Lenzbourg (AG)

09 mai 2019 18:58; Act: 09.05.2019 22:34 Print

Sursis après un choc fatal sur un passage piéton

Un conducteur de 82 ans qui a tué une piétonne de 19 ans sur un passage piéton, en novembre 2017 à Lenzburg (AG), échappe à la prison.

storybild

La collision s'est produite sans que l'automobiliste ne freine, selon le tribunal. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Tribunal de district de Lenzburg l'a condamné jeudi à une peine pécuniaire avec sursis. Le prévenu a été reconnu coupable d'homicide par négligence et de conduite sans autorisation. Son permis lui avait en effet été retiré. La peine, avec sursis, est de 300 jours-amende à 200 francs. Il écope également d'une amende de 10'000 francs. La cour a suivi la défense, qui demandait une peine pécuniaire avec sursis. Le Ministère public réclamait pour sa part quinze mois de prison ferme. La collision s'est produite sans que l'automobiliste ne freine, selon le tribunal. En revanche, il n'a pas pu être démontré avec certitude qu'il avait dépassé la limite de vitesse autorisée à cet endroit de 50 km/h.

Manque d'attention

Le conducteur aurait dû voir la jeune femme et l'accident aurait pu être évité s'il avait fait preuve de plus d'attention, a dit la présidente de la cour. Le passage pour piétons était bien éclairé. Lorsque la piétonne s'est engagée, la voiture se trouvait à 44 mètres. Le fautif s'est excusé durant le procès. «Je suis terriblement désolé», a déclaré le retraité, qui travaille encore de temps en temps comme dentiste. Il n'a tout simplement pas vu la piétonne. Il a été condamné pour deux excès de vitesse il y a des années. Son avocat a ajouté qu'il n'était pas un «voyou de la route sans empathie». S'appuyant sur un rapport technique montrant que le véhicule avait percuté la victime à au moins 58 km/h, le procureur a parlé de conduite «à l'aveuglette».

Projetée à 19 mètres

Les faits remontent au 6 novembre 2017. Le Suisse roulait avec 0,2 pour mille d'alcool dans le sang. Il faisait sombre, il pleuvait légèrement et la chaussée était mouillée lorsque l'accident s'est produit. La jeune femme, originaire de Slovénie, venait de descendre d'un bus. Son attention était tournée vers son téléphone et elle portait des écouteurs. Elle était vêtue d'habits foncés. Le choc l'a projetée à 19 mètres. Elle a succombé plus tard à ses blessures. Le jugement n'est pas encore entré en force. Les parties peuvent faire appel.

(nxp/ats)