Infanticide à Winterthour

10 juin 2011 14:21; Act: 10.06.2011 15:10 Print

Sous les critiques, le maire démissionne

Le maire de Bonstetten (ZH) a démissionné avec effet immédiat pour des raisons de santé, suite à un infanticide qui a secoué la commune.

storybild

Le maire Charles Höhn a démissionné avec effet immédiat pour des raisons de santé. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le maire de Bonstetten (ZH) Charles Höhn a démissionné avec effet immédiat pour des raisons de santé. A la suite d'un infanticide à Winterthour (ZH), les services de tutelles de la commune avaient essuyé de sévères critiques de la part d'un expert indépendant.

Le maire a annoncé sa décision lors d'une assemblée communale mardi, a indiqué vendredi à l'ATS Charles Höhn. Il confirme ainsi une information du journal régional «Anzeiger aus dem Bezirk Affoltern».

Son médecin lui a recommandé de démissionner, a précisé le maire. Le tumulte médiatique autour de sa personne après l'infanticide est à l'origine de ses problèmes de santé. Une enquête pénale pour homicide par négligence a été ouverte contre le maire.

Garde au père

L'affaire remonte à février 2010. Un père a tué son fils de 4 ans dans une chambre d'hôtel à Winterthour. Les services des tutelles de Bonstetten avait confié la garde du garçon à son père alors qu'il avait déjà voulu tuer un de ses enfants dans les années 1990.

L'homme âgé aujourd'hui de 61 ans avait un casier judiciaire: il avait été condamné pour tentative d'assassinat. La mère, une Brésilienne de 36 ans, a toujours été laissé en arrière-plan, notamment à cause de son activité de prostituée.

Le rapport d'un expert indépendant, publié en février dernier, mettait en évidence les erreurs des autorités. Le canton a ensuite décidé de remanier les services des tutelles en exigeant que le personnel dispose désormais d'un diplôme universitaire.

(ats)