Suisse

24 mars 2015 11:09; Act: 24.03.2015 11:28 Print

Pour une interdiction de la pub sur le tabac

Alors que la loi sur les produits liés au tabac va être prochainement examinée par le Parlement, des organisations de prévention demandent l'interdiction généralisée de la publicité.

storybild

Le marketing des cigarettiers vise surtout les jeunes, selon le principe «Les teenagers d'aujourd'hui sont les clients potentiels de demain». (Photo: Keystone)

Une faute?

Le projet de loi qui sera débattu prévoit un compromis entre l'industrie du tabac et la prévention. S'il contient un certain nombre de restrictions en matière de réclame ou de distribution gratuite d'échantillons, il autorise toujours le parrainage de festivals et la liberté d'afficher dans les points de vente.

Or les interdictions partielles ont pour effet que l'industrie du tabac concentre ses investissements là où la publicité et la promotion sont encore autorisées. Seule une interdiction totale de promotion et de sponsoring a pour effet de diminuer la consommation, ont répété mardi à Berne plusieurs organisations de prévention de la santé et de protection de la Jeunesse.

Cigarettes à côté des bonbons

Des données collectées en Suisse romande entre mai 2013 et juin 2014 montrent que les kiosques sont les lieux de prédilection de la pub pour le tabac.

«Dans 39% des points de vente observés, la publicité du tabac, ou carrément des produits du tabac, se trouvaient à côté des sucreries. Et 35% de la publicité se trouvait à la hauteur des yeux des enfants, soit à 1,20 mètre ou plus bas», selon Thomas Beutler, collaborateur scientifique auprès de l'Association suisse pour la prévention du tabagisme.

Dans la presse écrite, la publicité du tabac se trouve principalement dans les pages que les jeunes apprécient: à la page «People» de «20 minutes», on observe régulièrement des publicités pour cigarettes. Le sponsoring des festivals open air est aussi attrayant pour l'industrie du tabac. Les marques de cigarettes y sont omniprésentes par des actions de vente, des gadgets et des plates-formes.

Six sur dix avant 18 ans

Pour les organisations présentes à Berne, cette incitation à commencer à fumer tôt est suivie d'effets concrets. Six fumeurs sur dix commencent avant l'âge de 18 ans. Les effets sont dévastateurs: «Les jeunes qui fument risquent de ne jamais atteindre leur pleine capacité pulmonaire», précise Sonja Bietenhard, directrice de la Ligue pulmonaire suisse.

La moitié des adultes qui fument régulièrement meurent prématurément à cause de maladies liées au tabac. La consommation de tabac est la principale cause de décès en Suisse avec quelque 9000 morts par an. Les fumeurs voient de surcroît leur espérance de vie baisser de 14 ans en moyenne. Enfin, les coûts pour l'assurance maladie se montent à 1,2 milliard de francs par an.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chelsea le 24.03.2015 11:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pub pub pub

    interdisez la publicité tout court, peu importe le domaine, c'est une véritable plaie.

  • higo le 24.03.2015 13:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    chichiagain

    Le mieux serai de virer toute pub pour un produit avec limite d'âge... Les adultes sont assez grands pour se pourrir tout seul sans aide de pub, nos gamins eux ils écoutent, regardent et se disent "au fond c'est pas si mal ni si dangereux sinon pourquoi en faire de la pub" logique....

  • Kurt Sempach le 24.03.2015 11:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non à la pub du tabac

    Il serait juste de l'interdire, ne serait-ce que par soucis d'équité avec l'industrie de l'alcool qui subit de nombreuses restrictions !

Les derniers commentaires

  • Georges le 24.03.2015 21:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pognon

    Coûts 1.2mia pour l'assurance, faux Recettes 10 mia pour l'état,c'est juste une question de pognon qui ne tombe pas dans bonne poches.

  • Tout le monde sait lire le 24.03.2015 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Libre à soi

    Je souhaite rajouter que malgré qu'il soit écrit "fumer tue", "rend impuissant" etc.. les gens achètent quand même des cigarettes. Libre à eux de prendre cette décision (ne sont-ils pas capables de discernement? ), dans un pays libre, qui devient cependant de plus en plus répressif sur ce genre de sujets. En revanche, pour les pédophiles, les voleurs, les violeurs, surtout ne pas durcir la loi, notre pays ne serait plus tant attractif. ...

  • Taba Tière le 24.03.2015 16:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop tabac

    Si on arrête la vente de tabac, la consommation diminuera. Mais la Suisse ne veut pas ça sinon il n'y aura plus de revenus grâce aux taxes.

  • Darth le 24.03.2015 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    marre des interdictions

    Même en étant non fumeur, je trouve que d'interdire la pub sur le tabac ne changera rien du tout. Sauf de péjorer certaines sociétés publicitaires (donc des emplois) qui peinent déjà. Même chez les puritains ricains, la pub sur le tabac n'est pas interdite. Et ce que dit l'ue on s'en contre-fout royalement !!!!

  • Anti-euraupe le 24.03.2015 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    L'euraupe c'est pas bien

    Encore une décision de l'euraupe qui veut nous enlevé no liberters a nous les braves Suisses