Zurich

14 juillet 2018 20:34; Act: 14.07.2018 20:37 Print

Il escroque une retraitée vulnérable et finit en taule

Un jeune multirécidiviste a écopé de 30 mois de prison ferme, jeudi à Winterthour (ZH). Il sera renvoyé de Suisse et interdit de pays pendant 10 ans.

storybild

Photo d'illustration (Photo: Keystone)

Une faute?

16 antécédents judiciaires dans 5 pays différents. Le Roumain de 29 ans qui s'est présenté jeudi au Tribunal de district de Winterthour (ZH) est un multirécidiviste. Interrogé sur son passé criminel, le jeune homme s'est contenté de répondre: «Qu'est-ce que vous voulez que je dise? C'est arrivé comme ça.»

L'accusé a comparu devant la justice zurichoise pour avoir déplumé une retraitée de 74 ans, écrit le «TagesAnzeiger». Selon l'acte d'accusation, il a frauduleusement empoché 75'000 francs appartenant à la vieille dame. Le jeune homme avait abordé sa future victime sur le parking d'un centre commercial d'Aadorf (TG), en mars 2016. Le même jour, la septuagénaire lui avait remis 5000 francs en cash.

Il a porté ses courses

Selon le Ministère public, l'accusé dispose d'un «don» redoutable: il parvient rapidement à cerner le point faible des personnes. Il avait ainsi immédiatement reconnu que la retraitée était faible, vulnérable et meurtrie par la douleur. Raison pour laquelle il avait engagé la conversation en lui proposant de porter ses courses. Il en avait alors profité pour parler de sa mère souffrant de grosses douleurs et devant se faire opérer. Or, malheureusement, sa famille manque d'argent pour l'intervention, avait-il glissé dans la conversation. Sans gêne, il avait ensuite demandé à la vieille dame si elle pouvait l'aider. Naïve, elle lui avait remis les 5000 francs.

Sachant que la mamie avait mordu à l'hameçon, le Roumain n'avait cessé de lui quémander des sous au cours des trois mois qui ont suivi. Alarmé par les multiples retraits de sa cliente, un employé de banque avait fini par alerter la police.

Rembourser la victime

Appelé à la barre, l'accusé a expliqué jeudi avoir aidé la septuagénaire à porter ses courses «par politesse». Il assure par ailleurs ne jamais avoir parlé de sa mère. Les deux auraient parlé d'une vente de maison en Roumanie. Pour finir, le jeune homme a expliqué qu'il avait l'intention de rembourser la retraitée.

Les juges l'ont condamné à 30 mois de prison ferme pour escroquerie par métier et blanchiment d'argent. Il sera par ailleurs renvoyé de Suisse et interdit de pays pendant 10 ans. Il devra aussi rembourser à sa victime l'argent empoché frauduleusement.

(ofu)