Saint-Gall

03 juillet 2014 14:13; Act: 03.07.2014 14:48 Print

Surdose de méthadone: médecin acquittée

Le Tribunal cantonal de St-Gall a acquitté jeudi une doctoresse qui était accusée d'homicide involontaire après la mort d'une toxicomane par surdose de méthadone.

Sur ce sujet
Une faute?

Les juges saint-gallois du Tribunal cantonal ont confirmé une jugement prononcé en première instance contre une doctoresse de 63 ans, a-t-on appris jeudi.

Une jeune toxicomane était décédée le 1er mai 2010 après avoir consommé de la drogue et des médicaments. Elle était en traitement depuis trois ans chez la femme médecin. Elle s'occupait plus de cette toxicomane que de ses autres patientes, dans l'espoir que la jeune femme puisse sortir de la drogue, a expliqué la prévenue aux juges. Elle l'aidait à gérer son argent et lui offrait souvent la possibilité de dormir chez elle.

Achat de drogue

Le jour avant le drame, la jeune toxicomane est allée au cabinet médical de la prévenue. Elle était nerveuse et voulait aller en ville pour acheter de la drogue. Ne parvenant pas à la faire changer d'avis, la doctoresse lui a donné 150 francs.

La prévenue a fait promettre à la jeune femme de ne pas rester en ville toute la nuit et de venir dormir chez elle. En se réveillant au milieu de la nuit, la doctoresse a constaté que la jeune femme était effectivement rentrée. Le matin, elle l'a trouvée étendue dans la salle de bains avec des nausées et un mal de tête.

Avant de quitter l'appartement, la doctoresse a encore vu la jeune femme qui dormait paisiblement. Un peu plus tard, l'ami de la toxicomane l'a trouvée morte. Le procureur et la famille de la jeune femme avaient fait appel du jugement de première instance.

(ats)