Suisse

05 octobre 2017 17:30; Act: 05.10.2017 18:25 Print

Plus on est formé, plus on habite loin de son travail

par Stefan Ehrbar/ofu - Une nouvelle étude montre que la longueur du trajet pour se rendre au travail dépend de la formation et du salaire. Des experts expliquent pourquoi.

storybild

(Photo: Keystone/Alessandro Della Valle)

Sur ce sujet
Une faute?

Trains bondés, bouchons, pénurie de places de parc: pour de nombreuses personnes, être pendulaire est un mal nécessaire. Or, quand les Suisses changent d'emploi, ils ne cherchent pas toujours un travail plus proche de leur domicile. Une nouvelle étude de l'Ecole polytechnique de Zurich (EPFZ) révèle en effet qu'après un changement de job, le trajet maison-lieu de travail se rallonge encore.

L'enquête montre également que les personnes ayant un niveau de formation élevé voyagent davantage que les autres. Pour Kay Axhausen, un des deux auteurs de l'étude, ce résultat n'a rien d'étonnant: «Une formation plus élevée permet d'effectuer un travail plus spécialisé. Ces postes sont plus rares, mais ils sont aussi mieux rémunérés. Seul hic: ils sont davantage éparpillés dans l'espace.»

«Prendre en compte de longues distances»

Un niveau de formation et, par conséquent, un salaire élevé n'entraînent pas seulement des trajets plus longs, mais aussi des changements d'emploi plus fréquents. La probabilité qu'une personne en possession d'une maturité gymnasiale ou d'un diplôme universitaire change de travail est plus élevée de 19% que pour une personne avec une formation plus basse.

Timo Ohnmacht, expert en transports de l'Uni de Lucerne, confirme: «Plus une personne gagne d'argent, plus elle sera prête à parcourir de longues distances pour se rendre sur son lieu de travail.» Et d'expliquer: «Une infirmière de Berne sera moins encline à se rendre tous les jours à Zurich pour son travail qu'un Bernois avec un poste bien rémunéré dans une banque à Zurich.» Il note par ailleurs que pour beaucoup de gens voyager une heure à l'aller et une heure au retour n'a rien d'anormal.

L'étude de l'EPFZ a pris en compte des analyses actuelles faites en Suisse, mais également à l'étranger. Les chercheurs ont aussi analysé des données de près de 1200 Suisses, datant de 1985 à 2004 et perçues dans la région zurichoise.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Max Bovey le 05.10.2017 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    obligé

    Comme déménager implique une augmentation de loyer, on reste dans son appartement et on allonge son temps de déplacement, hélas.

  • Martin chappuis le 05.10.2017 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bah mince

    J'habite à 5min du travail, je comprends mieux

  • Zina Terrier le 05.10.2017 17:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mme

    Malheureusement depuis décembre 2015 les CFF ne sont plus aussi fiables que par le passé, ce qui rend les longs trajets quotidiens bien plus pénibles.

Les derniers commentaires

  • Shadok le 06.10.2017 12:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus on est formés, plus on est frontaliers

    Pas étonnant que nos amis Suisses (formés) viennent acheter (se domicilier) en France / ou que nos Français formés viennent en Suisse !

  • Merci 20 min le 06.10.2017 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi

    Que dire des travailleurs frontaliers qui nettoyent nos WC à 100 km de chez eux...

  • Einstein le 06.10.2017 10:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on y pense...

    Donc... Plus on est formé, plus on pollue !!!

    • Grasdouble le 06.10.2017 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Einstein

      Et plus ils coûtent cher à la société notamment en transports publiques !

    • Petit Poucet le 06.10.2017 16:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Grasdouble

      Et plus ils peuvent déduire de frais de transports pour leurs impôts. Donc plus ils gagnent, moins ils paient. Et moins tu gagnes, plus tu paies pour les riches.

  • Un passionné, un vrai le 06.10.2017 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La chance

    Je suis chanceux! Je suis à 15 min de mon travail... Yes!!! Et mon emploi me passionne, vraiment.

  • john doe le 06.10.2017 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comparatif

    vous trouvez juste de comparer une infirmière avec un banquier ? aie aie aie