Tessin

10 juillet 2018 12:31; Act: 10.07.2018 13:05 Print

Plongée dans les rizières du canton du risotto

Les seules rizières de Suisse sont situées dans le delta de la Maggia et dans la plaine de Magadino.

Une faute?

Le Tessin cultive, avec succès, du riz. Une production née dans l'urgence au milieu des années 1980. L'entreprise Terreni alla Maggia est alors sur le point de fermer ses portes. La production de lait, de viande et de cultures fourragères ne vaut presque plus la peine. L'ancien directeur cherche des alternatives et trouve... le riz.

Les agriculteurs de la région en plantaient déjà depuis les années 1930, mais ne l'utilisaient pas à des fins commerciales. Ils n'avaient d'ailleurs pas beaucoup de succès car ils inondaient les rizières, comme le font les paysans en Asie.

Culture

Mais le delta de la Maggia et la plaine de Magadino nécessitent un autre type de culture. Le riz, comme les autres céréales, est planté sec et arrosé une fois par semaine. Pour la majorité des sortes de riz, les périodes chaudes au Tessin sont trop courtes et les périodes froides trop longues. Pourtant, la sorte «Loto», parfaite pour un risotto, peut pousser dans ces conditions.

Il existe toutefois un risque: si l'hiver est trop long ou l'été trop froid, la récolte est en danger. La prochaine est annoncée pour octobre. La céréale est toujours plantée en mai. Si les semences poussent comme espéré, agriculteur et amateurs de risotto se réjouiront. La demande est grande. «Il existe des personnes qui ne mangent plus que ce riz. Cela fait plaisir, mais presque aussi un peu peur», a dit à Keystone-ATS vidéo Markus Gigger, directeur de l'exploitation.

(nxp/ats)