«Bien soigné, demain aussi»

18 juin 2019 15:34; Act: 18.06.2019 16:01 Print

Une pétition «en faveur de la santé de la population»

Les coupes prévues par le Conseil fédéral ne sont pas du goût des pharmaciens. Ils ont remis une pétition à Berne mardi.

storybild

Le texte, muni de 341'688 signatures, s'oppose aux coupes voulues par le Conseil fédéral dans le domaine des soins de premiers recours. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les pharmaciens ont remis mardi à la Chancellerie fédérale leur pétition «Bien soigné, demain aussi». Le texte, muni de 341'688 signatures, s'oppose aux coupes voulues par le Conseil fédéral dans le domaine des soins de premiers recours.

Il n'a fallu que 60 jours pour récolter les paraphes, a indiqué PharmaSuisse dans son communiqué. C'est le signe clair que la population tient à bénéficier de soins médicaux personnalisés et de proximité pour lesquels les pharmacies jouent un rôle important.

Les signataires ne veulent pas des mesures d'austérité prévues par le Conseil fédéral. Le texte des pharmaciens vise en particulier l'adaptation de la part relative à la distribution, qui rémunère les prestations logistiques du pharmacien. Le Conseil fédéral entend économiser environ 50 millions de francs par an dans ce domaine.

Soins médicaux personnalisés

La pétition s'insurge aussi contre l'introduction d'un prix de référence pour les médicaments génériques. Le Conseil fédéral veut introduire ce système pour les médicaments dont le brevet a expiré afin de réduire les dépenses maladie. L'assurance obligatoire ne rembourserait que ce prix et pas au-delà. Cette mesure pourrait aller jusqu'à 480 millions d'économies.

Pour PharmaSuisse, ces coupes pourraient menacer les officines déjà sous pression. Environ 20% des pharmacies connaissent des difficultés financières en raison de revenus faibles et selon une étude mandatée par l?Office fédéral de la santé publique (OFSP), les mesures d?économies pourraient se traduire par la fermeture d'enseignes.

Les pharmaciens soutiennent qu'ils font déjà leur part pour réduire les coûts dans la santé. En tant que prestataires de soins de premier recours, ils contribuent au premier triage des patients et apportent des solutions immédiates à leur clientèle. En outre, seuls 4,2% des primes d'assurance maladie sont générés par les pharmacies.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Important le 18.06.2019 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    Vive les pharmacies

    J'ai été demander conseil pour ma fille qui fait une allergie à un fard à paupière parce qu'elle ne peut pas s'absenter de l'école pour aller chez le médecin. La pharmacienne m'a conseillé une pommade à mettre sur ses paupières...Impeccable, elle n'a bientôt plus de trace. Pour moi, c'est un gain de temps et une économie.

  • Lolo G le 18.06.2019 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus haut

    Ce n'est pas sûr les Pharmacies qu'il faut taper, mais sur les grosses boites qui produisent les médicaments à un prix de cinglés ! Mais vu que nos élus prennent des ronds là dedans ça m'étonnerais que ça bouge.. malheureusement !

  • Munche le 18.06.2019 16:24 Report dénoncer ce commentaire

    histoire sans fin

    d'un coté caisses maladie qui n'en finissent plus d'augmenter leur prime chaque année sous prétexte que les soins sont de plus en plus cher pour mieux rémunérer leurs CA, d'un autre les médecins qui veulent aussi leur part de gateaux en protestant contre une Tarmed qui ne leur conviennent pas, et le CF qui fait pression sur les Pharmaciens pour engranger quelques économies qui ne serviront que la classe politique dont font partie les conseillers pour les CA des dites caisses, au final, une histoire sans fin ou chacun se renvoient la patate chaude sans aucune solution dans ce cercle vicieux.

Les derniers commentaires

  • Icing le 18.06.2019 22:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Raz le bol

    Vous avez déjà essayé de réfléchir ? Comment ferriez vous pour soigner les gens , augmenter la qualité de vie et la durée sans les pharmas qui dépensent des mia pour trouver les médicaments ....... Comment ferriez vous sans les médecins les pharmaciens qui ont fait des années et des années d'études , comment feriez vous sans les infirmières et tous le personnel de la santé ....... bref tous ces gens qui soignent et sauvent sont traiter comme moins que rien par vos propos le tout soutenu par cette presse de cannivaux

  • Fritz le 18.06.2019 22:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    normal wir liebe

    la Suisse ( alémanique)c'est l'Allemagne autrement ..

  • Gielts )aunes le 18.06.2019 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Blabla

    La seule pétition intelligente c'est de s'attaquer aux primes scandaleuses

  • Jérôme le 18.06.2019 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ruissellement

    Vive la théorie du ruissellement. Donnez beaucoup d'argent aux riches, il en retombera beaucoup chez tout le monde. Le problème ? Les riches font de la rétention d'eau...

  • Baladin09 le 18.06.2019 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ruissellement

    en fait "en faveur de la santé de la population" veut d'abord dire "pour protéger les petites officines", c'est du corporatisme déguisé sur fond de belles paroles pour la population.