Politique

21 novembre 2019 14:52; Act: 21.11.2019 16:30 Print

Regula Rytz, politicienne chevronnée et déterminée

Retour sur le parcours politique de la présidente des Verts Regula Rytz, qui a annoncé jeudi son intention de devenir conseillère fédérale.

La présidente des Verts Suisse Regula Rytz a une longue expérience politique.
Une faute?

La présidente des Verts Suisses Regula Rytz a une longue expérience politique. A l'exécutif de la ville de Berne, elle a engrangé les meilleurs scores auprès des citoyens. Dès son entrée au Conseil national, elle a marqué de sa patte la politique suisse.

Regula Rytz, 57 ans, fait désormais figure de valeur sûre à Berne. Pourtant, l'élection de la politicienne écologiste au Conseil municipal de Berne en 2004 avait créé la surprise. Quatre ans plus tard, elle était largement réélue, réalisant même le meilleur résultat parmi les sortants.

Elle s'est fait remarquer pour son engagement, n'hésitant pas à descendre dans les canalisations pour voir le travail de ses employés, à se lever à quatre heures du matin avec les balayeurs de rues et à se faire expliquer la taille des arbres par les jardiniers de la ville.

Maîtrise des dossiers

Sa personnalité fait l'unanimité. En tant que directrice municipale des ponts et chaussées, des transports et des espaces verts était appréciée par le camp rose-vert, qui la considérait comme une politicienne fiable se battant pour les causes écologistes, féministes et syndicales. A droite, on louait sa capacité au dialogue et sa maîtrise des dossiers.

En 2011, elle a été élue au Conseil national, où elle a siégé à la Commission des transports et des télécommunications. Un double mandat étant hors de question, Regula Rytz a renoncé en 2012 après deux législatures à une nouvelle candidature au Conseil municipal de Berne.

Bosseuse et diplomate

Dès 2012, la Bernoise préside les Verts suisses, d'abord comme coprésidente avec la Vaudoise Adèle Thorens avant d'assumer seule cette fonction depuis 2016. Elle a gagné le respect du camp bourgeois grâce à sa connaissance des dossiers, sa persévérance et son tact.

Sa présidence a été couronnée par l'immense succès des Verts aux élections fédérales du 20 octobre. Regula Rytz a personnellement obtenu de bons scores dans le canton de Berne, même si son échec au second tour du Conseil des Etats dimanche dernier a ralenti sa montée en puissance.

Femme de terrain

En 1987, Regula Rytz a participé à la création de l'Alliance verte et socialiste, une formation cantonale qu'elle a dirigée de 2001 à 2005. La conseillère municipale a fait ses premiers pas dans la politique cantonale en entrant en 1994 au parlement bernois. Elle s'est notamment occupée de la formation et de la politique financière. Elle n'a en revanche pas réussi le saut, en 1998, au Conseil d'Etat.

(nxp/ats)