Trafic marchandises 2010

03 mars 2011 16:15; Act: 03.03.2011 16:18 Print

Toujours plus de camions à travers les Alpes

En 2010, près de 1,26 million de poids lourds ont traversé les Alpes suisses, soit 77'000 de plus qu'en 2009.

Une faute?

L'augmentation du nombre de camions est largement supérieur à l'objectif de 650'000 courses par année d'ici 2018-2019, fixé par la loi sur le transfert du transport de marchandises.

Il dépasse aussi l'objectif intermédiaire de 1 million de courses d'ici fin 2011, écrit jeudi le Département fédéral de l'environnement, des transports et de l'énergie (DETEC). Selon la loi, le Conseil fédéral doit soumettre des mesures supplémentaires au Parlement si l'objectif risque de ne pas être respecté.

Il présentera ses propositions à l'automne 2011 dans le prochain rapport sur le transfert, a indiqué à l'ATS Annetta Bundi, porte- parole du DETEC, sans donner d'exemple. Le Conseil fédéral a reçu du Parlement le mandat d'examiner plusieurs variantes d'une bourse de transit alpin. Un tel outil servirait à vendre aux enchères des droits de passage à travers les Alpes.

Plus de marchandises sur le rail

Le trafic ferroviaire de marchandises a pourtant gagné des parts de marché l'an passé, passant de 60,9% à 62,7% du volume total transporté. Comme il avait toutefois perdu du terrain au cours des années précédentes, les 24 millions de tonnes de marchandises transportées par le rail en 2010 correspondent au niveau de 2005- 2006.

Le transport combiné non accompagné (remorques de camion sur rail sans chauffeur) a enregistré la plus forte hausse, soit 17,2%. Le transport par wagons complets l'a suivi de près avec 15,7%. La chaussée roulante (camions avec chauffeurs sur le train) n'a en revanche progressé que de 1,6%.

Reprise en Europe

Au total, les quantités transportées à travers les Alpes ont augmenté de 12% en 2010 par rapport à 2009 pour atteindre 38,3 millions de tonnes. Les transports par rail ont augmenté de 15,4%, ceux par la route de 6,9%. Selon le DETEC, la reprise en Europe est à l'origine de cette forte progression.

L'année d'avant, le trafic marchandises avait fortement ressenti la crise économique. En 2009, seuls 1,18 million de camions avaient traversé les Alpes, soit le chiffre le plus bas depuis 1998. Le rail avait lui aussi reculé de 17,7% par rapport à 2008.

Le DETEC souligne par ailleurs que l'oxyde d'azote et les poussières fines ont diminué régulièrement depuis le début des mesures en 2003. «Les limites sont certes encore dépassées sur l'A2, mais elles sont respectées sur l'A13, moins fréquentée».

(ats)