateur et journaliste à la télévision alémanique, ont quelque peu fait parler d'elles.

Un membre du parti a critiqué le fait que des personnalités dépourvues d'expérience politique puissent se porter candidates. Le président du PS bernois Roland Näf a rétorqué que MM. de Haller et Aebischer représentent les idéaux du parti et qu'ils allaient recueillir de nombreuses voix.

Les délégués ont accepté à l'unanimité les listes hommes et femmes pour le Conseil national. Pour celui des Etats, la nomination se fera après l'élection complémentaire du 6 mars.

(ats)