Zurich

15 juin 2019 22:14; Act: 16.06.2019 17:24 Print

Une retraitée ligotée et agressée sexuellement

Un homme comparaît depuis vendredi devant la justice zurichoise pour avoir violemment attaqué une octogénaire à son domicile, fin avril 2017.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

«La police cantonale zurichoise conseille de ne pas parler à la personne recherchée et de signaler toute situation suspecte.» Tel était le message adressé à la population par les forces de l'ordre, le 30 avril 2017. L'appel était accompagné d'un portrait-robot, rappelle vendredi le «TagesAnzeiger», précisant qu'il est plutôt inhabituel que les autorités s'adressent à la population après un vol à main armée commis sur une personne privée. Dans ce cas précis, il s'agissait d'une retraitée domiciliée à Dietikon (ZH).

On sait désormais pourquoi les autorités avaient décidé une telle mesure. Le suspect en question, un homme alors âgé de 54 ans, avait fait preuve d'une rare violence. Dans l'après-midi du 29 avril 2017, il s'était introduit au domicile de la retraitée de 80 ans, l'avait ligotée avant de s'enfuir avec des affaires de valeur.

Un butin de plusieurs milliers de francs

Son procès s'est ouvert vendredi au Tribunal de district de Dietikon (ZH). Selon l'acte d'accusation, il a non seulement volé l'octogénaire. Il l'aurait également violemment agressée sexuellement. Cette information n'avait pas été communiquée à l'époque par les forces de l'ordre.

Le prévenu, un Suisse désormais âgé de 56 ans, est accusé d'avoir poussé la senior sur son lit avant de lui arracher ses habits avec l'aide d'un couteau pour abuser d'elle de manière brutale, tout en se masturbant. Il s'était ensuite enfui avec un butin d'une valeur de plusieurs milliers de francs, laissant la retraitée ligotée chez elle. Par chance, elle avait été retrouvée deux heures plus tard par son mari. Quant au quinquagénaire, lui, il avait pu être interpellé le 5 mai 2017 dans le canton de Thurgovie.

Le prévenu est bien connu de la justice. Il a déjà été condamné en mai 1984 pour avoir violé plusieurs femmes. Après sa libération en 1986, il avait une nouvelle fois agressé sexuellement deux femmes avant d'être interpellé après une folle course-poursuite près de Berne. Le Suisse avait alors passé une nouvelle fois plusieurs années en prison avant d'être libéré.

(ofu)