Armée suisse

17 novembre 2016 12:20; Act: 18.11.2016 06:41 Print

Polémique autour de bottes «made in Romania»

Une émission de la télévision alémanique révèle que les nouvelles chaussures militaires sont fabriquées en Roumanie pour des salaires de 2 frs de l'heure.

storybild

Les nouvelles bottes de l'armée sont fabriquées à bas prix en Roumanie (Photo: Captutre d'écran SRF)

Sur ce sujet
Une faute?

L'armée suisse vient d'acheter de nouvelles bottes pour ses troupes. Plus de 80'000 paires au total. Et elle va en acquérir encore 50'000 ces deux prochaines années. Hic: elles sont fabriquées par des ouvriers qui reçoivent pour leur travail un salaire de misère, révèle l'émission «Rundschau» de la télévision alémanique.

C'est la firme italienne AKU qui a obtenu le mandat de la part de l'armée pour produire les bottes des soldats. Et l'entreprise les fait elle-même fabriquer dans le nord de la Roumanie, dans une usine de 250 personnes où les employés sont payés au salaire minimum de 300 francs par mois, soit deux francs de l'heure, a calculé l'émission dont l'équipe de tournage a pu visiter les locaux.

Pas assez pour faire vivre la famille et payer le loyer, se plaignent les ouvriers sur place sous couvert d'anonymat. Ceux-ci n'osent rien dire de peur de perdre leur emploi, indique l'émission. Celle-ci a calculé les achats indispensables pour nourrir une famille. Résultat: ils coûtent déjà 2 jours de salaire. Autre exemple: un loyer dans la ville où se situe l'industrie revient à un mois de salaire complet. Sans parler de l'essence, qui coûte 1,20 francs.

Entreprise en règle

Mais les dirigeants locaux de l'entreprise AKU se sont défendus: «Le salaire que nous versons correspond au salaire minimum roumain.» Tout en accusant Bucarest: «Ce n'est pas nous qui avons établi ce salaire minimum, mais le Parlement roumain.» Et effectivement, l'entreprise applique la loi et les heures supplémentaires sont ainsi payées le double. En outre, la direction affirme que le salaire minimum n'est qu'un salaire d'entrée.

Néanmoins, la critique envers la responsabilité de la Confédération est vive: «le gouvernement suisse est responsable de ces conditions de travail. En tant qu'acheteur, c'est lui qui dicte ses exigences en termes de prix, ce qui a une influence sur les salaires des travailleurs», estime Corina Ajder, une activiste de l'ONG Clean Clothes Campaign. Selon elle, les salaires en Roumanie sont maintenus très bas pour qu'ils restent compétitifs. Le «Made in Europe» ne veut pas donc dire que les produits sont fabriqués dans de meilleures conditions de travail qu'en Asie, souligne-t-elle.

Pour l'activiste, la Suisse pourrait aider les travailleurs sur place et payer des salaires plus élevés. Mais la loi ne prévoit que le respect des normes minimales, telle que l'interdiction du travail des enfants, déplore-t-elle.

Quant à Armasuisse qui achète ses bottes de combat à l'étranger, elle affirme appliquer simplement les lois en vigueur.

(cht/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stephane schnegg le 17.11.2016 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À se gêner !

    Si même L'armée n'est pas capable d'acheter des chaussures en suisse .....

  • Jean Ris-Jaune le 17.11.2016 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien vu....

    Le problème ce n'est pas tant le montant des salaires roumains mais le fait d'aller acheter de bottes militaires en Roumanie. Si la confédération n'arrive plus à acheter des chaussures suisses pour les soldats, nous sommes tombés bien bas. Et c'est le même problème dans tous les secteurs, la Suisse n'est plus compétitive, à cause de la confédération aussi....

  • Jean Duvalais le 17.11.2016 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toujours plus malins !

    Alors ,la question est la suivante : Où peut-on acheter des chaussures de qualité,qui n'ont pas était faite a l'étranger par des petites mains sous payées , à des prix raisonnable ?

Les derniers commentaires

  • MOI le 19.11.2016 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    petite question

    C'est le revendeur italien qui a tout compris... maxi profi pour travail mini... pourquoi l'armée n'a-t-elle pas acheté direct en Roumanie ?

  • Agathe le 18.11.2016 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah! J'ai compris

    L'armée suisse lime sur le prix des godasses pour mieux financer les futurs avions !

  • Sam Botte le 18.11.2016 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Botachat 1er

    Les bottes devraient être achetées en Italie, pays de la botte.22

    • moi le 19.11.2016 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Sam Botte

      quel humour ! quel poète ! bravo !

  • Steve Sanchez le 18.11.2016 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    Bel exemple!!!

    Et nous on se fait amander quand on va acheter en France et qu'on depasse quelques limites de certain produits. Comme d'habitude nous on passe a la caisse en raison faire tourner l'économie Suisse et eux ils ont le droit de faire ce qu'ils ont envie. Bel exemple

    • Line le 18.11.2016 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Steve Sanchez

      Oui, sans parler des taxes douanières quand on commande sur internet... Avec la taxe de dédouanement rapide.... La prochaine fois, j'essayerai la Roumanie!

  • ... le 18.11.2016 03:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    ben le mec qui a pris la decision d acheter ailleur devrait allez en tole. et si y a plus de boite capable de les fabriquer (ce dont je doute un peu quand meme) l armee n as qu a commencer par creer des emplois pour les citoyens qu elle est sense servir...pour une fois qu elle servirait a qqc. si on peux foutre des millions en l air en tir, j vois pas pk on pourrais pas investir quelque millions pour l emplois