Zurich

12 novembre 2018 07:32; Act: 12.11.2018 10:07 Print

Vers une augmentation des taxes à l'aéroport

Les autorités fédérales prévoient de relever les paiements de transfert effectués par Flughafen Zürich, société qui gère l'aéroport zurichois.

storybild

L'an dernier, l'aéroport zurichois a enregistré un chiffre d'affaires de 1,04 milliard de francs, dont environ 40% provenant des activités hors aviation (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Office fédéral de l'aviation civile (Ofac) a proposé de nettement relever les taxes que doit payer Flughafen Zürich dans le cadre de ses activités commerciales. L'exploitant de l'aéroport zurichois, qui craint une chute de ses recettes, s'est dit opposé à cette mesure.

Les autorités fédérales prévoient de remonter de 30% à 50% les taxes sur les bénéfices réalisés par les commerces dans la zone internationale de l'aéroport et de 30% à 75% les taxes sur les recettes issues des parkings pour les subventions croisées. L'Ofac prévoit par contre de ne pas adapter le calcul sur la rémunération du capital, a précisé la société de Kloten lundi dans un communiqué.

Aéroport opposé

Alors que l'Ofac lance une procédure de consultation sur les nouveaux tarifs, Flughafen Zürich s'est dit «fermement opposé» à de telles mesures, qui risquent de faire chuter d'environ un quart le chiffre d'affaires du groupe, ou 150 millions de francs par an, a-t-il ajouté.

«Au lieu de renoncer à des subventions croisées questionnables d'un point de vue de la concurrence, ces dernières ont été massivement relevées», s'est étonné l'exploitant du tarmac zurichois, selon lequel le rendement risque de reculer de 2 à 3 points de pourcentage avec l'adoption de ces nouvelles mesures.

Flughafen Zürich a averti qu'il serait obligé de reporter certains investissements dans ses infrastructures - comme les pistes, le bâtiments ou encore les systèmes de convoyage des bagages. La décision définitive appartient au Conseil fédéral et les nouveaux tarifs n'entreront pas en vigueur avant 2020.

Chute en bourse

Les subventions croisées de l'aéroport de Zurich sont perçues au profit des autres aéroports suisses, les redevances d'approche perçues par le premier subventionnant les seconds. L'ordonnance actuelle sur les taxes aéroportuaires est en vigueur depuis 2012 et sert de base aux taxes d'atterrissages et passagers.

L'an dernier, l'aéroport zurichois a enregistré un chiffre d'affaires de 1,04 milliard de francs, dont environ 40% provenant des activités hors aviation. Selon l'ordonnance actuelle, les paiements transférés vers le secteur aérien ont atteint 13,4 millions. Les nouvelles taxes représenteraient environ 12% des recettes totales de la société, a calculé la Banque cantonale de Zurich (ZKB) dans une note.

Peu rassurés, les investisseurs fuyaient le titre qui chutait de 9% à 183,40 francs vers 09h42. L'indice élargi SPI abandonnait parallèlement 0,36%.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • electionsFederales le 12.11.2018 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    La Suisse va Couler

    Encore un affichage de l'incompétence de nos élus qui détruisent la force économique du pays. Aujourd'hui Zurich puis après demain Genève ? Et pendant ce temps, les hubs aéroportuaires du Moyen Orient ou en Europe baissent leur coûts et deviendront plus compétitifs que notre Suisse, gouverné par des incompétents.

  • Anonyme le 12.11.2018 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nimporte quoi

    Ça narrête pas!! Les prix augmentent sans cesse!! Cest scandaleux...

  • renato le 12.11.2018 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    et moi et moi et moi

    et pourquoi pas une taxe sur les taxes pendant qu'on y est . . .

Les derniers commentaires

  • Roll Nicolas le 12.11.2018 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours plus d'avions, pourquoi

    @electionsfederales : Toujours plus d'avions, pourquoi ? et la santé publique des habitants ? et la pollution de l'air et par le bruit ? Toujours plus pour faire profiter des sociétés internationales qui ne payent pas d'impôts en Suisse ni ne compensent la pollution causée. L'incompétence fédérale est de permettre aux richissimes "étrangers" de se remplir les poches avec si peu de retombées économiques mais tant de nuisances pour la Suisse.

  • JPC le 12.11.2018 12:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    zavion

    Il devait plutôt augmenter la qualité du service passagers et des horaires de décollages et d'atterrir sages !

  • Racleur de fonds de tiroirs le 12.11.2018 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    @Tout augmente

    Eh oui, tout augmente! Nos élus étant les premiers informés ne se gênent donc pas pour en profiter un max AVANT l'augmentation effective des tarifs, en payant leurs dépenses privées sur le compte de l'Etat! Pour nous la seule solution sera de renoncer à utiliser certaines infrastructures et commerces devenus trop onéreux! Ce qu'il y a de certain, c'est que nos salaires ne vont pas augmenter, mais bien au contraire continuer de baisser!

  • MG - Le Lignon le 12.11.2018 09:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chauffeur de vtc

    Ça bouge en Suisse alémanique.

  • electionsFederales le 12.11.2018 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    La Suisse va Couler

    Encore un affichage de l'incompétence de nos élus qui détruisent la force économique du pays. Aujourd'hui Zurich puis après demain Genève ? Et pendant ce temps, les hubs aéroportuaires du Moyen Orient ou en Europe baissent leur coûts et deviendront plus compétitifs que notre Suisse, gouverné par des incompétents.