Suisse

22 juin 2018 18:03; Act: 22.06.2018 18:33 Print

Plainte contre Helsana à cause de son application

Le programme de bonus «Helsana » soulève des problèmes juridiques estime le préposé fédéral à la protection des données.

storybild

Le programme Helsana vise à inciter l'utilisateur à adopter un mode de vie sain et sportif. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le préposé fédéral à la protection des données et à la transparence a déposé plainte contre l'assureur Helsana. Il avait déjà évoqué cette possibilité fin avril. La plainte concerne le programme de bonus «Helsana ».

Lancé fin septembre 2017, le programme Helsana vise à inciter l'utilisateur à adopter un mode de vie sain et sportif. Après avoir téléchargé l'application, les assurés d'Helsana peuvent récolter des points puis les échanger contre des versements en espèces ou des offres de partenaires.

Lorsqu'ils s'enregistrent sur l'application, les assurés acceptent qu'Helsana vérifie s'ils sont également affiliés chez elle pour l'assurance de base. Selon le préposé fédéral, il n'existe pas de bases légales pour cela.

Consentement inopérant

La récolte de ces données relatives à l'assurance de base par l'assurance complémentaire et leur traitement subséquent par l'assurance complémentaire sont illégaux, souligne le préposé fédéral. Ainsi, le consentement de l'assuré n'a aucun effet juridique.

Il critique également le fait que des clients qui ne disposent que de l'assurance de base auprès d'Helsana se voient ainsi rembourser une partie de leurs primes. Pour le préposé fédéral, il n'existe pas non plus de base légale pour cela.

Fin avril, il avait recommandé à Helsana Assurances complémentaires SA de mettre un terme au traitement de données visant à calculer et à effectuer des remboursements pour les clients ne disposant que de l'assurance de base auprès d'Helsana.

Clarification juridique

Helsana juge la situation juridique différemment. Elle a donc refusé la recommandation du préposé fédéral afin que la question de principe soit tranchée par le Tribunal administratif fédéral (TAF). Suite à ce refus, le préposé a donc déposé plainte auprès du TAF, a-t-il fait savoir cette semaine.

Helsana se pliera toutefois à la recommandation du préposé fédéral jusqu'à ce qu'une décision de justice soit rendue et entrée en force, avait fait savoir l'assureur.

L'association des consommateurs alémanique avait exhorté Helsana à renoncer à son programme ou à le limiter à l'assurance complémentaire. Elle recommande également aux consommateurs de faire particulièrement preuve de retenue vis-à-vis des systèmes de rabais et des applications qui transmettent des données sanitaires aux caisses maladies.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tristan Lanier le 22.06.2018 19:07 Report dénoncer ce commentaire

    La gabegie de la LAMal

    Les dérives du système de santé sont innombrables depuis l'introduction de la LAMal. Les responsables ne maîtrisent pas la situation. Supprimons sans délai cette LAMal qui appauvrit un nombre croissant de citoyens.

  • Quidam le 22.06.2018 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au dessus des lois

    Ils sont tellement sûrs d'eux, c'est pathétique... C'est triste à dire mais un rappel à l'ordre leur ferait grand bien.

  • Christian le 22.06.2018 18:42 Report dénoncer ce commentaire

    Tracker par tous le monde

    Oui mais les mobile swisscom qui récoltent les données GPS pour les revendre aux communes pour la smart city où est le préposé à la protection des données ?

Les derniers commentaires

  • Un Sportif le 23.06.2018 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention Boîte de Pandore !!

    Cest la boîte de Pandore. Laisser une assurance maladie accéder à toutes nos données privée et de santé est très dangereux. Les primes augmenterons encore avec ce système, car ceux qui accepteront de « partager » ses données pourront avoir une légère baisse, mais cest un faux calcul, car à un moment, ne pas accepter reviendra à ne plus être capable de payer et on aura pas le choix financier. De plus, ces données pourront être revendue à de tiers personnes et on verra apparaître un marché des données médicales et refusé dêtre remboursé pour des raisons de manque dactivité !! Attention !!

  • Kiki@ le 23.06.2018 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nimporte quoi! Twitter pas de protection?

    Ça me fait rire tout ça car le proposé sur la protection des données se scandalise pour quelqueschose que Feebook, Twitter , Amazon Google ect font depuis longtemps ?? Pas sûre que les assureurs puissent être capable en matière danalyse de mettre ensemble ces donnés ! Ce que je voie cest encore une jolie manipulation de lInfos que consommateur subit

  • Lui le 23.06.2018 07:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mdr

    Facebook ne vous pose aucubs problème ?!?!?

  • Géraldine le 23.06.2018 06:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    simple

    ne télécharger pas tout simple

  • 35 ans chez hell sana le 23.06.2018 01:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus jamais

    15 ans de sport, 6h/semaine. Le mieux que j'ai gagné avec Helsana, c'est m'être fait retirer ma complémentaire santé pour avoir fait plus de cinq séances de massage, pour soulager mes muscles. Tout bonnement honteux ! D'autres grandes compagnies font mieux, sachez-le !

    • sara le 23.06.2018 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @35 ans chez hell sana

      je pense pas que ce sont les 5 séances la vraie raison. des primes impayées ou une réticence peut-être?