Suisse

18 octobre 2018 16:05; Act: 18.10.2018 16:41 Print

Santé publique touchée par des négociations avec l'UE

La Suisse est coupée des réseaux d'alerte européens et n'est pas associée aux commandes groupées de vaccins en raison d'un blocage de négociations avec l'Union Européenne (UE).

storybild

La Suisse est actuellement confrontée à de sérieux problèmes d'approvisionnement en vaccins. (Photo: Image d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Le blocage d'un accord-cadre avec l'Union européenne risque de poser des problèmes de santé publique. Formellement coupée des réseaux d'alerte européens, la Suisse ne serait pas associée aux commandes groupées de vaccins contre une pandémie de grippe, s'inquiète jeudi la commission de gestion du National.

Or, la Suisse est actuellement confrontée à de sérieux problèmes d'approvisionnement en vaccins, également hors des périodes de crise sanitaire, a expliqué l'administration fédérale à la commission. Cette dernière invite l'ensemble des acteurs concernés à oeuvrer dans les plus brefs délais à une amélioration de la situation dans ce dossier et à examiner toutes les solutions possibles.

Une situation qui n'évolue pas

L'organe parlementaire de surveillance se penche depuis un an sur la participation de la Suisse aux réseaux d'alerte santé européens. Un accord bilatéral régissant la coopération sanitaire bilatérale est prêt, lui a indiqué l'administration fédérale en octobre 2017, mais il est bloqué dans l'attente de l'aboutissement des négociations institutionnelles avec l'UE.

La situation n'a pas évolué depuis et les conséquences sont préoccupantes pour la sécurité sanitaire. Privée d'un accès formel aux systèmes d'alerte et de communication de l'UE, la Suisse ne participe plus aux travaux stratégiques de coordination à ce niveau.

Coordination limitée

La coordination avec les pays voisins pour détecter et gérer les événements tels que des pandémies n'est possible que dans une mesure limitée. La Suisse ne bénéficie en outre plus du soutien des experts européens pour se préparer aux événements critiques et n'a plus accès aux réseaux scientifiques européens.

La commission a constaté que l'Office fédéral de la santé publique fait tout ce qu'il peut pour remédier à cette situation problématique. Mais elle souhaite à nouveau exprimer sa préoccupation vis-à-vis de la situation actuelle.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bady le 18.10.2018 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    chantage encore

    rien à cirer de tout ça, la Suisse a pas de problèmes pour fabriquer des vaccins, et les alertes européennes santés sont pas crédibles car ils sont incompétents c'est un moyen de faire du chantage pour que la Suisse baisse son pantalon.

  • Icing le 18.10.2018 16:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Propagande

    Et hop encore une petite propagande basée sur la peur pour faire voter non le 25 novembre ! Vous ne reculez vraiment devant aucune bassesse

  • Jean Luc le 18.10.2018 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Agir sur la lamal

    Bah, il suffit d'autoriser l'achat et le remboursement des médicaments en rupture de stock dans les pharmacies de l'UE, ils sont de toute manière bien moins cher qu'en Suisse et ça mettrai une motivation aux pharmas à ce que notre pays qui les engraisse bien trop à ce que l'on ne se retrouve pas en pénurie......

Les derniers commentaires

  • anton le 21.10.2018 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    f...europe

    La France et ses millions de doses de tamiflu inutile haha. L Europe nous montre son vrai visage. Nous ne sommes plus en 1803! F... Europe

  • Sanstête le 19.10.2018 14:37 Report dénoncer ce commentaire

    Cqfd

    Il ny a pas de pression de la part de leu. Nous nen faisons pas partie. Nous ne sommes pas victime. Nous voulons quil en soit ainsi. Il faut que lon prenne nos responsabilités et être conséquent avec nous -mêmes. Le reste nest que littérature. Alors les bison udcéens,cest dur la solitude.

  • Trump le 19.10.2018 14:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rien

    A carré de leur alertes aux vaccin bidon on a vu avec la grippe A, tout leur foin n'a servi a rien a part remplir les caisses des pharma. Grippe A env 10'000 morts la grippe Normal +500'000 par an (chiffre de l OMS ) en plus les meilleurs pharma au monde c'est en Suisse donc aucune raison de flipper de leur menace.

  • Nadege O. le 19.10.2018 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    On va marcher suis sure !

    Les plus grandes entreprises pharmaceutiques et laboratoires se trouvent en Suisse ! On a une haute qualite de soins et Facilement accessible aussi ! Quelle alerte ? Avec Internet et le télé journal on a beaucoup dinformation, pour nous demander des medocs etc on aura de tte facon ttes les informations .. tout ca juste pour nous faire signer laccord !

  • luluz le 19.10.2018 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    Oooou ooou l'UE

    Voilà encore un moyen de pression de la par de l'UE. Tout est bon pour nous faire plier. Une question comment faisions-nous au paravent lorsque l'UE n'existait pas. On y arrivait, alors continuons dans se sens. pas besoin de l'UE.