Environnement

09 mai 2019 11:05; Act: 09.05.2019 11:17 Print

La planète est condamnée pour la plupart des Suisses

Autant le grand public que les leaders d'opinion pensent que les politiciens suisses ne font pas ce qui est nécessaire pour le climat.

Sur ce sujet
Une faute?

Moins d'un tiers (31%) des Suisses pensent qu'il y a encore assez de temps pour «sauver la planète», selon une enquête publiée jeudi dans le «Temps». Les leaders d'opinion se montrent moins inquiets et sont 55% à penser qu'il y a encore du temps.

Autant le grand public (69%) que les leaders d'opinion (73%) pensent que les politiciens suisses ne font pas ce qui est nécessaire pour le climat, révèle l'enquête Sophia, réalisée par M.I.S Trend à l'occasion du Forum des 100 du «Temps».

En cause notamment la révision de la loi sur le CO2 qui a été refusée par le Conseil national. Plus de deux tiers des sondés des deux camps sont pour des lois contraignantes.

La question de l'environnement devrait ainsi s'inviter aux élections fédérales en octobre. La position des candidats en matière d'écologie sera importante pour le grand public (74%) et pour les leaders d'opinion (81%). Environ un tiers des sondés des deux groupes pensent même qu'elle sera très importante, selon cette étude.

La mobilisation des jeunes pour le climat devrait d'ailleurs avoir un impact positif sur la politique, selon 55% du grand public et 80% des leaders d'opinions. En revanche, les deux groupes sont plutôt sceptiques sur le fait qu'elle fasse bouger les choses au niveau économique.

La technologie comme dernier rempart

Ils ne sont pas très convaincus par de possibles changements venant du gouvernement. Ils sont seulement 22% à penser que les mesures prises par la Berne fédérale seront déterminantes pour améliorer la situation. Ils croient avant tout à l'avancée de la science et des nouvelles technologies, qui seront le moteur du changement pour 63% de la population et 74% des leaders d'opinion.

En attendant, les Suisses font des efforts. Ils sont 94% à adapter leur façon de vivre au regard de l'écologie, mais 75% pensent qu'ils pourraient en faire plus.

Ces actions risquent toutefois d'être insuffisantes, alors que les scientifiques préviennent de l'urgence de la situation. Pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré, il faudrait réduire les émissions de CO2 de près de 50% d'ici 2030 par rapport à 2010. La biodiversité est également menacée avec une accélération d'extinction des espèces qui pourrait provoquer de graves effets sur les populations.

L'étude a été menée sur internet du 7 au 18 mars 2018, auprès de 532 Romands, 520 Alémaniques et 212 Tessinois avec une marge d'erreur de /-2,6%. Par ailleurs 407 politiciens, chefs d'entreprises, personnalités de l'économie et de la culture ou encore scientifiques y ont pris part, en tant que leaders d'opinion. Pour ce groupe, la marge d'erreur est de /-4,9%.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • rivière le 09.05.2019 14:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    homme de petite envergure

    la terre est vivante comme nous elle peu se soigner sans nous et nous nous devons payer. et peut-être disparaître. nous sommes trop nombreux pour cette belle planète. merci planète bleue

  • Et Ils le 09.05.2019 14:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Font confiance

    Aux taxes et interdictions que leurs politiques veulent leur imposer

  • A cona le 09.05.2019 15:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Imbécilités

    Ça ne vaut pas grand chose si la Suisse le fait vu que les autres pays ne font rien

Les derniers commentaires

  • CatJuice4Fish le 15.05.2019 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et si...

    Netflix - > Love dead & robots Y as pas mieux comme exemple du futur

  • Pascal Navioz le 11.05.2019 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    Comment faire un petit geste pour notre planète

    Que veut dire faire quelque chose pour la planète. C'est l'affaire de tous et pas seulement des politiciens. Il y a un geste très simple, arrête de faire 12000 Km en avion pour passer des vacances alors qu'on ne connaît même pas La région, le pays où l'on vit ou les pays alentours au notre. Tout le monde dit qu'il faut faire quelque chose mais tout le monde continue à prendre l'avion.

  • Meralor le 11.05.2019 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'ailleurs est plus vaste que la Suisse

    Regardez la rivière de plastiques qui se jette dans la mer à Haïti ..et aussi autre part. Ces gens achètent des produits emballés dans du plastique et n'ont pas les moyens ni l'éducation de les trier et détruire.

  • Lobby le 10.05.2019 23:28 Report dénoncer ce commentaire

    20min premier sur l'infox ;)

    Depuis quand 1500 sondés deviennent "LA PLUPART DES SUISSES" ? Le 20min au top comme d'hab !

  • regex le 10.05.2019 09:36 Report dénoncer ce commentaire

    Faux arguments des pollueurs

    Je trouve quand même sidérant que plusieurs ici se donnent bonne conscience dans leur train de vie polluant et irresponsable en se disant que leur impact sur la planète est minime. Et pourtant ils vont voter des lois alors que leur voix est minime sur tout le pays. Alors bien sûr, la solution n'est pas dans les taxes. Ces taxes sont seulement là pour forcer les gens à prendre un train de vie moins polluant. Car les gens ne se bougent que quand on attaque leur porte-monnaie. Donc on taxe les pollueurs pour qu'ils polluent moins. Mais d'une manière plus générale, nous devons montrer l'exemple.

    • Jojobargeot le 10.05.2019 15:52 Report dénoncer ce commentaire

      Carbonum delirium

      Parce que pour vous le CO2 est un polluant? Il faut retourner sur les bancs d'écoles, pour la majorité des intervenants. La photosynthèse est-ce que ça vous parle? Commencez par là, le reste devrait venir tout seul.