Médias

09 juillet 2018 17:28; Act: 09.07.2018 18:10 Print

Tamedia: fin de la première séance de médiation

Un périodique sportif est à l'étude, mais Tamedia ne vend pas la marque «Le Matin» qui se transforme en version numérique.

storybild

Tamedia s'est réjoui que le dialogue ait été rétabli. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Entamée à 14h, la première séance de médiation entre Tamedia et les représentants de son personnel s'est achevée lundi en milieu d'après-midi. Aucun commentaire n'a été fait, y compris sur le projet de périodique sportif envisagé avec Christian Constantin.

«Le dialogue a été rétabli. Les travaux vont se poursuivre durant les semaines à venir», indique le communiqué de l'Etat de Vaud. «Aucune information ne sera transmise sur le contenu et le calendrier de travail.

Aller au-delà du plan social

Interrogée lundi matin, Nuria Gorrite a parlé plus généralement de l'intervention de l'Etat sur des dossiers économiques sensibles ou lors de véritables crises.

Dans le cas de Tamedia, de la fin prochaine du «Matin» papier et des 36 licenciements annoncés, la présidente du gouvernement vaudois a dit espérer «l'élargissement d'un périmètre de négociations, qui aille au-delà du plan social qui accompagne juste les licenciements». La semaine dernière, le personnel s'est mis en grève durant trois jours pour protester contre les décisions de l'éditeur.

Périodique sportif

Alors que la confidentialité est de mise sur la médiation placée sous l'égide du Conseil d'Etat, Tamedia a tenu malgré tout à «clarifier la situation» à propos des récentes rumeurs concernant un partenariat avec le président du FC Sion, Christian Constantin.

Un périodique baptisé «Le Matin Sports» est à l'étude mais Tamedia ne vend pas la marque «Le Matin» qui se transforme en version numérique, souligne le communiqué diffusé à 8h.

Le périodique serait publié 18 fois par an pour un tirage de 100'000 exemplaires. Pour l'heure, Tamedia ne donne pas de budget, de calendrier ou de conséquences pour le personnel.

Tout est à faire

Deux pistes sont envisagées pour «Le Matin Sports». Dans la première, Christian Constantin gère l'ensemble du projet, fixe la ligne éditoriale, alors que Tamedia est prestataire de services. L'éditeur met à disposition la marque et imprime le périodique.

Dans la seconde hypothèse, Tamedia garantit la ligne éditoriale du journal, alors que Christian Constantin apporte le sponsoring nécessaire pour financer le titre. Contacté par Keystone-ATS, le président du FC Sion a répondu qu'il était à l'étranger.

Rencontre à Sion

«On en est au stade du projet, c'est tout frais, c'est né le 21 juin lors d'une rencontre à Sion entre Christian Constantin et Pietro Supino, président de Tamedia», a expliqué Patrick Matthey, porte-parole du groupe zurichois.

(nxp/ats)