Canton de Glaris

10 juillet 2019 18:40; Act: 10.07.2019 19:53 Print

Sauver des vies et... distribuer des amendes

Les ambulanciers de l'Hôpital cantonal ont désormais une nouvelle tâche: en plus de sauver des vies, ils distribuent des amendes de stationnement.

storybild

Vue aérienne de l'hôpital cantonal de Glaris. (Photo: Samuel Trümpy)

Sur ce sujet
Une faute?

Le nettoyage des ambulances, le contrôle des sacs d'urgence ou porter assistance dans d'autres services de l'hôpital cantonal font partie du quotidien des membres du service paramédical. Mais bien que le métier de secouristes ne soit pas de tout repos, une nouvelle tâche est venue s'ajouter à ces diverses missions. Les ambulanciers sont désormais tenus de distribuer des amendes sur le parking de l'hôpital cantonal de Glaris, explique le «Glarner Nachrichten», cité par 20 Minuten.

«Pour réduire les coûts, nous avons cherché une solution interne», a justifié Markus Hauser, directeur général de l'établissement. Auparavant, cette tâche était effectuée par une entreprise privée. «D'autres hôpitaux le font depuis un certain temps déjà», poursuit M. Hauser. En cas d'urgence, il est toujours garanti que l'ambulance quitte l'établissement hospitalier dans les trois minutes qui suivent l'appel.

Comment cela se passe-t-il dans le canton de Saint-Gall? Les services de secours sont organisés différemment, c'est pourquoi le concept glaronais ne peut pas être appliqué sous cette forme, détaille Daniel Steimer, directeur de la communication de l'hôpital cantonal de Saint-Gall: «Souvent, les services de secours ne sont pas basés dans l'enceinte des hôpitaux.» L'obligation d'être sur place en 15 minutes dans 90% des cas représentant un danger de mort ne serait autrement pas garantie. Bien qu'une partie des secouristes saint-gallois soient stationnés dans l'hôpital cantonal, Steimer n'imagine pas que les ambulanciers paramédicaux puissent être mandatés pour amender les véhicules. Cette tâche est dévolue au service de sécurité de l'hôpital.

La situation est similaire en Thurgovie. «Nos places de parking sont gérées par une entreprise externe», explique Christine Wunderlich, assistante de la direction de l'hôpital cantonal de Münsterlingen (TG).


(20 minutes)