22 septembre 2007 18:50; Act: 22.09.2007 18:53 Print

Plus de 15.000 ouvriers de la construction défilent à Zurich

Plus de 15.000 travailleurs de la construction ont manifesté samedi après-midi à Zurich contre une dégradation de leurs conditions de travail.

Une faute?

Le défilé dans les rues du centre-ville s'est déroulé de manière pacifique, a précisé la police municipale zurichoise.

Les syndicats Unia et Syna ont estimé le nombre de participants à 17.000. Le chiffre avancé par la police est de 15.000. «Les travailleurs de la construction sont prêts au combat», a annoncé Hansueli Scheidegger, responsable du secteur de la construction auprès d'Unia. A l'issue de la manifestation, ce dernier a présenté sur l'Helvetiaplatz le résultat d'un vote à bulletin secret mené au cours des dernières semaines auprès de 36.211 travailleurs. Il apparaît que 85% des votes sont favorables à une grève en cas de non renouvellement de la convention collective de travail (CCT).

Les manifestants ont protesté contre la résiliation de leur CCT au 1er octobre prochain par la Société suisse des entrepreneurs (SSE) et accusé ces derniers de «détruire la paix sociale». A partir de cette date, les salaires minimaux et les suppléments actuels, le 13e salaire, le droit aux vacances, la réglementation sur les horaires de travail ainsi que la protection contre le licenciement en cas de maladie ou d'accident cesseront d'être garantis. Aujourd'hui déjà, une entreprise sur quatre ne respecte pas les salaires minimaux, selon les syndicats.

Le Parti socialiste a exprimé sa solidarité avec les travailleurs du bâtiment et condamné l'attitude «irresponsable» des entrepreneurs. L'absence de CCT dans le secteur du bâtiment serait une «porte ouverte au dumping salarial et social avec un risque majeur de contagion à d'autres secteurs», selon un communiqué du PS.

(ap)