Canton de Saint-Gall

17 octobre 2016 15:06; Act: 17.10.2016 15:57 Print

Possible plainte après un concert néonazi

Près de 5000 personnes ont afflué samedi à Unterwasser pour assister à un concert de groupes d'extrême droite. La commune s'insurge.

storybild

Le concert a eu lieu dans le Toggenburg. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités de Wildhaus-alt St. Johann (SG), dans le Toggenburg, pourraient porter plainte après le concert de groupes affichés d'extrême droite samedi soir à Unterwasser. L'exécutif communal a pris contact avec le Ministère public.

Les autorités veulent examiner si les paroles des chansons jouées samedi soir violent la norme antiraciste, a indiqué lundi le maire de Wildhaus-alt St. Johann Rolf Züllig.

Les organisateurs du concert sont aussi dans le collimateur du maire. Il estime qu'ils ont obtenu une autorisation en donnant de fausses informations aux autorités.

Aucune plainte pénale n'a pour l'instant été déposée en lien avec le concert, ont dit à l'ats le maire et la police cantonale st-galloise. Rolf Züllig a toutefois reçu depuis samedi quelques critiques dans des courriels que lui ont envoyés des habitants du village. «Par surprise»

Les autorités ont été prises «par surprise», selon le maire. Celui-ci assistait à un match de football à Werdenberg (SG) lorsqu'il a appris que plusieurs milliers de personnes se rassemblaient à Unterwasser.

Les organisateurs avaient indiqué aux autorités qu'ils mettaient sur pied un concert pour des jeunes groupes suisses et qu'ils attendaient entre 600 et 800 spectateurs. Parmi les groupes présents figuraient pourtant des formations allemandes très connues dans les milieux d'extrême droite comme «Stahlgewitter», «Frontalkraft», «Confidence of Victory» et «Exzess», ainsi que le groupe suisse «Amok». La manifestation a attiré plus de 5000 personnes.

La police cantonale était informée qu'une telle manifestation était prévue de longue date dans le sud de l'Allemagne, selon Gian Rezzoli, son porte-parole. Au dernier moment, les spectateurs ont toutefois été dirigés du point de rendez-vous à Ulm (D) vers Unterwasser.

Organisation «exemplaire»

La police n'a appris le lieu véritable de la manifestation qu'après avoir vu le flux de voitures et de cars vers le Toggenburg. Des agents étaient présents sur place, mais ils n'ont constaté aucun problème. Tout était organisé de façon «exemplaire», du parcage des véhicules jusqu'au nettoyage du site après la manifestation, selon Gian Rezzoli.

D'après l'organisation antifasciste antifa, ce concert est l'une des plus grandes manifestations néonazies jamais organisées en Suisse. Les spectateurs sont venus de toute l'Europe. Sur son site internet, antifa s'étonne qu'un si grand nombre d'extrémistes de droite puissent entrer aussi facilement en Suisse.

Le Toggenburg semble une région sûre pour les néo-nazies, selon antifa. Un concert du même genre s'était déroulé en 2013 à Ebnat-Kappel (SG). Plusieurs centaines de personnes y avaient participé.

De son côté, le Service de renseignement de la Confédération était au courant de cette manifestation. Il a informé en ce sens les polices cantonales, dont celle de St-Gall, a précisé à l'ats sa porte-parole Isabelle Graber.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • nero le 17.10.2016 17:48 Report dénoncer ce commentaire

    So what ?

    Au final il y a mois de grabuge à un concert néo-nazi avec 5000 spectateurs qu'à un concert de rap avec 300 banlieusards de Renens.

  • kalach447 le 17.10.2016 18:35 Report dénoncer ce commentaire

    organisation

    ainsi "Tout était organisé de façon «exemplaire», du parcage des véhicules jusqu'au nettoyage du site après la manifestation". On ne peut pas en dire autant quand ces petits anges Antifa et black block vont se promener à Zürich Berne ou Genève.

  • ric67 le 17.10.2016 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Et les squats de gauchos ???

    Et pendant ce temps là, les autorités bien-pensantes des villes de Berne, Zurich ou Bienne subventionnent des squats pseudo-culturels qui sont des zones de non-droits où la came et le deal se déroule à ciel ouvert et qui hébergent casseurs et autres alternatifs qui font pour des centaines de milliers de francs de dégâts à chaque sortie !! Il est grand temps d'identifier où est le vrai danger pour le pays !! Les antifas sont bien plus dangereux que quelques amateurs de musique soi-disant "extrémiste" !!!

Les derniers commentaires

  • Hoyersweerda s le 18.10.2016 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    Warme brotchen

    On trouve beaucoup d insignes ou autres objets nazis sur nos marchés depuis une année, ils s arrachent comme des petits pains tout chaud a 9h il n y aplus rien !

  • Oto Mobil le 18.10.2016 10:08 Report dénoncer ce commentaire

    Petit rappel !

    Juste pour rappeler que l'extrême gauche des années 20 - 30 à enfanté le.....fascisme en Italie et en Allemagne !....Hé oui

    • Antonio Gramsci le 18.10.2016 20:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Oto Mobil

      Ah oui ? Prouve-le. Argumente stp. Et je te répondrai avec le plus grand plaisir.

    • Antonio Gramsci le 18.10.2016 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Oto Mobil

      Autre chose, Mussolini était membre du Parti Socialiste Italien jusqu'en 1914 et était pour l'entrée en guerre contre l'Autriche-Hongrie (ce qui fut le cas en 1915). A la fin de la guerre, la tournure nationaliste de Mussolini a permis de mobiliser une population au chômage. Face à la menace d'une révolution bolchévique, le Roi d'Italie lui céda les rennes du gouvernement avec le soutien des bourgeois après la marche sur Rome en 1922. Son programme économique était d'inspiration socialiste, mais la ressemblance s'arrête là. En tant que secondo, je t'attends quand tu veux sur ce terrain.

  • Juste Leblanc le 18.10.2016 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    Occupations principales des antifas...

    ...Casser, arracher, démolir, taguer, détruire, détériorer, tabasser, incendier, squater, briser... Le tout sous la bienveillance de la gauche bienpensante.

  • Pb le 18.10.2016 08:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aie aie aie

    Vous vous rendez compte que vous osez parler de politique quand on parle de ces gens ! De comparer l'extrême gauche à ça ! Il y en a beaucoup qui ont dû louper les cours d'histoire et de politique ! Je ne peux pas souhaiter du mal à tous ceux qui ont écrit un commentaire dégradant juste du bien donc j'espère qu'il y aura bientôt une distribution de cerveau sur ce, bonne journée

    • Aldo le 18.10.2016 14:18 Report dénoncer ce commentaire

      management Nazi

      Ils incarnent les partis politiques de droite sauf les lib et lib verts en Suisse, méthodes nazies dans les monopoles !

    • Lassant le 18.10.2016 22:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pb

      Je vous conseille de lire des biographies sur Staline, Pol Pot ou Mao Zedong. Enfin, quand on ne veut pas voir certaines vérités historiques en face, à quoi bon !

  • martigny le 18.10.2016 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une valaisanne

    ce n est pas depuis hier qu on sait que tous les extremes sont mauvais, l etre humain est juste trop stupide et profondement manipulé ce qui reproduit sans cesse les mêmes histoires à travers les siècles