TGV

12 mars 2019 08:49; Act: 12.03.2019 10:30 Print

Berne mi-figue mi-raison sur les liaisons avec Paris

Le Conseil fédéral a répondu à une foule de questions émanant de parlementaires vaudois sur la suppression d'un TGV passant par Vallorbe.

storybild

La suppression d'une liaison Lausanne-Paris par Vallorbe a fait bondir les Vaudois. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Conseil fédéral regrette certains changements annoncés dans les liaisons TGV avec la France, notamment la réduction de l'offre via Vallorbe. Mais il souligne que le maintien de correspondance reste garanti.

La suppression d'une liaison Paris-Lausanne par Vallorbe a fait bondir les Vaudois. Un groupe de travail réunissant la SNCF, TGV Lyria, les CFF, Vaud et la région Bourgogne-Franche-Comté devrait plancher sur la question. Lyria a aussi supprimé la liaison Genève-Marseille en hiver.

La question a rebondi à Berne via des questions des conseillers nationaux Jean-Pierre Grin (UDC/VD) et Rebecca Ruiz (PS/VD). Dans sa réponse publiée lundi, le Département fédéral des transports (DETEC) semble faire contre mauvaise fortune bon coeur.

De nouveaux TGV à deux niveaux offriront 510 places assises au lieu de 360 auparavant. Les deux liaisons du matin entre Lausanne et Paris seront remplacées par deux liaisons, l'une décalée d'une heure via Vallorbe et l'autre via Genève. Au total, six liaisons directes entre Lausanne et Paris et trois au lieu de quatre entre Vallorbe et Paris resteront offertes.

Seize minutes de plus

Avec le nouvel horaire, le trajet Lausanne-Paris via Genève ne durera que 16 minutes de plus que via Vallorbe. Cette augmentation du temps de trajet est regrettable, mais le maintien de liaisons directes entre les centres de Lausanne et de Paris reste garanti.

Le DETEC reconnaît que de temps en temps, un TGV retardé au départ de la France s'arrête à Genève, car il ne se trouve pas de sillon approprié pour poursuivre vers Lausanne. Les passagers doivent alors changer de train.

Concernant Genève-Marseille, le département souligne que Lyria, détenu à 26% par les CFF, doit chercher des solutions de rechange pour les trains dont la demande est insuffisante. La limitation de la liaison à la saison d'été est regrettable, mais grâce à des liaisons de correspondance attrayantes, les chemins de fer continuent à relier la Suisse aux centres du sud de la France.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Olivier Kraege le 12.03.2019 09:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les romands on s en fou

    Si la suisse allemande était impactee sûrement que les inutiles de berne réagiraient

  • Albert H le 12.03.2019 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ha

    Entassons plus de gens dans moins de trains pour faire plus de profits encore... Vous savez ceux qui décident tout ça ne prennent jamais le train, ils ont des chauffeurs pour leurs grosses bagnoles ou prennent l'avion tout frais payés alors le train ils s'en tamponnent !

  • @cachetontrain le 12.03.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lausanne-Genève surchargé

    Y a déjà trop de trains entre Lausanne et Genève, et on rajoute des TGV. C'est le début de la fin des liaisons Vallorbe-Paris.

Les derniers commentaires

  • Eric Videlier le 12.03.2019 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lausanne - Vallorbe - Paris, fin programmée ?

    Si Nuria Gorrite a juste été poliment « entendue » par le patron de la sncf, alors la ligne Lausanne - Paris n'a plus guère d'avenir, surtout que des bords de l'Aar et surtout de la Limmat, la Suisse romande ne doit rester qu'au statut de colonie alémanique, tout comme le Tessin... Entre un patron de la sncf pour qui le démantèlement du réseau ferré doit servir les intérêts de compagnies de bus « macron », et une ministre vaudoise incapable seulement d'imaginer la liaison directe entre la ligne LEB et le réseau national de SBB AG, on ne peut aller qu'à l'échec programmé...

  • Fred Zimmerman le 12.03.2019 11:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Paris Lausanne TGV

    Je pense qu'il n'est pas nécessaire d'avoir deux lignes parallèles pour Paris,une seule suffit via Genève et la différence de 16 minutes de plus est insignifiante.Genève et Lausanne sont à 60 kilomètres et je ne vois pas la nécessité de faire ces deux lignes en parallèle. L'idée d'optimisation est excellente.

    • Chef de train le 12.03.2019 11:58 Report dénoncer ce commentaire

      Oui oui grande idée

      Bah oui comme cela tout le trafic TGV passera par Genf et les lignes, qui sont déjà saturée, seront encore plus encombrées. Belle idée...Se ne sera pas 16 minutes de différence mais bien plus

    • J-Paul le 12.03.2019 13:19 Report dénoncer ce commentaire

      Chef de train adjoint

      Une seule suffit ? et pourquoi pas Lausanne-Paris. Vous proposez quoi aux gens qui résident dans le bassin lémanique, le gros de Vaud ou le Valais, un trajet en avion pour 25 euros avec Air Lyria !

    • Tgvlyria le 12.03.2019 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Fred Zimmerman

      Peut-être..., mais alors il faudra nettement améliorer l'horaire actuel: le tgv actuel (9778) reliant Lausanne à Paris (du lundi au jeudi) est la liaison sans arrêt la plus lente entre Lausanne et Genève !!! Ce train s'arrête à Morges, le temps d'être doublé par un interdits; plus tard, nouvel arrêt à l'entrée de Genève, cette fois pour attendre une voie disponible à Cornavin. Pourtant, l'arrivée dans cette gare se fait à l'heure !!! Ailleurs, Lyria offre aussi la liaison sans arrêt la plus lente (TGV 9216) entre Berne et Bâle (20 minutes de plus que l'ICE Interlaken-Berlin)...

  • A.rdit Gash.i le 12.03.2019 11:10 Report dénoncer ce commentaire

    suis un 1compétent depuistoujoursS

    Qui pense à MOA qui sait plus bosser bien si j'ai plus de trin-trin ??? Hein ?

    • Henri Deveau le 12.03.2019 16:13 Report dénoncer ce commentaire

      respirez expirez

      Les petites pilules, tonton Gashi, faut pas faire qu'à les regarder.

  • fred le 12.03.2019 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    le train rapproche

    C'est quand même beau, la SNCF qui unie UDC et PS ...

  • cotz04 le 12.03.2019 11:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    MERCI BERNE .

    Voilà nos chères élues et élus de Berne s'en fouttent complètement de la Suisse Romsnde . 1 fois de plus ça ne les touches pas alors son en f... . Belle mentalité d'1 département fédéral . On a beau place n'importe qui a n'importe quel poste , c'est toujours eux qui commandes et on n'en a rien à faire du simple citoyen .