Santé

25 juin 2019 16:56; Act: 25.06.2019 17:19 Print

Risque de suicide accru avec les antidépresseurs

La probabilité qu'un patient se donne la mort est élevée durant la période précédant l'effet des antidépresseurs.

storybild

Un patient sur 202 commet une tentative de suicide ou un suicide qui ne se serait vraisemblablement pas produit sans le médicament. (Photo: Keystone)

Une faute?

Les antidépresseurs nécessitent un certain temps avant de faire effet, et durant cette période critique notamment, le risque de suicide est accru. Selon une méta-analyse de chercheurs zurichois, cet effet indésirable est globalement multiplié par 2,5.

L'équipe de Michael P. Hengartner, à la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW), avec des confrères de l'Université de Salzburg (A), a analysé les données de toutes les études publiées sur le sujet de 1987 à 2013 et prises en considération par l'agence américaine des médicaments FDA pour les autorisations de mise sur le marché.

Il en ressort que, globalement, 0,8% des patients ayant reçu un antidépresseur se sont suicidés ou ont tenté de le faire. Parmi ceux qui ont reçu un placebo, ce risque est de 0,3%, selon ces travaux publiés dans la revue Psychotherapy & Psychosomatics.

D'après les calculs des chercheurs, un patient sur 202 commet une tentative de suicide ou un suicide qui ne se serait vraisemblablement pas produit sans le médicament.

En extrapolant ces chiffres à la Suisse, cela représenterait environ 3600 tentatives de suicide et suicides supplémentaires, selon eux. On ignore toutefois si le risque dans la population générale est égal à celui pris en compte dans les études cliniques répertoriées.

Les scientifiques appellent néanmoins à davantage de prudence de la part des médecins et à une meilleure information des patients. «Au début du traitement, en cas de changement abrupt de dosage ou lorsqu'on arrête la médication, il faut tabler sur un risque de suicide accru», a indiqué mardi le Dr Hengartner à Keystone-ATS.

Tendance à la surprescription

«Dans la plupart des cas, les antidépresseurs sont prescrits par le médecin de famille», poursuit le spécialiste, qui évoque une surprescription. Souvent, les critères de diagnostic pour la dépression ou les troubles anxieux ne sont même pas remplis, selon lui. On pathologise des symptômes non spécifiques tels que le découragement, les soucis ou des problèmes de sommeil, dit-il.

En cas de dépression grave, le traitement médicamenteux n'est pas à remettre en question, ajoute le Dr Hengartner, mais un suivi étroit des patients s'impose jusqu'à ce qu'il agisse. «Pour les dépressions légères traitées par les médecins de famille, il n'y a pas cette surveillance», déplore-t-il.

Le risque est alors que les antidépresseurs fassent plus de mal que de bien. Médecins et patients seraient donc bien inspirés selon lui d'examiner des alternatives comme la psychothérapie ou le sport. Environ 730'000 personnes prennent des antidépresseurs en Suisse.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Anonyme le 25.06.2019 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Photo illustration

    La photo de l'article .... c'est une photo de pilule contraceptive non?! Plutôt curieux comme « antidépresseur « 

  • Jean le 25.06.2019 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Expérience personnelle

    Je prends ces médicaments qui n'ont été prescrit par un psychiatre pour des troubles anxieux. Ces médicaments me font bcp de bien et je me sens nettement mieux. J'ai longtemps hésité à les prendre, notamment à cause des effets secondaires sur le sexualité (éjaculation retardée) et la prise de poids, mais c'était une erreur de me tourner vers des médecines alternatives. Quand on est vraiment malade, ces médicaments sont indispensables. Le fait qu'ils aient mauvaise presse et les effets secondaires listés peuvent conduire les anxieux ou dépressifs à éviter à tord ces médicaments.

  • Nicolas Jacquot le 25.06.2019 17:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hummmm

    Et pourquoi pas faire une étude pour comprendre pourquoi toutes ces personnes souffrent de ces troubles ? Sérieusement, je crois que notre société rend les gens maladent. Connectez-vous avec la nature et les vrais plaisir de cette vie et oubliez le superflux. Peut-être retrouverez-vous une harmonie qui vous permettra de vous épanouir sans tous ces traitements chimiques....

Les derniers commentaires

  • At Work le 26.06.2019 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Genius

    Super et sur l'image c'est une boîte de contraceptifs.... bravo pour le choix de là photos #genius

  • Al le 26.06.2019 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Coïncidence ou pas

    C'est fou ça! J'étais justement en train de dire que je serais bien mieux du bout d'une corde ...

  • les solutions naturelle et une thérapie le 26.06.2019 00:30 Report dénoncer ce commentaire

    garder l'espoir

    Surtout ne désespérez pas. Il est vrai qu'on a l'impression que la dépression ou burn out va durer pour toujours. C'est parce que l'on est mal que l'on pense cela. Non, cela ne durera pas toujours. Il faut du temps, c'est sûr pour sortir du tunnel. Mais c'est une mauvaise période à passer. Parlez- en ! Les solutions naturelles sont nombreuses pour aider à s'en sortir en plus d'une thérapie: rhodiola, millepertuis, cure d'Omega 3, bacopa, schizandra, L'ashwagandha, griffonia, alimentation saine méditation, aromathérapie, yoga, sport et toute activité qui nous fait du bien. Penser à soi.

  • A voir ! le 26.06.2019 00:00 Report dénoncer ce commentaire

    A voir !!! reportages

    Avez vous vu ces reportages sur youtube : Morts sur ordonnance - les médicaments psychotropes et Des antidépresseurs qui poussent à la violence et au suicide ? (reportage suisse)

  • Cela n'arrive pas qu'aux autres... le 25.06.2019 23:05 Report dénoncer ce commentaire

    Millepertuis reconnus

    Le millepertuis a le même effet qu'un anti-depresseur. C'est prouvé scientifiquement (voir les Thèses écrites à ce sujet et qui sont accessibles sur internet). C'est naturel (plante) et très très efficace. Les principes actifs présents dans le millepertuis agissent sur la "recapture de neurotransmetteurs en particulier la sérotonine, la noradrénaline et la dopamine." Cela m'a sauvé. Mon medecin dit voir tous les jours des personnes victimes de burn out /depression.. C'est de plus en plus fréquent. Meme si c'est tabou et mal vu. Quand ça nous tombe dessus on apprend à ne plus juger autrui

    • Julie le 25.06.2019 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Cela n'arrive pas qu'aux autres...

      ATTENTION, cela annule l'effet des contraceptifs!

    • Jean le 26.06.2019 00:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Cela n'arrive pas qu'aux autres...

      Non, ça n'a pas le même effet qu'un antidépresseur. On donne plutôt le millepertuis dans le cas de déprime ou de légère anxiété. Il y a aussi des pastilles de lavande contre l'anxiété faible à modérée. Quand la maladie est plus importante, l'antidépresseur est indispensable en complément de la thérapie chez le psychiatre.

    • Cela n'arrive pas qu'aux autres... le 26.06.2019 00:11 Report dénoncer ce commentaire

      Millepertuis/ solution naturelle

      merci. Oui c'est vrai. Pour les femmes qui prennent des contraceptifs hormonaux. De toute façon, la libido n'est plus du tout au rendez-vous quand on est en état dépressif ;) :P (Mais ça s'arrangera. Il faut être patient.)