Scandale à Berne

10 mai 2012 09:12; Act: 10.05.2012 11:39 Print

Schneider-Ammann crée la polémique

Les collègues du chef du Département fédéral de l'économie sont scandalisés, car il a proposé le nom d'un proche pour occuper le poste de secrétaire d'Etat à l'éducation et à la recherche.

Sur ce sujet
Une faute?

La nomination pour le poste de secrétaire d'Etat à la l'éducation et à la recherche a été proposé à Roman Boutellier par Johann Schneider-Ammann. Le problème, c'est que cet homme est en fait le président du conseil d'administration d'Ammann Group. Une entreprise qui était dirigée par le patron du Département fédéral de l'économie. La neutralité du conseiller fédéral est donc clairement remise en cause, rapporte la RTS.

Néanmoins, Oskar Freysinger, conseiller national UDC, condamne plutôt le fait que l'information a filtré. «Si Roman Boutellier est le plus qualifié, pour autant qu'il démissionne d'Ammann Group, je ne vois rien de choquant. Et c'est légal. Mais si le conseiller fédéral Schneider-Ammann essaie de faire passer une personne de son entourage moins qualifiée, là c'est un scandale!» commente-t-il.

Géraldine Savary tombe des nues

La sénatrice socialiste vaudoise Géraldine Savary, elle, «tombe des nues». Elle déclare que «si la nouvelle se confirme, le conseiller fédéral aura fait tout faux en nommant quelqu'un de sa boîte, issu des milieux économiques et en plus quelqu'un de proche de l'EPFZ, alors qu'on attend du futur secrétaire d'Etat à la formation de la neutralité!»

Mais d'après «Le Matin», les conseillers fédéraux n'auraient pas accepté la nomination de Roman Boutellier. La suite du protocole n'est pas en encore connue.

(20 minutes)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bobi le 10.05.2012 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    arf arf

    on se croirait en France :-)

  • Weber Hans le 12.05.2012 05:30 Report dénoncer ce commentaire

    Anomalie

    Rien d'etonnant, pendant plusieurs décénies JSA a dirigé sa société en véritable autocrate, la politique reclame un compromis avec les forces en presences, et ça c'est peut- être pas simple à integrer pour notre conseiller.L'anomalie à été de le nommer au poste, la bétise : de le confirmer

  • Frjo le 10.05.2012 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    c'est comme cela que ca fonctionne...

    pas surprenant, mais scandaleux... Heureusement que ce n'était qu'au stade la proposition. Quand certains conseillers d'Etat l'on vraiment fait, ca leur a (et c'est juste) coûté leur tête. Mais bon, à la fois c'est comme cela la politque, copinage avec les journalistes aussi, et de plus quand vous savez que chaque parlementaire peut donner librement 2 passes d'entrées au Palais fédéral (assistan personnel, mais aussi pour les lobbyistes, des connaissances, etc..)...

Les derniers commentaires

  • Weber Hans le 12.05.2012 05:30 Report dénoncer ce commentaire

    Anomalie

    Rien d'etonnant, pendant plusieurs décénies JSA a dirigé sa société en véritable autocrate, la politique reclame un compromis avec les forces en presences, et ça c'est peut- être pas simple à integrer pour notre conseiller.L'anomalie à été de le nommer au poste, la bétise : de le confirmer

  • Jen-Luc le 10.05.2012 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    Un vrai boulet

    Quel boulet ce conseiller fédéral, il a déjà prétendu que les agriculteurs devait trouver un 2 ième travail, ensuite il soutient la production de Gruyère au USA alors qu'Emmi abandonne ce projet , il ne fait rien de bien, c'est le toutou de Mme Leuthard, il n'a strictement rien fait depuis le début de son mandat.

  • Pat Pat le 10.05.2012 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    Raz le bol !

    Y en a raz-le-bol de toutes ces magouilles politiciennes,compromis politicien,etc.ceci de gauche,du centre et de droite!Nous ne devrions pas voter pour des politiciens professionnels,mais pour des gens normaux épaulés par des spécialistes(juridique,ressources humaines,etc.).Quand vont-ils enfin se battre pour la suisse et ses valeurs(Souveraineté populaire plus importante que les traités internationaux qui nous bouffent petit à petit)et surtout pour ce que souhaite le peuple.Le peuple ne veut pas de magouilles, d'arrangements,ou autres.Ces politiciens ont-ils vraiment une idéologie???

  • bobi le 10.05.2012 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    arf arf

    on se croirait en France :-)

  • Frjo le 10.05.2012 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    c'est comme cela que ca fonctionne...

    pas surprenant, mais scandaleux... Heureusement que ce n'était qu'au stade la proposition. Quand certains conseillers d'Etat l'on vraiment fait, ca leur a (et c'est juste) coûté leur tête. Mais bon, à la fois c'est comme cela la politque, copinage avec les journalistes aussi, et de plus quand vous savez que chaque parlementaire peut donner librement 2 passes d'entrées au Palais fédéral (assistan personnel, mais aussi pour les lobbyistes, des connaissances, etc..)...