Zurich

09 juillet 2014 10:34; Act: 09.07.2014 12:04 Print

Ses scènes X étaient trop dangereuses

Un Suisse de 36 ans, qui produisait des films sadomasos, a été condamné à 24 mois de prison avec sursis. Il a été reconnu coupable de mise en danger de la vie des acteurs.

storybild

Le prévenu, à droite, suit aussi une thérapie. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Entre 2005 et 2009, le prévenu, un Suisse de 36 ans, tournait des films X sadomasochistes dans un club qu'il dirigeait, à Winterthour (ZH). Mais ses productions flirtaient avec l'illégalité. Surtout, elles mettaient en danger les acteurs et actrices qui les tournaient.

Etranglements prolongés, femmes enveloppées pendant de longues minutes dans du papier plastique ou attachées à un lit pendant plusieurs heures avant d'être maltraitées ont suffi au Tribunal de district de Winterthour pour prononcer une peine de 24 mois de prison avec sursis, pour mise en danger de la vie d'autrui et coercition. De plus, la Cour a enjoint au prévenu, qui suit une thérapie, de poursuivre son traitement, rapporte mercredi la «NZZ».

L'affaire a éclaté au grand jour en 2010, lorsqu'une actrice a porté plainte. En juin 2013, le ministère public et la défense s'accordent sur une peine de 15 mois avec sursis. Mais le résultat de cette procédure accélérée ne convient pas au tribunal, qui a décidé de reprendre le dossier, ce qui a conduit à ce nouveau jugement.

(dmz)