Oerlikon (ZH)

19 octobre 2019 11:47; Act: 19.10.2019 11:49 Print

Seringues sanglantes sur le chemin de l'école

Plusieurs lecteurs zurichois ont découvert avec stupeur des seringues d'héroïne le long de la route qui mène leurs enfants à l'école. Rien d'inhabituel, selon la police.

storybild

Plusieurs seringues usagées jonchaient le sol.

Sur ce sujet
Une faute?

Le sang d'une parent d'élève d'Oerlikon n'a fait qu'un tour mardi dernier sur le chemin qu'empruntent ses enfants pour se rendre à l'école. Sur un tronçon de la route, le sol était jonché de seringues usagées desquelles perlaient encore des gouttes de sang. Le matériel médical, ayant visiblement servi à des injections de drogues, se trouvait à quelques mètres d'une école enfantine. «Beaucoup d'enfants marchent le long de cette route, là où se trouvaient les injections d'héroïne ensanglantées. C'est le chemin de l'école», alerte la mère de famille.

Selon elle, la situation pourrait être très dangereuse: «Les enfants pourraient jouer avec les aiguilles et se blesser ou, dans le pire des cas, s'infecter avec des maladies.» Elle a donc immédiatement signalé la découverte au concierge de l'établissement voisin. Les seringues ont ainsi été rapidement retirées.

Rien d'inhabituel

La police municipale de Zurich n'a reçu aucune plainte à cet égard. Pour le porte-parole Marc Surber, cependant, la découverte de la lectrice n'a rien de surprenant: «Même si le District 11 n'est pas connu comme un quartier à problèmes, ce genre de chose n'est pas inhabituel dans la ville de Zurich.» Il arrive fréquemment que les employés de sécurité, d'intervention et de prévention (SIP) ou les agents de police doivent ramasser et s'occuper de la destruction de seringues qui n'ont pas été jetées correctement, affirme Surber.

«Les enfants peuvent effectivement se trouver dans des situations dangereuses s'ils manipulent de tels objets», poursuit le porte-parole. «Les enfants ne doivent jamais toucher les aiguilles», rappelle-t-il. Si les parents n'osent pas les toucher non plus, ce qu'ils peuvent faire si le capuchon de sécurité est remis sur l'aiguille, ils peuvent appeler directement la police ou le SIP qui se chargera de l'élimination rapide et sans danger des seringues.

(mon/lom)