Bâle-Ville

02 avril 2019 14:35; Act: 02.04.2019 14:35 Print

Puni avec du caca de chien par des citoyens agacés?

Un ancien membre du Grand Conseil bâlois a trouvé des sacs remplis d'excréments de chien sur sa propriété, le week-end passé. Selon lui, il s'agit d'un acte de vengeance de la part de propriétaires de toutous en colère.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

«Je m'étais habitué à certaines formes d'hostilité, mais ce qui s'est passé le week-end dernier est simplement dégoûtant.» Michael Wüthrich (Verts), ancien membre du Grand Conseil bâlois, n'a pas mâché ses mots, dernièrement sur Facebook. Le politicien a retrouvé sur sa propriété entre 15 et 20 sachets contenant des excréments de chien. Du caca a même été étalé sur le cadre d'une de ses fenêtres. Malgré tout, il ne compte pas porter plainte: «Je n'ai pas envie de déranger la police avec ça.» Il assure cependant qu'il n'hésitera pas à contacter les forces de l'ordre si de telles attaques devaient se réitérer.

Pétition déposée

Michael Wüthrich pense qu'il s'agit d'un acte de vengeance, perpétré par des propriétaires de chiens agacés. Car juste avant de quitter le Grand Conseil, en février dernier, il avait exigé l'instauration d'une obligation de tenir son chien en laisse dans le parc Lange Erlen. Sa demande a finalement été rejetée fin mars par le gouvernement après le dépôt d'une pétition comptant près de 10'000 signatures d'opposants à cette mesure.

Un comportement primitif

Plusieurs politiciens bâlois ont réagi après la publication de Michael Wüthrich sur Facebook. Andrea Bollinger, élue socialiste au Grand Conseil, écrit ainsi: «Certains propriétaires de chiens devraient être tenus en laisse!» Andrea Strahm, membre du PDC, affirme: «C'est un comportement purement primitif.»


(kom/ofu)