Sexagénaire tuée à Aarau (AG)

04 décembre 2019 11:35; Act: 04.12.2019 12:31 Print

Le meurtrier souffre de schizophrénie paranoïaque

Une femme avait été poignardée devant chez elle par un jeune homme, à Aarau (AG), en janvier. Il a été jugé irresponsable, mercredi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'homme de 28 ans qui a poignardé mortellement une femme devant chez elle en janvier dernier à Aarau était irresponsable de ses actes, selon une expertise psychiatrique. Le Ministère public renonce à l'inculper et demande son placement en milieu psychiatrique fermé.

Les faits remontent au 17 janvier dernier. Ce jour-là, le jeune Croate a asséné au moins 30 coups de couteau à sa victime, une Suissesse âgée de 66 ans. Des voisins l'ont découverte gisant devant l'entrée de son immeuble, couverte de sang. La sexagénaire a succombé à ses graves blessures à l'hôpital.

Le prévenu a admis les faits. Selon le Ministère public argovien, il a tué sa victime, car il ne lui restait plus qu'un mois à séjourner dans son propre logement avant de devoir le quitter. Il entendait reprendre dans la foulée l'appartement de la sexagénaire. Le jeune homme et la retraitée ne se connaissaient pas personnellement.

Maladie et addiction

L'expertise psychiatrique ordonnée par le Ministère public a permis de diagnostiquer une schizophrénie paranoïaque et une consommation nuisible d'alcool et de cocaïne du prévenu. Avant et après son acte meurtrier, le jeune homme avait consommé de la cocaïne, de la marijuana et de l'alcool.

Il était incapable de discernement au moment du drame et doit donc être jugé irresponsable de ses actes, indique mercredi l'autorité d'enquête. Cette dernière renonce donc à l'inculper d'assassinat et réclame à son encontre une mesure thérapeutique stationnaire en milieu fermé. Il n'en ressortirait donc qu'une fois qu'il ne représentera plus un danger pour la société.

(nxp/ats)