Connect 1811

21 janvier 2009 12:33; Act: 21.01.2009 14:32 Print

Quand Swisscom protège ses clients VIP

par Didier Bender - Swisscom rend ses clients natellisés plus facilement accessibles grâce à un nouveau service. Les VIP, choisis par Swisscom, ont droit à un traitement de faveur.

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis le 20 janvier, Swisscom propose son nouveau service Connect 1811. Le concept est simple. Elle permet à un simple quidam, vous ou moi, d’être mis en contact, via ce service, à une personne dont le numéro de natel n’est pas inscrit dans l’annuaire. A condition que cette dernière accepte votre appel transmis par message vocal.

Vous avez toujours rêvé d’avouer votre flamme à Miss Suisse, de déclarer votre passion à Roger Federer ou de critiquer Christoph Blocher. Et vous pensiez que Swisscom allait jouer les entremetteurs? Et bien, vous allez devoir déchanter. Et pour cause. L’opérateur de téléphonie mobile a tout simplement désinscrit d’office environ mille personnes. «Dans le cadre de notre projet, nous avons établi une liste, extensible, d’un millier de personnes, provenant des mondes politique, économique, sportif et culturel», souligne Christophe Neuhaus, porte-parole de Swisscom. Sur quels critères? Aucun de scientifique. «Certaines personnes sont forcément plus exposées à être dérangées», avance pour se justifier Swisscom. Qui sont ces VIP? No comment.

Tout le monde n’est donc pas logé à la même enseigne chez le géant bleu. Rappelons au passage que le service 1811 est imposé aux clients de l’opérateur. Pour désactiver ce service, le client doit envoyer un sms de désinscription. Pour l'heure, plusieurs milliers de personnes se sont désinscrites. «Par rapport aux deux millions de clients, c'est minime», se félicite Swisscom.


Qu’en est-il du coût?

Côté coût, ce service n’est pas gratuit. «Il s’agit d’un service surtaxé», confirme-t-on chez Swisscom. De combien? On vous renvoie sur le site internet qui détaille les tarifs. Il faut compter 1,50 fr. comme prix fixe de base pour le 1811 (puis 70 centimes la première minute, et 20 centimes après), puis 70 centimes pour la mise en communication. Reste la surtaxe proprement dite si la personne accepte votre appel. Suivant votre abonnement natel, les frais supplémentaires vont de 30 centimes/min à 80 centimes/minutes. A ce prix-là, mieux vaut appeler Roger Federer en pcv.