Suisse

19 février 2020 13:06; Act: 19.02.2020 13:28 Print

Plus de 50'000 paraphes contre l'achat d'avions

Le comité qui s'oppose à l'achat de nouveaux avions de chasse a récolté les 50'000 signatures nécessaires pour un référendum. Le peuple se prononcera le 27 septembre.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Le référendum lancé par la gauche contre l'achat des avions de combat a récolté plus de 53'000 signatures. Il n'a fallu que six semaines pour les réunir, alors que le délai court jusqu'au 9 avril.

Bien que le comité ait réuni les 50'000 signatures nécessaires pour un référendum, la collecte se poursuivra jusqu'à l'expiration du délai, a indiqué mercredi le Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA). Le PS et les Verts sont également derrière le texte. Le peuple pourrait se prononcer le 27 septembre.

Le Parlement s'est approuvé en décembre dernier à une large majorité l'acquisition de nouveaux jets. Il autorise le Conseil fédéral à dépenser jusqu'à six milliards de francs pour cet achat.

Mais pour les opposants, ce n'est qu'une demi-vérité. L'exploitation, la maintenance et les mises à niveau coûteront six milliards pour chacun de ces postes, soit au total «un chèque en blanc de 24 milliards», soit le plus gros projet d'armement de tous les temps pour la Suisse.

Solution moins chère

Le comité référendaire est convaincu qu'il faut des avions pour la police du ciel. Mais pour cela, les F/A-18 actuels et des avions légers ainsi qu'une meilleure défense anti-aérienne suffiraient.

L'achat de nouveaux avions de combat est soutenu par une alliance réunissant l'UDC, le PLR, le PDC, les officiers et les organisations économiques. Sans armée de l'air, l'armée est dans l'incapacité de remplir sa mission. Un non aux avions revient à dire non à l'armée.

Le peuple ne votera ni sur le modèle d'avion ni sur leur nombre mais uniquement sur le principe de l'achat. Actuellement, on en est à la phase d'évaluation. Quatre jets ont été évalués l'année dernière à Payerne (VD) pour remplacer les 26 Tiger et les 30 F/A-18 de l'armée.

Décision en 2021

Le français Rafale (Dassault), l'européen Eurofighter (Airbus) et les deux avions américains: le successeur du FA-18, le Super Hornet de Boeing, et le F-35A de Lockheed-Martin. Le rapport d'évaluation devrait être prêt pour le deuxième semestre 2020 et la décision du Conseil fédéral est attendue au début de 2021.

Les premiers appareils devraient être livrés à partir de 2025. En 2030, une fois que la nouvelle flotte sera au complet, les anciens F/A-18 et les derniers Tiger seront retirés du service.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alain Piqueret le 19.02.2020 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Aux peuples de choisir

    La question sera si on autorise l'armée à utiliser son budget ordinaire pour garantir ses missions selon son cahier des charges (avec des retombées économiques en Suisse) ou si on souhaite déléguer ces tâches à un pays tiers. Pour rappel, l'OTAN demande une participation de plus de 2% du PIB pour une alliance commune alors qu'actuellement nous dépensons 0.7% du PIB dans l'armée.

  • Jean Peuplus le 19.02.2020 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors ont votent vraiment pour tout ?

    Pourquoi ont nous fait pas voter pour le milliard de cohésion ? Et les millards pour les requérants? Ah non, c'est juste pour ça ont a l'argent et les moyens. Nos bobos ne veulent pas se prendre un échec!

  • Georges Georges le 19.02.2020 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Volbas

    Le social coûte plus chère que l'armée y faudrait aussi voir pourquoi c'est l'état qui finance, par le social, une industrie qui ne paie pas ses ouvriers à la hauteur !

Les derniers commentaires

  • maître Capello & orthograf associés le 20.02.2020 18:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bon à tout et à rien

    avez besoin traducteur francais appellle nous

    • Kurikastle von Genf le 21.02.2020 17:00 Report dénoncer ce commentaire

      Bitte auf Deutsch Meister Kamppaschissa

      Mais dans la langue nationale parlée majoritairement. Merci. C'était bien le sujet de fin connaisseur donneur de leçon de savoir vivre.

  • turbulence le 20.02.2020 07:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trou d'air

    Nous avons besoin d'un remplaçant pour nos avions qui avec l'âge devient chère à entretenir. Si le peuple refuse à chaque fois tout renouvellement de matériel pour notre armée (quelque soit) alors je propose que l'on abolit l'armée ( pas une bonne idée). Nos avions serve que à faire la police des airs , oui nous avons pas besoin d'avions ultra sophistiqués mais juste d'un avion correct capable d'accélérer vite pour l'interception, ayant une vitesse capable de suivre un autre chasseur et armée de missiles air-air.

    • Un voisin le 20.02.2020 22:46 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, mais ...

      Les avions vieillissants tendent à revenir plus cher à l'entretien. Mais la solution du remplacement est-elle meilleur marché ? Honnêtement, j'en doute. Surtout quand on voit ce que coûte les remplaçants potentiels, surtout le F-35.

    • the Taker le 21.02.2020 13:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Un voisin

      36000 USD l'heure de vol en entretien plus le reste des problèmes de logiciel) source DoD) à tel point a que tous les modèles sont reportés dans les différents corps de l'armée marines navy us air force qui vont garder leur F15, 16,18...

  • Âne Rhylle le 20.02.2020 06:45 Report dénoncer ce commentaire

    Concept ancien

    Si on voit l'utilisation actuelle de ces engins dans les conflits (qui se résume à porter un missile ayant un rayon d'action limité près de la cible (100-200km!) et faire demi-tour), ils sont totalement inutiles. Nos tacticiens sont restés à la guerre du Vietnam. Depuis tout a changé. En conséquence, tout est à revoir et la réponse est que notre armée est inutile. Elle ne correspond à rien. Un autre concept : travailler avec nos voisins (on le fait déjà en participant à des exercices au niveau européen (hé oui)). Une représentation folklorique est suffisante (genre vatican).

  • Serge le 20.02.2020 06:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Joujou imbécile

    Quel choix pour un pays de notre grandeur ? Le lancement d'un missile sur la Suisse peut se faire avec précision depuis près de 1000 km avec un avion. Plus encore depuis le sol. A quoi servirons donc ces nouveaux engins ? Ont ils le temps de décoller en cas de menace aérienne ? (quels horaires, mdr) Comment faire confiance sur l'usage de l'armement à nos militaires et nos politiciens (Fiches, Criptos etc...), qui nos dit que l'utilisation ne se fera pas contre le peuple suisse ??? C'est de la foutaise pure et un jouet TRÈS cher pour nos petit fans de Top Gun. Et.... si on parlait écologie ?

    • Un voison le 20.02.2020 22:49 Report dénoncer ce commentaire

      **facepalm**

      "Et.... si on parlait écologie ?" Quel est le rapport entre l'écologie et les Forces Armées Suisses ? Aucun. Parlez de transport maritime, d'industrialisation, de commerce, là, il y en aura un.

  • Jensen541 le 20.02.2020 01:45 Report dénoncer ce commentaire

    Bisounours

    Personne n'a compris le fondement de ce problème: c'est les bisounours contre le reste du monde. La Suisse a de vrais problèmes comme celui de comprendre que rien n'est jamais garanti. A chacun de décider...