Terrorisme

14 novembre 2019 15:38; Act: 14.11.2019 16:03 Print

Plus de 300 interdictions d'entrée en Suisse

Suite à des soupçons de terrorisme, 331 personnes ont été interdites d'entrée sur le territoire suisse entre 2016 et 2018.

storybild

Le Conseil fédéral a répondu à la conseillère nationale Barbara Steinemann (UDC/ZH). (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Office fédéral de police (Fedpol) a prononcé 331 interdictions d'entrée sur le territoire entre 2016 et 2018. Les personnes concernées présentaient un lien avec le terrorisme. L'office a également énoncé 19 expulsions pour les mêmes raisons, indique jeudi le Conseil fédéral en réponse à la conseillère nationale Barbara Steinemann (UDC/ZH).

La Zurichoise demandait des précisions sur le cas de deux citoyens suisses qui seraient impliqués dans le meurtre des deux touristes danoises au Maroc. Les deux hommes ont été condamnés à l'emprisonnement.

Le Conseil fédéral ne s'exprime pas sur ce cas pour des raisons relevant de l'obligation de garder le secret de la procédure pénale et de la protection des données et de la personnalité. Dans sa réponse, il rappelle que le Secrétariat d'État aux migrations peut leur retirer la nationalité suisse et le droit de cité cantonal et communal.

Fedpol peut également prononcer une expulsion ou une interdiction d'entrée. Le parlement discute actuellement d'un projet de loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme.

(nxp/ats)