Suisse

05 février 2019 09:40; Act: 05.02.2019 10:49 Print

Tests mobiles: Swisscom un cheveu devant Sunrise

Selon un test du magazine allemand Connect, Swisscom devance d'une toute petite longueur son rival Sunrise en terme de qualité du réseau mobile.

storybild

Swisscom a obtenu 973 points sur un maximum de 1000 points, contre 972 pour Sunrise. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le duel entre Swisscom et Sunrise se poursuit en matière de qualité de réseaux mobiles. Selon le dernier test effectué par le magazine spécialisé allemand «Connect», Swisscom devance d'une petit point son dauphin Sunrise, les deux premiers opérateurs helvétiques disposant d'un réseau «exceptionnel» aux dires de la revue d'outre-Rhin.

Dans le cadre du test de «Connect», publié mardi, Swisscom a obtenu 973 points sur un maximum de 1000 points. Sunrise a pour sa part glané 972 points. L'an passé, les deux principaux acteurs du marché suisse des télécommunications avaient présenté un nombre de points identique, chacun pouvant ainsi clamer la victoire.

Actif essentiellement en matière de téléphonie mobile, Salt suit logiquement au 3e rang, toutefois à bonne distance de ses deux rivaux, l'opérateur vaudois obtenant 902 points et l'appréciation d'un «très bon» réseau. L'an dernier, l'ex-Orange avait dû se contenter de la note «bon».

Le patron du géant bleu, Urs Schaeppi, s'est félicité dans un communiqué du résultat, d'autant plus «que d'autres tests de communication mobile placent eux aussi notre réseau au premier rang. Cela montre que notre stratégie d'extension du réseau est la bonne».

«Nous contribuons à faire avancer la concurrence» entre opérateurs, a pour sa part souligné le directeur général de Sunrise, Olaf Swantee. Ce dernier a souligné «espérer que la Confédération crée les conditions-cadres adéquates».

Salt a pour sa part estimé «apporter sa contribution à l'excellente infrastructure de réseau mobile de la Suisse», dans un communiqué distinct. Le bond de 57 points dans le classement est justifié par la centaine de millions de francs que le troisième opérateur a investi ces dernières années. Son directeur général, Pascal Grieder, a assuré que le groupe allait continuer à investir dans l'infrastructure.

Les investissements technologiques restent un élément clé pour tous les opérateurs. Swisscom prévoit ainsi de dépenser quelque 2,4 milliards de francs afin de préparer notamment l'arrivée de la téléphonie de nouvelle génération, la 5G. Les fréquences doivent être attribuées début 2019. Les trois opérateurs doivent débourser au moins 220 millions pour les acquérir.

Investissements conséquents

L'année dernière, Sunrise avait consacré 283 à 323 millions de francs aux investissements. Salt avait déboursé 214 millions pour son offre dans la téléphonie.

L'évolution dans les sous-catégories du test ne présente que d'infimes écarts au regard d'un tableau d'ensemble. En matière de téléphonie, Sunrise devance d'un cheveu Swisscom, alors que le géant bleu s'impose de peu devant son concurrent zurichois en matière de surf mobile.

«Connect» loue en particulier la qualité des réseaux des opérateurs helvétiques le long des lignes ferroviaires. En Autriche et en Allemagne, deux autres pays dans lesquels le magazine a testé les réseaux mobiles, les clients des entreprises de télécommunications doivent composer avec d'importantes limitations.

Le test réalisé par «Connect» bénéficie d'une grande considération dans le secteur des télécommunications. Pour l'effectuer, les équipes du magazine allemand ont sillonné pas moins de 6500 kilomètres dans les trois pays concernés avec deux véhicules équipés de divers appareils de mesure. En Suisse, ils ont fait halte dans 18 grandes villes ainsi que 31 autres localités. Des mesures ont également été effectuées en marchant ainsi que dans les trains.

Sur les neufs premiers mois de 2018, Swisscom totalisait 6,6 millions de raccordements mobiles, contre 1,7 million d'abonnés pour Sunrise. Salt comptabilise pour sa part 1,2 million de clients mobiles.

(nxp/ats)