Bâle

06 septembre 2016 11:51; Act: 06.09.2016 15:50 Print

Policiers «insultés et attaqués» par 200 jeunes

Un grand groupe de fêtards a lancé des bouteilles au visage de cinq agents, samedi à Bâle. La Fédération suisse des fonctionnaires de police exige que les violences envers les forces de l'ordre soient mieux punies.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Une intervention de police a priori banale dans la cité rhénane a tourné au vinaigre, dans la nuit de samedi à dimanche. «On nous a signalé une baston entre plusieurs personnes près de la fontaine Tinguely. Une fois sur place, nos cinq agents sont tombés sur un jeune de 17 ans qui venait de frapper un ado de 16 ans à deux reprises au visage», explique mardi le porte-parole des forces de l'ordre, Martin Schütz. Le plus âgé des deux se serait montré très agressif envers les agents lorsque ceux-ci ont tenté de séparer les deux jeunes alcoolisés.

Sondage
Les violences envers la police devraient-elles être davantage punies?
85 %
12 %
3 %
767 participants

Soudainement, précise Martin Schütz, les quelque 200 fêtards qui se trouvaient aux alentours de la place du Théâtre au moment de l'intervention ont commencé à réagir de manière inexpliquée et incontrôlée. «Les cinq policiers ont été insultés et menacés avant de se faire jeter des bouteilles. L'attaque a été si violente que les agents ont dû faire usage de leur spray au poivre pour se défendre.» Le porte-parole ajoute cependant que le liquide a été sprayé au sol pour tenir la horde de personnes à l'écart.

Impossible de définir qui a commis quel crime

Pour finir, les policiers ont uniquement embarqué les deux ados qui s'étaient battus ainsi qu'un jeune de 21 ans qui avait tenté de se soustraire à un contrôle. Selon Martin Schütz, l'unique but des agents à ce moment-là était de s'écarter du groupe de fêtards en présence des trois jeunes: «Dans ce type de situation, il est impossible de définir quelle personne a commis quel crime et encore moins d'arrêter d'autres individus», explique le porte-parole.

Contactée, la Fédération suisse des fonctionnaires de police (FSFP) confirme que la violence avec les policiers est un thème récurrent dans le milieu. De nos jours, note le secrétaire général Max Hofmann, les personnes représentant l'autorité ne sont plus reconnues et acceptées: «C'est un problème qui touche non seulement les agents, mais aussi les familles où les parents n'ont plus leur mot à dire.»

Une peine minimale de 10 jours de prison demandée

La FSFP affirme avoir fait tout son possible, et cela à tous les niveaux politiques, pour pouvoir protéger mieux les agents contre ce type d'agression. «Ce n'est pas possible que cinq agents doivent faire face à 200 personnes. C'est une attaque contre l'Etat.»

Concrètement, Max Hofmann demande que les violences envers la police soient punies plus sévèrement. «Ça ne sert à rien si les responsables s'en sortent uniquement avec une amende. C'est loin d'être dissuasif.» Dans une pétition, la fédération demande une peine minimale de 10 jours de prison.

(jd/ofu/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • DATA le 06.09.2016 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    Dans une société normale...

    Dans une société normale, la majorité des citoyens se comportent correctement et les quelques délinquants ont peur de la police. Ici et maintenant, la majorité devient délinquante et n'a visiblement plus peur de la police. Logiquement, la police va commencer de temps en temps à passer son chemin pour éviter les ennuis. L'étape suivante est loi de la Jungle. Il y a urgence à réagir ! Il faut éduquer et cadrer les jeunes et se débarrasser de tout les délinquants n'étant pas citoyens du pays. A ces conditions, le calme devrait revenir.

  • humanité le 06.09.2016 12:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    stop

    c'est proprement scandaleux se s'attaquer pour se défouler sur des êtres humains policiers ou non. Sans geste ou sanction forte, ce genre de geste demeurera banal et sera toléré à moindres frais pour leur auteur. renforçons les mesures punitives et apprenons le respect.

  • swiss patriot le 06.09.2016 13:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respect SVP

    Ces gens ne comprennent rien. Ils devraient coopérer. Ce sont les mêmes qui s'insugeront si eux-mêmes ou un de leur proche se fait tabasser et que personne ne soit là pour intervenir. C'est quoi leurs problèmes ? Ils s'ennuient tellement qu'ils s'attaquent à la police et même aux ambulanciers ou aux pompiers. Alcool, drogue, stupidité, violences, mais à quoi ça sert ?Laissez les gens travailler, ils sont là pour aider, pas pour se battre. 10 jours de tôle me semble un minimum. Faire ça dans certains pays, c'est pas 10 jours... Vivre en démocratie, c'est respecter l'Etat et ses institutions et les services de secours en font partie. En Suisse la police tue en dernier ressort, mais à force, des bavures vont venir, comme aux USA.

Les derniers commentaires

  • Feuer Frei le 08.09.2016 14:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci à la police

    Un grand merci à toutes les forces de l'ordre qui exercent un métier très difficile dans un contexte compliqué.

  • Basler le 07.09.2016 11:30 Report dénoncer ce commentaire

    LA JUSTICE PECHE A SON DEVOIR.

    C'est pas étonnant que ça se dégrade. Si la police intervient ils sont sur le banc des accusées. S'il font rien c'est qu'il font pas leur travail. La police doit pouvoir faire son travail avec des interventions fort s'ils sont confronté avec des sauvages. Il faut commencer à mettre les priorité à la bonne place ! Nous voulons le respect réciproque et vivre en harmonie. Et ceux qui sème la m....... ils faut qu'ils sachent que ça barde avec des conséquents à la hauteur du délit. Pour cela notre justice a une grande responsabilité pour que la police puisse faire son travail correctement.

  • marius le 07.09.2016 09:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ausecours police!

    Il faut bien du courage pour devenir policier de nos jours. Ils doivent faire régner l'ordre au péril de leur vie sans oser employer leur arme, sinon c'est eux qu'on punira. Les délinquants sont toujours plus violents, armés et souvent s'en sortent sans condamnation du tout. Seuls, ils bastent mais à 200, c'est une armée de dingos à qui les policiers doivent faire face. Le respect n'existe plus nulle part et ça ira en empirant en voyant la faune que Schengen à apporté en Suisse.

  • Bayerische le 06.09.2016 19:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    a méditer

    oui,la loi devrait être plus sévère comme via sicura,dans les 2 sens flics et voyou peines etc...,et via sicura devrait l'être moins,car les criminels ne sont pas toujours ceux qu'on croit.

  • Assume Ton Job le 06.09.2016 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont payés pour

    Sa justifie leur retraite avance chaque profession a des mauvais côté ils sont payé pour.