ONU

22 octobre 2019 15:25; Act: 22.10.2019 15:44 Print

Des experts critiquent la politique climatique suisse

La Suisse doit revoir à la hausse ses objectifs climatiques pour 2030, selon des experts onusiens.

storybild

Manif pour le climat en septembre dernier à Berne. (Photo: Keystone/archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans des recommandations mardi, des experts de l'ONU demandent de revoir la politique climatique ainsi que des mécanismes juridiques pour une responsabilité «raisonnable» des entreprises en terme de droits de l'homme.

Trois semaines après l'avoir auditionnée, les dix-huit experts indépendants ont rendu des observations dans lesquelles ils s'en prennent à la politique climatique de la Suisse. Selon ces membres du Comité des droits économiques, sociaux et culturels, celle-ci est insuffisante «pour atteindre l'objectif fixé de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour l'année 2020».

Pire, la diminution de 50% prévue pour 2030 en comparaison avec la situation d'il y a une trentaine d'années «n'est pas compatible» avec l'engagement international pour limiter à 1,5° le réchauffement climatique. Le Comité, «préoccupé», recommande à la Suisse de réduire les investissements publics et privés dans les énergies non renouvelables.

Autre inquiétude relayée il y a trois semaines déjà, il est peu satisfait de la position du Conseil fédéral contre l'initiative populaire pour les multinationales responsables. Les experts indépendants souhaitent que la Suisse adopte un dispositif qui puisse empêcher que toute la filière de ses entreprises, notamment les sous-traitants, puisse violer les droits de l'homme.

Le gouvernement préfère lui des «engagements volontaires» et redoute que l'initiative porte préjudice aux intérêts économiques du pays. La Suisse ne participe pas non plus activement aux négociations à l'ONU sur un traité international sur la responsabilité des multinationales.

Salaires et syndicats

Plus largement, il y a trois semaines, la délégation entendue par le Comité avait toutefois rappelé que le Conseil fédéral applique des mesures contraignantes et non contraignantes en lien avec les dispositions onusiennes sur cette question. Dans leurs recommandations mardi, les experts indépendants souhaitent eux que la Suisse «poursuive ses efforts» pour rendre possibles des réclamations contre des entreprises suisses si elles sont impliquées dans des violations à l'étranger.

Parmi les dizaines d'autres demandes, ils l'appellent à des «mesures radicales» pour réduire l'écart salarial entre les hommes et les femmes.

Après l'annonce d'une médiation entre les partenaires sociaux sur les licenciements antisyndicaux en Suisse, qui avaient été abordés à l'Organisation internationale du travail (OIT), le Comité recommande aussi une indemnité suffisamment élevée pour empêcher ceux-ci. Il appelle aussi Berne à ratifier le Protocole facultatif au Pacte international sur les droits économiques, sociaux et culturels et la Convention sur les droits des travailleurs migrants. De son côté, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) a expliqué mardi que le Conseil fédéral se prononcera prochainement sur ces demandes.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Laurent le 22.10.2019 15:54 Report dénoncer ce commentaire

    Je me pose la question

    Que disent-ils des politiques de l'Inde, de la Chine, des USA ?

  • Spirou le 22.10.2019 16:00 Report dénoncer ce commentaire

    les experts de l'ONU ...

    encore les fameux experts de l'ONU l'ONU est un simple repaire pour les vieux politicards de gauche en manque de pouvoir ! chaque jour elle se discrédite avec ses fameux rapports d'experts, mais elle fait une promotion inconditionnelle du progressisme, qui ne sera rien d'autre que du communisme 2.0. C'est à dire la matérielisation et marchandisation de l'homme ...

  • Papy le 22.10.2019 15:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle politique ?

    On s'inquiète, mais en même temps, quand j'ai voulu installer une prise pour recharger mon véhicule électrique sur ma place de parking dans mon immeuble, la régie me la refusé. Soit disant qu'ils ont un projet :D J'attends de voir, mais je soupçonne que cela n'arrive jamais, et que si cela arrive, ils revendront l'électricité à 3 ou 4 fois le prix aux locataires. Bref, d'un côté des gens essaient, de maîtres des entreprises essaient aussi, mais surtout de se faire du blé sur le dos des gens ...

Les derniers commentaires

  • ganache le 16.11.2019 14:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Experts de la "pacotilles"

    Alors celle-là elle est BONNE... Les EXPERTS " le cul dans la soie" qui critiquent la PETITE SUISSE... un comble... Et les pays détruits par les guerres, qui fument noir, qui sont en flammes, qui font tout exploser, ou les armes crépitent tous les jours depuis DES LUSTRES ???? Et d'autres PAYS encore sur toute la planète... Les EXPERTS devraient FOUINER dans ces pays... mais évidemment ce serait plus dangereux pour "leurs petites fesses" que de s'en prendre à la SUISSE qui elle fait des efforts depuis "des lustres"... Et même plus !!!!!

  • Robin Telli le 24.10.2019 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    Pile poile dans l'agenda politique

    Ah bah tiens... Et le rapport tombe pile poil en période d'élections Fédérale. Histoire que tous les climatophobes montent aux baricades pour le deuxième tour... Et après on croit encore au libre arbitre alors que tout est fait et entrepris pour orienter les votations...

  • Mimi le 24.10.2019 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toujours des critiques

    Avant de critiquer la Suisse, qu'en est-il des autres états membres? Une expression qui dit tout: Voir la paille dans l'oeil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien

  • Gédéon le 23.10.2019 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    Surnatalité=Danger climatique et naturel

    A laisser rentrer 80000 personnes ces dernières années, il fallait bien qu'on ne puisse tenir la politique climatique prévue...Merci qui ? Nos bobos de tout bord, refusant de voir que plus on est, moins on peut !!! Quant à l'ONU, organisation très peu efficace, qui coûte des milliards par année aux pays occidentaux, elle ferait mieux de se taire ! Et pourquoi pas d'être dissoute, pour supprimer son impact néfaste, sur nos finances et sur le climat !!! A quand une politique responsable, sur la surnatalité des pays en développements, qui met en grand danger notre planète terre ?

  • Big Bang le 23.10.2019 06:10 Report dénoncer ce commentaire

    Quand la Suisse s'éveillera.....

    Des recommandations d'experts qui tombent à pic après la fulgurante poussée verte de ce dimanche historique. Un appel du pied à revoir la formule magique et céder un siège à la 4ème force du pays. Le calendrier politique et le calendrier climatique est peut être entrain de se synchroniser.... On peut rêver!