Affaire Holenweger

28 février 2011 16:11; Act: 28.02.2011 17:35 Print

Récusation du juge Peter Popp réclamée

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a demandé la récusation du juge pénal fédéral Peter Popp.

Sur ce sujet
Une faute?

Ce dernier doit diriger le procès prévu en avril contre le banquier Oskar Holenweger. Les motifs de cette demande ne sont pas connus.

Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a confirmé lundi à l'ATS un article de la «NZZ am Sonntag». Mais il n'a pas expliqué pour quelle raison le MPC demande la récusation du juge. La demande sera traitée à un moment encore indéterminé par la Ière Cour des plaintes du TPF.

Le MPC accuse Oskar Holenweger de blanchiment d'argent qualifié et d'autres délits. En juin 2010, le défenseur de l'accusé avait demandé le dossier «Ramos» du nom du trafiquant colombien qui avait servi d'informateur au MPC.


Conflit interne


Après avoir refusé de livrer ces documents dans un premier temps, la police judiciaire fédérale les a finalement mis à disposition de la Cour des plaintes du TPF en octobre sans y être sollicitée. La Cour des plaintes a refusé de les transmettre à la Cour des affaires pénales et les a renvoyé à la police judiciaire fédérale.

Début février, la Cour des affaires pénales a renoncé à entreprendre d'autres démarches pour obtenir le dossier «Ramos». Elle avait conclu que le procès est certes tronqué sans ces documents, mais qu'ils lui restent «inaccessibles».

Initialement agendé à novembre dernier, le procès Holenweger devrait avoir lieu selon toute vraisemblance entre le 7 et le 21 avril. Ces dates sont sujettes à modification, au vu de la demande de récusation du juge Peter Popp.

(ats)