Votations 4 mars

04 mars 2018 18:59; Act: 04.03.2018 18:59 Print

Toutes les votations en un clin d'oeil

par Christine Talos - Le rejet de« No Billag», le oui au Nouveau régime financier 2021 et tous les autres scrutins cantonaux sont à retrouver ici.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Conseil fédéral a de quoi se réjouir. En effet, le peuple a suivi ses recommandations en approuvant haut la main le «Nouveau régime financier 2021» et en rejetant largement l'initiative« No Billag», qui voulait supprimer la redevance radio-TV. La participation s'est située au-dessus de la moyenne, à plus de 53%. Schaffhouse, où le vote est obligatoire, arrive comme d'habitude en tête avec 68% d'électeurs qui se sont rendus aux urnes. Suivent le Tessin avec 65% de votants pour «No Billag», puis Nidwald, Obwald et Zoug, à plus de 60%. Les cancres de la participation se trouvent à Appenzell Rhodes-Extérieures, avec environ 46%.

Lire: Retrouvez le dépouillement des résultats en direct

«No Billag» largement refusée

La redevance radio-TV ne disparaîtra pas. L'initiative dite «No Billag» a été balayée dimanche. Pas moins de 71,6% des votants ont rejeté le texte, un résultat bien plus clair que ne l'annonçait les derniers sondages. Tous les cantons ont dit «non». Au final, plus de deux millions de Suisses ont glissé un «non» dans l'urne, contre quelque 833'000 «oui». Les refus les plus forts sont essentiellement venus de Suisse romande. Neuchâtel a repoussé l'initiative par 78,3%. Il est suivi par le Jura (78,1%), Fribourg (77,6%) et les Grisons (77,2%). Le rejet de «No Billag» atteint 76,5% dans le canton de Vaud, 75,1% à Berne et 74,8% à Genève.

Réaction du président de la SSR

Réaction des initiants de No Billag

Réactions de Roger Nordmann et Raphaël Comte

Lire: «No Billag» balayée par 71,6% des Suisses

Malgré le rejet de l'initiative «No Billag» Gilles Marchand, directeur de la SSR a pris note des critiques et «ne reste pas immobile». La SSR engagera un plan d'économies de plusieurs dizaines de millions de francs pour s'adapter à la baisse des recettes de la redevance, à leur plafonnement et à l'évolution des revenus commerciaux. Ce plan «d'efficience et de réinvestissement» de 100 millions de francs sera mis en oeuvre dès 2019 et sur cinq ans. Des emplois seront également touchés.

Lire: «La SSR va lancer un plan d'économies et de réformes»

Le rejet de l'initiative ne clôt de loin pas le dossier du service public dans l'audiovisuel. D'autres attaques peuvent être lancées contre la SSR, qui devra parallèlement dire comment elle entend se réformer. Et une nouvelle loi sur les médias est prévue.

Lire: Le rejet de l'initiative ne clôt de loin pas le dossier

Plébisicite du nouveau régime financier

Comme prévu, le Nouveau régime financier 2021 qui n'était contesté par aucun parti et pour lequel la campagne a été minimale, a été plébiscité. La TVA et l'impôt fédéral direct (IFD) pourront être prélevés jusqu'à fin 2035. Les Suisses ont accepté dimanche par 84,1% des voix de prolonger de quinze ans la validité de ces deux impôts. Aucun canton ne l'a refusé. Les Vaudois ont été les plus convaincus avec 88,2% de «oui» devant les Genevois (87%) et les Zurichois (86,8%). Les moins enthousiastes ont été les Schaffhousois avec tout de même 78,5% de votes favorables, talonnés par les Valaisans (78,8%) et les Schwyzois (79%). Ailleurs en Suisse romande, seuls les Jurassiens (79,4%) sont sous la barre des 80%. Les Neuchâtelois et les Bernois ont accepté la révision par 84,2% des voix, les Fribourgeois par 81,9%.

Lire: Le nouveau régime financier plébiscité

Nombreuses votations cantonales

Dans le canton de Vaud, les citoyens n'ont pas voulu d'une assurance dentaire obligatoire. L'initiative du POP et de Solidarités a été rejetée par 57,57% des votants. Le projet visait un accès aux soins dentaires garanti pour tous. Il était soutenu par la majorité de gauche du Conseil d'Etat, les Verts, le PS et le PDC, les syndicats et diverses associations.

Lire: Vaud refuse l'assurance dentaire obligatoire

A Genève, les habitants de la Ville n'ont pas voulu de Fêtes de Genève sur une semaine. Ils ont rejeté à plus de 45% l'initiative «Pour des Fêtes plus courtes et plus conviviales», optant à près de 55% pour le contre-projet et des festivités sur 11 jours. Lancé par un collectif de citoyens, l'initiative n'était soutenue, au niveau politique, que par la formation Ensemble à gauche. Le MCG, l'UDC, le PS et le PDC défendaient le contre-projet.

Lire: L'initiative pour de courtes Fêtes de Genève rejetée

En Valais, les citoyens ont largement accepté de réviser totalement leur constitution cantonale. Ils ont chargé une constituante d'entreprendre le travail. L'initiative pour une révision totale de la constitution cantonale de 1907 a été adoptée par 83'502 voix contre 31'190. La majorité, soit 61,6% des votants a souhaité une refonte menée par une constituante plutôt que par le Grand Conseil.

Lire: La refonte de la constitution acceptée largement

Dans le Jura, les citoyens ne veulent pas de dépôts de déchets radioactifs près de leur frontière. Ils souhaitent que la Confédération abandonne l'étude sur les sites prévus dans les cantons d'Argovie et de Soleure. Par 12'382 voix contre 10'687, les Jurassiens ont refusé dimanche que le domaine d'implantation «Jura-Est» (AG) continue à être étudié. Ils n'ont donc pas suivi la recommandation du Conseil fédéral et du Gouvernement jurassien qui appelaient à accepter cet objet. Ce scrutin n'avait aucune valeur contraignante.

Lire: Les Jurassiens refusent des dépôts de déchets radioactifs

Enfin à Fribourg,les électeurs devaient choisir un successeur à la ministre verte Marie Garnier. Au premier tour le PLR Didier Castella arrive en tête devant la socialiste Valérie Piller Carrard. Il y aura donc un second tour. Par ailleurs, les partis fribourgeois devront dévoiler leurs budgets de campagnes et leurs gros donateurs. L'initiative cantonale sur la transparence du financement politique a récolté plus des deux tiers des voix

Lire: Succession Marie Garnier: il y aura un 2e tour

En Suisse alémanique aussi

En Argovie, l'avenir des bourses d'études était au menu. Les étudiants ayant besoin d'une aide financière devront s'endetter pour financer leurs études. Les citoyens ont largement accepté par 61,1% de transformer une partie des bourses d'études en prêts.

Lire: Les bourses d'études seront des prêts en Argovie

Les citoyens de la Ville de Zurich ont renouvelé leur Parlement et leurs neuf élus municipaux le 4 mars. Si le PS a dû céder un de ses quatre sièges après le forfait de la socialiste Claudia Nielsen, ce sont ses alliés, les Verts, qui s'en sont emparés avec Karin Rykart.

Lire: La Ville de Zurich reste en mains roses-vertes

En Suisse allemande, Bâle-Campagne devait se prononcer sur le droit de vote à 16 ans. Les jeunes et les étrangers résidents ne se voient pas accorder ce droit de vote. Les citoyens ont rejeté deux initiatives, par 84,45% et 81,11%. Mais d'autres objets étaient au menu dans d'autres cantons.

Lire: Pas de droit de vote à 16 ans et pas de menu végane

Les opposants au plan d'études scolaire alémanique ont connu deux nouveaux échecs cuisants dimanche. Les citoyens de Berne et de Zurich ont refusé à plus de 76% des voix une initiative voulant soumettre le «Lehrplan 21» au parlement avec possibilité de référendum.

Lire: L'école à nouveau dans les urnes alémaniques

(nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pierre Paul jacques le 04.03.2018 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    prochaine votation

    la prochaine serez vous pour ou contre la hausse massive de vos primes maladies pour augmenter les salaires des patrons des caisses, à voir le résultat du jour les riches peuvent déjà être rassurés du résultat. #sucidecollectif

  • May Daniel le 04.03.2018 20:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le peuple suisse des moutons

    Voilà la triste réalité du comportement du peuple suisse. Le jour où il vous demanderont encore du fric, et que vous aurez plus grand chose pour vivre vous allez encore voter oui . il vous faut quoi pour que vous changer et revenir en arrière la je parle de la TVA . Avec ce qui sait passé La Poste puis la banque Raiffeisen Car-Postal. Doris Leuthard qui va bien rigolé ce soir avec à la clé en soupé dans en 5 étoile sur notre dos. Le peuple suisse des moutons

  • maria le 04.03.2018 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à quoi bon

    de toute manière , même si le no billag aurait été accepté , il ne serait pas été respecté !!! tout comme pour la libre circulation en 2014 , ça n'avait pas passé mais depuis , rien n'a été respecté , il n'y a jamais eu autant d'étrangers qui sont rentrés en Suisse ....plus il y a d'étrangers et plus la vie est chère et on veut nous faire croire que la forte démographie rapporte????? alors à quoi bon aller voter puisque de toute manière ce n'est qu'une illusion de faire voter le peuple car lorsque le gouvernement a décidé une chose , il ne le respectera de toute manière pas ! moi depuis 2014 , je ne vote plus , car ne sert de toute façon à rien ! finalement le peuple n'a rien à dire .... !!! il n'y a plus que le fric et encore le fric qui compte .... la Suisse va doucement mais surement vers sa perdition !

Les derniers commentaires

  • Voilà le 05.03.2018 22:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui, ou NON

    Cest fini... vous avez perdu! Ps: jen suis heureuse...

  • Et alors ? le 05.03.2018 14:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La suite ?

    Prochaine initiative, pour économiser : suppression de l'argent du social !!!! C'est vrai quoi, pourquoi payer pour eux, hein ? Allez, je vous la livre dans le mille : C'est de l'ironie...quoique...à bien y réfléchir, dans ce cas, on atteindrait peut-être les 80% de participation ? Par contre, je n'ose pas me prononcer sur le résultat !

  • Mourad le 05.03.2018 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maaihaaiih

    L'UDC ne se trompe pas quand elle représente le suisse par un mouton.

  • citoyen le 05.03.2018 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à fond la caisse

    Suite aux résultats de non-billag et de l'IFD, un message est envoyé aux assureurs maladie: "les gars, allez-y à fond avec les augmentations de primes, le suisse mouton est partant pour payer"

    • None le 05.03.2018 13:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @citoyen

      Les primes dassurance sont 12x (au minimum) celles de Billag, faut pas tout mélanger... Et le projet No Billag, comme annoncé si refuser devait revoir le montant de cette taxe.

  • Moutonrebelle le 05.03.2018 11:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au Secours!

    Oublié dire un grand MERCI à A. Morisod et M. Richard qui monopolisent depuis 30ans la TSR dans l'ennui avec des chanteurs CH qu'on connaît ni d'Eve ni d'Adam? Les célèbres se sont exportés en France depuis longtemps Juvet-Eicher-Dès yc les acteurs CH. Notre TSR est tellement triste et démodée qu'on est obligé de zapper ailleurs. Et on veut nous faire payer encore 450.-/an ???

    • Claude le 05.03.2018 13:58 Report dénoncer ce commentaire

      Eh oui , faut réfléchir

      Dans tes 450.- il y a aussi les droits payés au TV étrangères par les opérateurs !!! Justement celles que tu regardes.

    • toto le 05.03.2018 15:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Claude

      Mais non on paye avec upc ou Swisscom il faut pas dire n'importe quoi