Suisse

15 décembre 2019 09:20; Act: 15.12.2019 13:12 Print

Priorité numéro 1 de Sommaruga: le climat

Simonetta Sommaruga plaide pour une électricité plus propre et surtout en provenance de la Suisse.

Sur ce sujet
Une faute?

La transition énergétique sera au coeur de l'année présidentielle de la ministre de l'environnement Simonetta Sommaruga.

«Compte tenu de la situation climatique mondiale et des dernières élections, il est clair que la politique énergétique et climatique a la priorité», affirme la conseillère fédérale, qui sera présidente de la Confédération en 2020, dans une interview avec le «SonntagsBlick».

«Nous avons besoin de produire plus d'électricité propre en Suisse», souligne-t-elle.

La cheffe du Département de l'environnement, des transports et de l'énergie (DETEC) rappelle que les plus grands fournisseurs de pétrole aujourd'hui sont le Nigeria, la Libye et le Kazakhstan. «Nous dépensons chaque année des milliards de francs pour acheter du pétrole et du gaz chers à l'étranger».

Simonetta Sommaruga voit deux avantages dans une production indigène d'électricité propre: une moindre dépendance vis-à-vis de l'étranger ainsi que des commandes et des emplois en Suisse. Grâce à l'énergie solaire, la Suisse pourrait produire plus de deux fois ce que produisent les quatre centrales nucléaires réunies, explique-t-elle.

Gros potentiel dans l'agriculture

Simonetta Sommaruga voit un potentiel particulier dans l'agriculture. «Les agriculteurs deviennent de plus en plus de producteurs d'électricité», relève-t-elle. Avec les grands toits des fermes et des granges, ils ont la surface potentielle pour produire de grandes quantités d'électricité, selon elle.

Avec les voitures électriques, les constructeurs rattrapent leur retard en matière de mobilité électrique, note-t-elle encore. Le tournant énergétique ne devrait pas entraîner de changements importants au quotidien. «Si nous gaspillons moins d'énergie, notre vie quotidienne ne changera guère».

Simonetta Sommaruga a été élue mercredi dernier présidente de la Confédération pour 2020 par l'Assemblée fédérale. La Bernoise succède au conseiller fédéral UDC Ueli Maurer. Elle occupera cette fonction pour la deuxième fois de sa carrière politique.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jacqies Cousteau le 15.12.2019 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle priorité!!

    Ah bon?? Pas le chômage ni la santé ? Alors là bravo....quelle blague .... tous pareil....les politicards

  • lolo f le 15.12.2019 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    lolo

    Ouais elle va encore nous rajouter des taxes, c'est la seule chose qu elle c'est faire.

  • L'oeuil du Léman le 15.12.2019 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    Equilibre

    Si l'émotionnel dirige, alors il y aura un gros risque pour le rationnel et que l'on sombre dans une approche trop Kmehr Verte. Si l'économie s'écroule, alors plus personne ne s'occupera de l'écologie. Il faut savoir garder la tête froide et trouver le bon équilibre. Madame Somaruga me fait un peu peur quand je lis cette article.

Les derniers commentaires

  • Ingénieur Électricien EPFL le 16.12.2019 23:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La vérité sur le solaire

    Romande Energie veut produire 22 GWh avec des panneaux solaires sur le lac de Toules en Valais. Mühleberg produisait moins de 3 TWh durant les années sans longues interruptions. Donc il suffit de 135 surfaces comme celles du petit lac de Toules pour remplacer la vieille centrale nucléaire et nous libérer de la dépendance de l'étranger pour l'uranium.

  • Ingénieur Électricien EPFL le 16.12.2019 23:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La vérité sur le solaire

    Romande Energie veut produire 22 GWh avec des panneaux solaires sur le lac de Toules en Valais. Mühleberg produisait moins de 3 TWh durant les années sans longues interruptions. Donc il suffit de 135 surfaces comme celles du petit lac de Toules pour remplacer la vieille centrale nucléaire et nous libérer de la dépendance de l'étranger pour l'uranium.

  • @Ray le 16.12.2019 13:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au moyen âge

    Pas de solution intelligente de la part de tous ces politiciens instruits, au moyen âge l'homme non cultivé a inventé le moulin a eau, pour ceux qui ne comprennent pas c'est la force d'un courant d'eau utilisé pour faire tourner une roue qui crée de l'énergie. Nous avons le Rhin le Rhône et l'Aar avec plus de 600 km d'énergie.. abe..

    • E. Lectricien le 16.12.2019 16:16 Report dénoncer ce commentaire

      @Ray

      Et on a plus de 200 usine hydroélectriques, hautes, moyennes ou basse pression.

    • jules dB le 16.12.2019 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @@Ray

      Bien d'accord avec vous, chaque jours, des millions de m3 d'eau s'écoulent à travers la suisse sans être exploité

  • Damien C le 16.12.2019 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    notre mère la terre

    "Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonné, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas" Proverbe Indien

  • L'ours de B le 16.12.2019 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre madame trop payée

    Le q coincé et la bouche en q de poule ,elle va nous faire danser au son du piano et des taxes sans rien nous apporterde positif pour notre pays car elle en a même pas fait le serment .