Double assassinat de Spiez (BE)

13 décembre 2016 12:03; Act: 13.12.2016 14:00 Print

Peine maximale pour avoir voulu se venger

En 2013, un quadragénaire avait assassiné le directeur d'un foyer de Spiez (BE) où avait séjourné son fils, ainsi que la compagne de sa cible. Il a été condamné à la prison à vie et à l'internement.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Un homme de 48 ans a été condamné mardi à la réclusion à vie et à l'internement par le Tribunal régional de Thoune (BE). Il répondait d'un double assassinat perpétré en mai 2013 dans un foyer pour enfants de Spiez en compagnie de son fils. Son avocate va faire appel.

Le père et son fils, tous deux suisses, avaient été arrêtés en novembre 2014 à la suite de vastes investigations. Ils étaient accusés d'avoir poignardé le directeur du foyer, âgé de 53 ans, et sa compagne de 51 ans. Les victimes présentaient au total une centaine de coups de couteau.

Le fils, aujourd'hui âgé de 19 ans, avait séjourné plusieurs semaines en compagnie de son frère au sein du foyer en question en été 2003. Le responsable de l'institution lui aurait infligé des punitions humiliantes, comme nettoyer lui-même son lit après l'avoir mouillé.

Fils encore mineur

Le tribunal a entièrement suivi le réquisitoire du Ministère public. Il a retenu la vengeance envers le directeur comme mobile du crime, sa partenaire n'ayant été éliminée que parce qu'elle constituait un témoin gênant.

L'arme utilisée n'a pas été retrouvée et le père n'a jamais parlé. Seul le fils a déclaré à une psychiatre, longtemps après son arrestation, avoir commis seul les assassinats. Sur cette base, la défense plaidait l'acquittement du père. Des traces d'ADN attestent toutefois de la présence des deux hommes sur les lieux du crime.

Comme il était mineur au moment des faits, le fils comparaîtra séparément et à huis clos ce mois-ci encore devant la justice des mineurs. La peine maximale est de quatre ans de privation de liberté.

(nxp/ats)